Littérature jeunesse·Romances·Science Fiction·Young adult

« Entre chiens et loups » T1 de Malorie Blackman

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Entre chiens et loups » T1
Auteur : Malorie Blackman
Genre : Science-Fiction / Romance / Roman pour ado – Young Adult
Éditeur : France Loisirs

.

résumé du livre

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin…

.

Ma critique

Suite à de très beaux ressentis sur la toile, j’ai eu envie de découvrir cette série pour ados annoncée comme bouleversante. J’ai d’ailleurs craqué en achetant les quatre volets d’un coup, mais à un prix correct ! Un choix que j’ai cru regretter lorsque j’ai constaté que j’avais du mal à rentrer dans l’histoire… En effet, si l’idée de dystopie (très légère, d’ailleurs !) avec un monde mené par les personnes de couleurs m’intéressait, j’ai rapidement constaté que l’intrigue manquait cruellement de rythme. Certes, cela permettait de bien saisir toutes les subtilités de cette communauté où les Primas (noirs) et les Nihils (blanc) peinaient à vivre ensemble… Toutefois, je me suis longtemps demandé où l’auteure voulait en venir avec cette romance interdite digne de Roméo et Juliette. Il a fallu attendre la moitié du livre pour que, finalement, j’aie un déclic ! Dès lors, j’ai été très prise par les rebondissements, les choix des personnages, le dernier tiers addictif ainsi que la chute aussi inattendue qu’osée ! Ainsi, malgré un commencement lent et difficile, j’ai terminé cet ouvrage avec satisfaction.

Le duo de héros a mis du temps à se montrer attachant. Au début, j’avais énormément de mal avec Sephy/Perséphone, une Prima assez égoïste, immature et insouciante. Ses réactions m’agaçaient, en particulier lorsqu’elle était en cours et qu’elle ne comprenait pas les réactions de Callum. En raison de son jeune âge (elle a 13 ans dans les premiers chapitres), l’adolescente ne saisissait pas le fonctionnement de son monde, ni l’étendue du racisme au sein des deux communautés. Pourtant, en côtoyant un ami différent, j’aurais pensé qu’elle ferait preuve de plus de jugement ! Hélas non, elle a longtemps passé son temps à se plaindre, à faire la tête ou à sombrer dans l’alcoolisme et la dépression… C’est une héroïque que j’ai eu envie de secouer comme un prunier pour qu’elle réagisse ! Heureusement, elle a commencé à faire preuve de maturité et de caractère dans les ultimes chapitres. À l’inverse, Callum m’a paru plus touchant que sa camarade. Malorie Blackman a très bien su retranscrire les émotions du jeune homme face aux injustices quotidiennes, aux drames qu’il va traverser et à l’oppression de l’élite envers les Nihil. Ce qu’il va vivre m’a rappelé « Sweet Sixteen » d’Annelise Heurtier, mais avec une ségrégation inversée. À plusieurs reprises, j’ai trouvé les actes de Callum justifiées et compréhensibles. C’est réellement un garçon attachant, sensible, avec la tête sur les épaules et ayant de belles valeurs.

Le calme du récit va finalement être bousculé par la Milice de la Libération, un groupe de terroristes blancs souhaitant se révolter et faire entendre leurs droits. Hélas, leurs actes ne sont absolument pas pacifistes, ce qui engendrera des conflits et énormément d’ennuis, notamment à la famille de Callum, puisque le père de l’adolescent et Jude, son frère aîné, vont être enrôlés. Ce premier opus va couvrir plusieurs années où l’on va suivre les décisions de Callum et de Sephy. Ensemble ou séparément, ils vont quitter le monde de l’enfance et vont ouvrir les yeux sur le système dans lequel ils vivent, jusqu’à devenir deux adultes se battant pour leurs droits ou leurs opinions. Les thématiques sont très intéressantes et assez bien abordées. J’espère que la suite de la saga continuera d’approfondir certains sujets, car il y a encore plusieurs éléments à creuser. Quoi qu’il en soit, ce fut une bonne lecture. Certes, ce ne fut pas un coup de cœur néanmoins, le dénouement m’a donné envie de poursuivre l’aventure… Ce que je ferai d’ici peu. Si vous cherchez une romance mêlant tolérance, différence et racisme, mais que vous ne craignez pas un rythme lent, alors n’hésitez pas à découvrir cet ouvrage.

.

.

Citations

Je ne voyais pas les choses comme lui. Je voulais que rien ne change entre nous. Jamais. Mais c’était comme demander à la mer de rester immobile.
.
—————
.
Quand tu flottes dans une bulle, la bulle finit toujours par éclater. Et plus la bulle t’a emmené haut, plus la chute est douloureuse.
.

—————
.
– Que se passerait-il si les Blancs avaient le pouvoir à votre place ?
Mon ami hoche la tête.
– Je n’y ai jamais réfléchi.
Je soupire.
– Moi si. Souvent. J’ai rêvé de vivre dans un monde sans discrimination, sans préjugés, où la police serait juste, la justice équitable, le système égalitaire…
– Eh bien ! C’est une thèse ou un conte de fées ? demande Jack sèchement.
– Comme je te l’ai dit, j’y ai souvent pensé.
– Je ne crois pas en cette société dont tu parles, Callum. Les gens sont ce qu’ils sont. Que ce soit les Primas ou les Nihils qui dirigent le monde, il ne changera pas.
.
—————
.
Il y a un proverbe qui dit : « Attention à ce que tu souhaites, tu pourrais l’obtenir ».

.

Ma note

4/5

16 réflexions au sujet de « « Entre chiens et loups » T1 de Malorie Blackman »

  1. Malgré la lenteur du début, ce roman semble avoir réussi à t’embarquer !
    D’après ta description, Callum est le genre de personnages que j’aime beaucoup et les thématiques abordées, notamment celle du racisme, sont intéressantes…
    Finalement, c’est une bonne chose que tu aies craquée pour les quatre tomes d’un coup 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu le même ressenti que toi pendant cette lecture. Lent à se mettre en place avec une héroïne assez agaçante par entre autres son immaturité, puis on est soudain prises dans l’histoire. Je me rappelle que la fin m’avait bien secoué. Le deuxième reste mon préféré, j’ai beaucoup aimé l’importance du frère de Callum, Jude, dedans.

    Aimé par 1 personne

      1. Je vais vite aller la lire alors ! J’ai lu le tome 3 qui m’a beaucoup moins plu, je n’ai pas tellement aimé la nouvelle génération de personnages surtout l’héroïne. Et comme le tome 4 est avec les mêmes, je ne l’ai pas lu. Mais j’espère que tu apprécieras davantage que moi.

        Aimé par 1 personne

Répondre à La route des lecteurs Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s