Fantastique/Fantasy·Science Fiction·Young adult

« Le règne des Anges » (Angelfall T2) de Susan Ee

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le règne des Anges » (Angelfall T2)
Auteur : Susan Ee
Genre : Science-Fiction / Fantastique / Young Adult
Éditeur : Pocket (PKJ)

.

résumé du livre.
Après la destruction du nid, Penryn est faite prisonnière et destinée à décorer une soirée organisée par les anges. Elle y fera une rencontre improbable…

.

Ma critique

Ce second tome fut très plaisant, car il a développé plusieurs éléments amenés par le premier opus. C’est notamment le cas avec l’origine des scorpions/des locustes, ces créatures étranges et humanoïdes rencontrées dans le Nid. J’ai beaucoup aimé en savoir plus sur ces expériences ignobles menées par les anges et ce que va découvrir Penryn est plutôt à glacer le sang… Sans rentrer dans les détails afin de ne pas spoiler, ce que j’ai lu m’a fortement rappelé une partie de notre Histoire. En effet, on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec les Camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. Les captifs des anges sont enfermés dans des cages, nus, entassés les uns sur les autres et traités comme de la vermine. Ils n’ont d’autres choix que d’attendre, d’obéir pour survivre, d’accepter d’être utilisés à la manière des victimes de Joseph Mengele ou d’être tout simplement sacrifiés par simple sadisme… Même si ce point était déjà très présent dans le premier volet, cela a été fortement renforcé ici. couv66229409Les êtres divins ne se gênent pas pour définir les Humains comme des singes ou, plus généralement, comme des bêtes. D’ailleurs, certaines femmes sont utilisées comme des animaux de compagnie avec lesquels on se pavane lors de rassemblements divins… Les Hommes ne sont que des jouets qu’il convient d’exterminer ou d’utiliser selon leurs désirs. Cet eugénisme révoltant ne laisse pas le lecteur insensible… Je ne pensais pas que Susan Ee approfondirait ce point ni que le récit gagnerait autant en noirceur ! On frôle presque la dark fantasy.

Si certains chapitres sont très forts émotionnellement, j’ai en revanche été légèrement déçue par l’avancée du scénario. Certes, il y a de l’action, des révélations, du combat, des morts et des retrouvailles toutefois, je n’ai pas eu la sensation d’avoir beaucoup progressé dans l’intrigue. J’ai également ressenti quelques longueurs. Etait-ce l’absence de Raffe qui a causé ce ressenti ? C’est bien possible, car le jeune homme m’a terriblement manqué. Dans « Penryn et la fin du monde », j’avais été conquise par le tempérament du bel ange à la langue bien pendue ainsi que par les échanges envenimés du tandem principal… Bien que l’on distingue quelques piques, le duo s’est totalement calmé et a plutôt une relation proche de la romance. C’est dommage, car ces petites querelles rendaient la lecture divertissante, tout en permettant de contrebalancer l’atmosphère sombre et post-apocalyptique. J’ai également pour regret le manque de développement des personnages secondaires. C’était déjà un défaut du premier opus. Hélas, cela n’a pas été corrigé, puisque c’est à peine si l’on va revoir Obi, les frères Dum et Dee (qui ont de l’humour) ou encore la mère de l’héroïne que l’on a toujours du mal à cerner (qui est pourtant toujours aussi imprévisible et mystérieuse). Je n’ose même pas parler des nouvelles rencontres qui vont être oubliées aussi vite qu’elles vont arriver ! C’est dommage de ne pas creuser davantage l’entourage de Penryn. Heureusement que l’on en a au moins un peu plus appris sur sa sœur Paige ! J’ai d’ailleurs apprécié les thématiques soulevées grâce à cette dernière comme la tolérance, la différence, l’amour entre sœur ou encore le syndrome de Stockholm. Paige est un protagoniste que j’affectionne et qui m’intrigue. Je suis curieuse de voir le rôle qu’elle aura dans le troisième opus.

Plusieurs passages m’ont énormément plu dans cette suite, en particulier les secrets autour des scorpions ainsi que de Paige, les retrouvailles des deux héros ou encore la scène où Raffe apprend que sa comparse a osé nommer son épée divine « Nounours ». La plume de Susan Ee est toujours aussi fluide et dynamique, tandis que Penryn reste une adolescente attachante, courageuse, observatrice et avec des valeurs. Il me tarde d’acquérir, puis de lire l’ultime volet qui s’annonce obscur, haletant et haut en émotions.

.

.

Citations.
– Tu lui as donné un nom ? demande-t-il. Elle aime les noms puissants. Tu pourrais peut-être essayer de regagner ses faveurs en lui en choisissant un ?
Je me mords la lèvre au souvenir du moment où j’avais révélé le surnom de l’épée à Dee-Dum.
– Heu… Je peux lui en trouver un nouveau surpuissant, fais-je avec un sourire débile.
Raffe semble se préparer au pire.
– Chaque porteur a le droit de la nommer une seule fois. Si tu lui donnes un nom, elle le garde pendant tout le temps où elle reste avec toi.
Ah…
Il me dévisage comme s’il le détestait déjà.
– Alors ? C’est quoi, son nom ?
J’envisage une seconde de mentir, mais à quoi bon ? Je m’éclaircis la voix.
-Nounours…
Raffe reste silencieux si longtemps que je finis par me demander s’il m’a bien entendue.
– Nounours…
– Ce n’était qu’une blague. Je ne savais pas.
– Je t’ai dit que les noms avaient du pouvoir. Est-ce que tu te rends compte que les prochaines fois où elle se battra, elle devra annoncer ce nom-là à l’épée adverse ? Qu’elle devra dire un truc ridicule du genre « bonjour, je suis Nounours, et je suis l’héritière d’une longue lignée d’épées d’archange ». Ou « incline-toi devant Nounours, qui n’a que deux égales à travers les mondes ».
Il secoue la tête.
– Comment veux-tu qu’elle se fasse respecter ?

.
—————
.
– Où sont passés les jours où on pouvait donner des ordres aux femmes et où elles n’avaient pas d’autre choix que de s’exécuter ?
– Tu es sûr que ce n’est pas une légende urbaine ? Parce que je suis certaine que personne n’a jamais donné d’ordres à ma mère…
– Tu as sans doute raison. Le caractère indiscipliné des femmes de ta famille doit remonter à plusieurs générations. Vous êtes un fléau qui s’est abattu sur Terre.
.
.

Ma note

4/5

11 réflexions au sujet de « « Le règne des Anges » (Angelfall T2) de Susan Ee »

  1. Mdrrr « vous êtes un fléau qui s’est abattu sur cette terre »
    Ta chronique, malgré ta petite déception sur l’impression de sur place me donne envie de vite commencer le tome 1 sur j’avais mis sur ma liste d’envie suite à ton article. Là comparaison avec les camps de concentration m’intrigue aussi. Je reviens doucement aux lectures apres ma disparition mdr donc ça viendra, j’espère aimer autant que toi

    Aimé par 1 personne

  2. Waouh… Cette série remonte à tellement loin… Je deviens nostalgique ! Je ne me rappelle plus de tous les détails mais le coup de l’épée « Nounours », je ne l’ai pas oublié 😀 Ça m’avait fait tellement rire ! Et puis, Raffe était décidément mon personnage favori ❤
    Il ne te reste plus qu'à découvrir le troisième et dernier tome alors ! Si mes souvenirs sont bons, il est riche en émotions et le final est super ^^

    Aimé par 1 personne

  3. De mon côté, j’avais adoré les deux premiers tomes et, pour le moment, je n’ai toujours pas lu le dernier. À vrai dire, à chaque fois que j’y pense, je n’ai pas particulièrement envie de le lire… Je me demande si je lirai la fin un jour 🤔 Je me souviens très peu des deux premiers tomes et je n’ai pas envie de les relire non plus.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Jacinthe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s