Romances·Romans

« Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Mon désir le plus ardent »
Auteur : Pete Fromm
Genre : Romance / Roman contemporain
Éditeur : Gallmeister

.

résumé du livre

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.

.

Ma critique

Lorsque Bountynette a conseillé ce titre au club des lecteurs, elle m’avait prévenue qu’il faudrait sortir les mouchoirs, car j’allais certainement pleurer en lisant les dernières pages… Or, je dois reconnaître que, même si je n’ai pas sangloté, j’ai eu plusieurs pincements au cœur ! Ce fut une jolie découverte pleine de sensibilité, de réalisme et de passion. Dans « Mon désir le plus ardent », on va suivre Maddy, une jeune femme qui va tomber amoureuse du beau Dalton, alias Dalt. Ce couple va nous faire partager leur rencontre, leur amour inconditionnel, leurs rêves, leurs fous rires, leurs engueulades, leurs problèmes d’argent, leurs drames, leur famille qui s’agrandit ainsi que leur combat quotidien contre la maladie grandissante de Maddy. couv19365705En effet, cette dernière est atteinte de Sclérose en Plaques, une maladie qui va progressivement nécroser la vie de ce duo qui, pourtant, ne va jamais cesser de s’aimer. Pete Fromm nous livre une romance contemporaine crédible, difficile et émouvante qui ne laissera pas le lecteur de marbre !

Pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. En effet, la narration me dérangeait un peu, car elle n’était pas très fluide. De plus, l’auteur s’est longtemps attardé sur un vocabulaire spécifique à la pêche et au rafting, deux activités qui m’indiffèrent en littérature, voire de façon générale. Ajoutons à cela de nombreux flash-back au sein d’un même chapitre ou des ellipses à outrance. Par exemple, à un moment, Maddy émet le souhait d’avoir un enfant. Lorsque l’on tourne la page, le bébé est là ! C’est déroutant ! Il a vraiment fallu que je me fasse à ces bonds dans le temps et me fasse violence pour continuer… ce qui m’a tout de même pris une centaine de pages ! Cela dit, une fois ce premier tiers dépassé, je ne pouvais plus m’arrêter ! Le tandem Dalt/Mad avait réussi à me charmer, notamment grâce à leur humour un brin acerbe et auto-dérisoire, leur courage presque sans faille et leur détermination. Ce beau guide de rivières est réellement l’homme idéal : il est drôle, empathique, respectueux, gentil, dévoué et travailleur ! Ce qu’il va faire pour son épouse est véritablement touchant. A plusieurs reprises, il m’a rappelé le mari dans « En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut, qui est tout aussi tendre avec sa compagne. En ce qui concerne la narratrice, j’avoue avoir eu du mal à la cerner. Son côté parfois acerbe, névrosé, cassant et franc m’a déstabilisée… Ainsi, j’ai eu envie de lui donner des claques, surtout lorsqu’elle s’adressait aussi mal à son conjoint.

Malgré les défauts qu’il m’a fallu surmonter, j’ai finalement été émue par ce couple plein de tendresse qui vit ses rêves malgré les drames ou les douleurs physiques. J’ai refermé ce livre à la superbe couverture avec une boule au ventre, car le sujet est bouleversant…

.

clubdeslecteurs
(Lu dans le cadre du club des lecteurs de ma médiathèque.)

.

Citations

– Tu crois que ton cul est plaqué or ou quoi ? Et si tu baisais le mien ?
– Montre-toi où, mon grand, parce que j’ai l’impression que tu parles avec.

—————

– C’est la vérité, dit Dalt. Quand Maman m’a dit que tu étais dans son ventre. J’ai pleuré ce soir-là, au milieu de nulle part en Mongolie.
– Pourquoi ?
– Parce que j’étais si heureux.
– Être heureux ne fait pas pleurer.
– Parfois si. Quand c’est la meilleure chose que tu aies jamais connue. Quand tu n’arrives pas à croire à la chance que tu as. Maintenant que j’y pense, je devrais pleurer tout le temps, pas vrai ?

—————

– …Comment en est-on arrivés là ?
Je ne parle pas de la maison, je parle de nous. On ne se dit plus rien on évite le vrai sujet, comme s’il allait finir par se lasser de nous et partir.
– Quoi ?
– On n’a pas de secrets l’un pour l’autre, Dalt. Mais tu as trouvé un emploi sans me le dire. Et une maison. Une maison qui pourra s’adapter au pire.
– C’est juste que…
– C’est juste qu’on a peur. […]
– Ne nous laissons pas envahir par la peur au point de ne plus se parler. D’accord, Dalt ? Ce serait vraiment dommage. De laisser une maladie à la con nous faire ça.

—————

Au lieu d’échanger des alliances qui, en plus d’être des symboles de possession archaïques, selon Dalton, sont également à l’origine des innombrables mines d’or à ciel ouvert qui éventrent nos montagnes et empoisonnent nos rivières, nous allons tremper nos mains dans l’eau et la laisser couler entre nos doigts mêlés, nous unissant dans un voyage aussi long que celui du courant, un cycle plus grand et plus éternel que n’importe quel anneau.

.

Ma note

4/5

8 réflexions au sujet de « « Mon désir le plus ardent » de Pete Fromm »

    1. J’espère que, si tu tentes un jour, l’ouvrage sera à la hauteur de tes attentes et te touchera autant que moi.
      Figure-toi que je ne connaissais pas du tout cette ME avant de lire ce roman du club !^^ Comme quoi, on fait toujours des découvertes là-bas !… Mais je te rejoins : les couv’ que j’ai vues sont très belles.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s