Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Engrenages et Sortilèges » d’Adrien Tomas

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Engrenages et Sortilèges »
Auteur : Adrien Tomas
Genre : Fantasy / Roman pour ado
Éditeur : Rageot

.

résumé du livre

Grise et Cyrus sont deux élèves qui vont à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une bonne nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement persécutif. Alors qu’ils se détestent entre eux, ils doivent malgré tout fuir ensemble et chercher un refuge dans les Rets, un très sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont aucun d’autre choix que de faire alliance…

.

Ma critique

Ouvrage à la sublime couverture cuivrée, « Engrenages et Sortilèges » a éveillé ma curiosité lorsqu’il a reçu le Prix Babelio Jeunesse 2019. Mon envie de le découvrir s’est renforcée lorsque, l’année suivante, il a été sélectionné pour le PLIB 2020, puis quand il a eu de belles critiques de la part des copines blogueuses comme Les Fantasy d’Amanda ou Plumes de Lune. Or, les avis positifs sont justifiés : ce fut un chouette one-shot proposant un univers intéressant, ses personnages attachants ainsi qu’un scénario avec un bon rythme. Malgré le fait que je n’apprécie pas spécialement le genre littéraire steampunk, Adrien Tomas a su me conquérir avec son mélange de magie et de mécanique !

couv44133846Les personnages principaux font la force de ce récit. Pourtant, j’avais quelques réserves sur le côté cliché de Grise et de Cyrus, incarnant malheureusement le rôle de l’intello bosseuse détestant les garçons et du riche harceleur aussi hautain que populaire. Heureusement, leur personnalité va être bien plus subtile qu’il n’y paraît et sera développée tout au long du récit. Le caractère du duo évolue, que ce soit grâce aux événements traversés, aux rencontres qu’ils vont faire et aux complots qu’ils vont progressivement comprendre. Tous deux vont vivre une véritable introspection qui va leur permettre de sortir de leur cage dorée, puis de s’émanciper. L’auteur a également balayé mes craintes de la potentielle romance. En effet, dès que l’on est confronté à un tandem se détestant et s’envoyant des piques, on s’attend à ce qu’un couple se dessine petit à petit. J’avais d’autant plus peur lorsque Grise s’est mise à fricoter avec son maître de tir et quand Cyrus s’est un peu trop rapproché de la belle nécromante Xaomi. Cela sentait mauvais le quatuor amoureux ! Or, Adrien Tomas a proposé un chemin inattendu et très appréciable. De plus, les sentiments des différents protagonistes sont réellement mis au second plan… Ce qui plaira à ceux n’accrochant pas aux idylles adolescentes que l’on trouve fréquemment en littérature. En ce qui concerne les autres personnages, je n’ai finalement pas de chose à dire sur eux… Ils sont sympathiques et aideront le duo à grandir toutefois, ils ne sont pas assez étoffés ! D’ailleurs, c’est à peine si j’ai retenu le nom de certains, alors qu’ils ont passé du temps avec les héros… C’est dommage ! En revanche, j’ai adoré Quint, le familier de Cyrus : un chat roux à la langue bien pendue qui apporte une grosse touche d’humour.

L’histoire est à la fois simple et efficace. La mise en place de l’univers est aussi rapide qu’intéressante, puis l’action arrive en quelques chapitres. On notera un petit moment de calme après le premier tiers du livre cependant, le rythme va être perturbé par quelques révélations ou par l’évolution des personnages dans leurs capacités respectives. Quant aux cent dernières pages, il faudra vous accrocher : il se passe énormément de rebondissements et il vous sera difficile de retenir un grognement dès qu’il faudra reposer votre lecture ! J’ai donc trouvé l’intrigue bien construite même si, hélas, plusieurs choses étaient très prévisibles (rôle de certains personnages, identités secrètes, dénouement, etc.). De plus, il y avait beaucoup de facilités. On regrettera également le fait que quelques éléments soient peu développés comme l’idée d’automates affranchis, l’Académie finalement assez vide, la passivité du peuple ou du groupe de Ret, … Peut-être qu’Adrien Tomas balayera tout cela avec une suite ? (Car il y a de quoi faire un second opus !) Il n’empêche que, étrangement, ces points négatifs ont moyennement entaché mon ressenti général ! Ayant apprécié l’évolution du binôme, j’ai laissé passer certains défauts. Ainsi, j’ai refermé cette lecture avec plaisir et en me repassant certains bons moments comme les répliques de Quint ou le discours d’Albrecht. Un bon roman d’aventure pour jeunes ados !

.

logo-plib

.

Citations

N’oublie pas, le respect qu’ont les autres pour toi ne sera jamais aussi important que celui que tu éprouves pour toi-même !
.
—————
.
Désormais, Cyrus apprenait l’ésotérisme en exploitant son propre intérêt intellectuel, son désir de s’améliorer et, plus surprenant, sa volonté de faire honneur à Vestor Vax. C’était incompréhensible, quand on y pensait : le vieux nécromancien n’était pas un professeur particulièrement sympathique, avec ses manières brusques et sa voix de soufflet de forge. Mais voilà : il lui parlait, à lui, directement. Même s’il ironisait volontiers ou faisait mine de perdre patience, il répondait toujours à ses questions, s’intéressait à ses résultats et, lorsque son élève échouait quelque part, considérait que c’était à lui d’expliquer, d’enseigner ou de démontrer différemment, plutôt que de laisser son apprenti se débrouiller seul. Pour la première fois de sa vie, Cyrus respectait un professeur, au lieu de le craindre.
.

—————
.
– Tu as… réussi ? Je veux dire, tu as vraiment invoqué l’esprit d’un… d’un mort ?
– Oui.
– Ah. Et donc, euh… La nécromancie, ça, euh… Enfin, ça ne t’a pas trop… changé ?
– Ah si, complètement. Je voue mon existence aux ténèbres et me repais du sang des innocents, maintenant. D’ailleurs j’en voudrais bien pour relever un peu mon thé, tu peux me passer un couteau et te pencher en avant ?

.
—————
.
Un échec n’est qu’une étape sur le chemin de la réussite.

.

Ma note

4/5

20 réflexions au sujet de « « Engrenages et Sortilèges » d’Adrien Tomas »

  1. Déjà, je veux « rencontrer » Cyrus 🙂
    Quant à ton avis, il confirme mon envie de découvrir le roman d’autant que l’auteur semble avoir su éviter certaines pièges tout en proposant une intrigue intéressante et un duo qu’on prend plaisir à suivre et à voir évoluer… Tentant, en résumé !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s