Romans policiers / Thriller

« Siège 7A » de Sebastian Fitzek

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Siège 7A » 
Auteur : Sebastian Fitzek
Genre : Thriller psychologique
Éditeur : L’Archipel

.

résumé du livre

Il existe une arme létale que chacun peut embarquer à bord d’un avion. Aucun contrôle au monde ne peut la détecter… Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin. Une passagère fragile psychologiquement. Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra.

.

Ma critique

Bienvenue à bord ! La compagnie Les pages qui tournent et moi-même espérons que vous allez passer un agréable vol. Sans plus attendre, accrochez votre ceinture et laissez-moi vous narrer cette nouvelle plongée avec la plume de Sebastian Fitzek qui, cette fois-ci, propose un thriller digne d’un film américain ! En effet, on suit un psychiatre devant prendre l’avion pour retrouver sa fille, sur le point d’accoucher. Malheureusement pour lui, cette dernière est enlevée alors qu’elle venait de perdre les eaux. Un mystérieux maître-chanteur lui offre un ultimatum : soit sa fille meurt, soit il fait en sorte que son avion se crashe, le tuant avec plus de six-cent-vingt innocents. couv73291248Pour cela, il doit convaincre l’une de ses anciennes patientes aux tendances psychopathes et adepte des carnages de masse de passer à l’acte. Voilà une situation dans laquelle je n’aimerais pas me trouver ! Pourtant, malgré l’extrême de la situation, cette fiction nous pousse à se l’imaginer…

De nouveau, l’auteur a réussi à me tenir en haleine. Je ne pouvais plus décrocher et c’était difficile de devoir quitter cette atmosphère addictive, immersive, angoissante, anxiogène et dérangeante. J’ai ressenti énormément de compassion pour Mats, ce père de famille loin d’être parfait, qui devra pourtant faire un choix. Certes, je l’ai trouvé peu attachant, notamment une fois que l’on découvre ses actes passés toutefois, j’ai partagé son angoisse, ses remords, son amour paternel ainsi que sa colère. Comment ne pourrait-on pas perdre les pédales alors qu’on sait ses proches en danger et que l’on est coincé à des kilomètres au-dessus du vide ? Heureusement, le psychiatre peut compter sur Feli, une ancienne collègue, qui va enquêter pour lui… le jour de son mariage ! On a là une véritable tension avec une triple course contre la montre. D’un côté, il y a Mats qui doit prendre une décision et se montrer convaincant avant qu’il n’atterrisse, d’un autre on distingue Feli dont la cérémonie approche d’heure en heure, puis il y a, bien sûr, Nele dont les contractions sont de plus en plus douloureuses et qui doit absolument être prise en charge, car elle est séropositive et risque de contaminer le bébé par voie naturelle… Je ne vous cache pas que l’on joue sur la surenchère, le caricatural et le drama cependant, c’est fait de façon efficace ! C’est terriblement haletant !

Accrochez-vous, nous allons passer dans une zone de turbulence : vous allez vite comprendre que tout repose sur la manipulation ! Chantage, influence psychologique, secrets, mensonges, … Ce thriller psychologique palpitant est parvenu à me surprendre plusieurs fois ! Sebastian Fitzek a bien réussi à m’avoir avec certaines fausses pistes et quelques révélations inattendues. Grâce à des chapitres courts, une narration multiple et son intrigue, on est entraîné dans quatre cent pages remplies de suspense ! Au passage, on notera des thèmes secondaires intéressant que ce soit sur les avions ou au quotidien (végétalisme, tests psychologiques, etc.). Encore une bonne pioche malgré son côté surréaliste ! Le voyage fut bon et sans temps morts. J’espère que le prochain écrit de l’auteur me convaincra autant que celui-ci.

.

Citations

Chaque être humain a un point de rupture. Le moment où il parle sous la torture. Celui où il se change en assassin juste pour que la douleur cesse.
.

—————
.
Les statistiques ne sont rassurantes que lorsqu’on n’est pas concerné personnellement.
.
—————
.
Il y a deux sortes d’erreur. Celles qui te pourrissent la vie. Et celles qui y mettent fin.
.
—————
.
Souvent, la voix constituait un miroir de l’âme bien plus révélateur que les yeux.

.

Ma note

 4/5

7 réflexions au sujet de « « Siège 7A » de Sebastian Fitzek »

  1. C’est le roman de l’auteur qui me tente le plus 🙂
    Je n’avais pas anticipé ce côté surenchère, mais vu comme le roman t’a captivée, cela n’a pas l’air de trop nuire à l’intrigue… Quant aux révélations qui t’ont parfois surprise, c’est très encourageant !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s