BD·Littérature jeunesse·Science Fiction

« L’éruption » (Frnck T4) de Brice Cossu et Olivier Bocquet

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’éruption » (Frnck T4)
Auteurs : Brice Cossu et Olivier Bocquet
Genre : Bande dessinée / Littérature jeunesse-ado / Science-Fiction
Éditeur : Dupuis
.

résumé du livre

Pas de pizzas, pas de réseau, pas de voyelles… La préhistoire, c’est NUL ! Quand un orphelin de 13 ans part à la recherche de ses parents et se retrouve en pleine préhistoire, forcément il doit tout faire : inventer le feu, le savon, les voyelles et tenter de survivre parmi des bestioles monstrueuses et des brutes épaisses…

.

Ma critique

Après la lecture de ce dernier tome du cycle, je peux assurer que la saga a vraiment gagné en profondeur. Ainsi, on est loin de l’ambiance déjantée des premiers tomes, à se demander où les auteurs vont aller avec cette histoire originale mêlant un groupe d’Homo Sapiens et un adolescent du XXIème siècle ! Certes, on joue toujours la carte de l’humour et on bombarde les pages avec des anachronismes ou autres inventions (ex : des brochiottes pour des brochettes), mais le récit a surtout gagné en maturité. Cela se voit notamment avec le caractère de Frnck qui va prendre de l’épaisseur, avoir un certain recul, comprendre une partie de ses origines et va devenir de plus en plus attachant. couv26246016Bien évidemment, il reste une personne maladroite, inoffensive et râleuse, mais il est également généreux, drôle et avec des valeurs. Les scènes qu’il a en commun avec Léonard, le sorcier roux, sont très touchantes. J’avais envie de voir leur lien évoluer et je n’ai pas été déçue. D’ailleurs, les dernières pages sont particulièrement déchirantes et remplies d’émotions !

L’entourage du jeune homme va plus ou moins être mis en avant. On va par exemple s’attarder sur Kenza dont la relation amicale avec Frnck est toujours aussi sympathique, bien qu’avec des petites crises de temps en temps. Il y a aussi Gargouille, le bébé qui part en vadrouille et qui va faire plusieurs rencontres déterminantes. Le tandem Chipolata et Mètre-Cube est assez fidèle à lui-même cependant, il va se rapprocher du groupe principal… Mais celui que je retiendrais surtout est bien Léonard ! Lui qui était si individualiste, égoïste, fourbe et avide de pouvoir va être au cœur de ce quatrième volet. Il sera d’ailleurs l’un des éléments clef dans la grande révélation finale ! Cette dernière a su m’étonner même si, je le reconnais, je me posais de plus en plus de questions, notamment à cause du nom de l’un des personnages ainsi que du physique de Gargouille. Je n’étais pas allée au bout de cette supposition… À tort ! De ce fait, les auteurs ont réussi à m’avoir et me surprendre, ce que j’ai beaucoup apprécié. Quelques questions soulevées au début de la série ont enfin des réponses, même si on est encore loin d’avoir tout élucidé.

Même si, à mon sens, cette suite est la meilleure de la saga bd, elle ne plaira peut-être pas à tout le monde. En effet, on peut ressentir une baisse d’action, ce qui peut chiffonner certains lecteurs… Pour ma part, cela ne m’a pas dérangée, car je souhaitais que l’on développe davantage les protagonistes. De plus, j’ai estimé que le final rattrapait nettement ce rythme plus lent. Il est également intéressant de mettre en avant les réactions des personnages, surtout face à des éléments nouveaux comme ce volcan en irruption. Les hommes des cavernes ne connaissent pas la lave et sont dans la découverte. Ils n’ont pas conscience du danger qu’ils encourent malgré les avertissements de Frnck. J’ai, au contraire, trouvé judicieux le fait de les laisser se débrouiller alors que la menace grandissait petit à petit… Par ailleurs, j’ai trouvé que le coup de crayon s’était réellement amélioré, notamment au niveau des personnages féminins ou de la gestion des couleurs. Je n’ai pas grand-chose à redire sur cette fin de cycle qui donne envie de découvrir le tome cinq. C’était une chouette lecture !

.

.

Citations

Ces gens n’ont aucun goût, c’est atroce. Il faut qu’on les tue avant que ça se propage.

—————

– AIDE-MOI !
– Euh… d’accord ! Il faut que je trouve un moyen…
– Envoie-moi une liane !
– Il n’y en a pas! Si je t’encourage, tu crois que ça t’aidera ?

—————

– Tu aurais pu laisser Chipolata passer devant.
– Pour quoi faire ?
– Par respect, par galanterie.
– Par quoi ?
– Par galanterie. Céder sa place aux femmes. Leur tenir la porte.S’assurer qu’elles sont en sécurité avant de se mettre hors de danger. Tout ça.
– Jamais elle ne me laisserait lui tenir la porte… enfin, si c’est ce que je crois. Et pourquoi est-ce que je ferais passer quelqu’un d’autre devant moi si je suis en danger ? C’est stupide !
– Parce que tu es un homme ! Tu es plus fort qu’elle ! Les plus forts aident les plus faibles ! Tu sors d’où ? De la préhistoire ?

.

Ma note

4,5/5

8 réflexions au sujet de « « L’éruption » (Frnck T4) de Brice Cossu et Olivier Bocquet »

    1. ^^ J’espère qu’il appréciera.
      Ca peut peut-être aider (?) : si tu es chez le fournisseur Orange, ils ont mis en place un partenariat avec un site de bd manga nommé Izneo (https://www.izneo.com/). Grâce à l’abonnement, on peut lire plusieurs séries. C’est comme ça que j’ai pu lire la suite de Frnck que je ne possédais pas. Et ça permet surtout de découvrir une saga/se faire une idée de si ça nous plait ou non pour acheter le format papier. 🙂

      J'aime

Répondre à christineditemarmara Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s