News·Top Ten Tuesday

10 bonnes BD pour adultes (16/06/20)

Top Ten Tuesday

Salut à tous ! On se retrouve avec le Top Ten Tuesday (TTT), un petit rendez-vous hebdomadaire autour des livres initialement créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Frogzine.
.

Le thème (Vos 10 BDs / Mangas / Albums jeunesses / Romans graphiques préférés)
a été simplifié et est finalement devenu :
« 10 bonnes BD pour adultes »

.

  Saiwhisper

1. « La tristesse de l’éléphant » de Nicolas Antona et Nina Jacqmin

L’histoire se passe en France au début des années 60. Elle met en scène Louis, un jeune homme un peu rondouillard, pas le style de garçon qui plait aux femmes. Orphelin, il grandira jusqu’à sa majorité dans un orphelinat, élevé par les frères jésuites. Son embonpoint naturel et ses problèmes de vue ne plaident pas en sa faveur lors de l’adoption, il verra ses camarades partir les uns après les autres. De toute façon, il n’a pas vraiment d’amis, Louis est le souffre-douleur de tous. Les seuls bons moments que connait Louis, sont ceux qu’il passe dans le cirque Marcos qui vient planter son chapiteau dans un terrain vague de la ville. Là, tout s’illumine en lui, il sourit, il s’égaie et puis il y Clara, la dompteuse d’éléphants.

2. « Le bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh

La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

3. « Un océan d’amour » de Grégory Panaccione et Wilfrid Lupano

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

4. « Petit » (Les Ogres-Dieux T1) de Bertrand Gatignol et Hubert

Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Elle le confie alors à la tante Desdée, la plus ancienne d’entre eux, qui déshonorée en raison de son amour pour les humains, vit recluse dans une partie de l’immense château. Seulement voilà, contrairement au souhait de sa mère, elle tentera d’élever Petit à l’inverse des moeurs familiales… Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçu de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place ? Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?

couv33518147

5. « Le signe de la lune » d’Enrique Bonet et José-Luis Munuera

Une petite ville d’Espagne, dans les années 1920. Isolés, les habitants de cette campagne, proche d’une immense forêt, vivent encore avec les croyances d’un monde ancien. C’est ici que vit Artemisa, une jeune fille qui développe une attirance inexplicable pour la lune. C’est aussi dans cette forêt qu’un drame va se nouer…

'adoption, tome 1 : Qinaya Zidrou et Arno Monin

6. « Qinaya » (L’adoption T1) d’Arno Monin et Zidrou

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

7. « Culottées » T2 de Pénélope Bagieu
(J’ai préféré le 2 !)

Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, deuxième volet ! Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde. « Les Culottées » ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

8. « Didier, la 5e roue du tracteur » de François Ravard et Pascal Rabaté

A 45 ans, Didier est malheureux : il vit avec sa sœur Soazig dans une ferme en Bretagne et n’a jamais connu le grand amour…

9. « Goupil ou face » de Lou Lubie

Certains ont un chien, un chat ou un poisson rouge. Lou a une cyclothymie : un trouble de l’humeur de la famille des maladies bipolaires. Que faire quand on découvre un petit renard sauvage dans son cerveau ? Peut-on l’apprivoiser, le dompter ? Et comment être heureux quand on doit cohabiter avec une créature si imprévisible ? Un ouvrage de vulgarisation scientifique qui se nourrit de l’expérience personnelle de l’auteur pour dresser le portrait plein d’humour et de sensibilité d’un trouble psychiatrique encore largement méconnu.

10. « Étrange université » (Freaks’ Squeele T1) de Florent Maudoux

Contre la menace qui règne sur le monde, les super héros sont là ! Tous sortent de la Faculté d’Etude Académique des Héros (FEAH) et une nouvelle promo est aujourd’hui réunie pour la rentrée. S’appuyant sur le classement des notes d’admission, des groupes de trois doivent être constitués pour l’année. En raison de leurs mauvaises notes, Chance et Xiong Mao se retrouvent ensembles et font la connaissance d’un troisième membre : Ombre de Loup. Ensemble, ils vont unir leur capacités pour réussir leur année… bien que jusqu’ici leur compétences n’aient guère été concluantes. Lors d’un examen, chaque équipe doit découvrir des indices menant à une créature de niveau B puis l’affronter. Or les livreurs semblent s’être trompés et avoir relâché un monstre de classe A, rendant la mission impossible pour les étudiants. Tandis que les trois compères recherchent un quelconque indice, ils repèrent la créature et essaient de l’attaquer par surprise. Comble de malheur, celle-ci s’enfuit avant de les traquer. Au moment où tout semble perdu, un individu mystérieux fait son apparition…

.

Connaissez-vous ces BD pour adultes ? Vous tentent-elles ? Est-ce un genre qui vous plaît ? Avez-vous triché en changeant le thème ?

 

20 réflexions au sujet de « 10 bonnes BD pour adultes (16/06/20) »

  1. Une sélection très variée 🙂
    J’ai apprécié Petit mais je garde encore un sentiment de malaise face à l’ambiance de la série et certaines scènes…
    Quant à Un océan d’amour, je garde en tête ta chronique qui m’avait donné envie de lire cette BD

    Aimé par 1 personne

  2. Plusieurs titres que je connais et aime, d’autres que j’ai envie de tester (La tristesse de l’éléphant, Le signe de la lune), dans ce top j’aurais ajouté pour la branche manga quelques titres de Taniguchi comme Quartier lointain ou Le journal de mon père par exemple 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Complètement d’accord ! ❤ J'adore ces BD.
      Culottées, même dans un CDI de collège, je dirais ! Pour Le bleu est une couleur chaude, je pense que c'est également possible, mais plus pour de grands ados. Pas des 6-5e qui ne pourront peut-être pas saisir la complexité de cette relation…

      Aimé par 1 personne

  3. jolie sélection. Goupil ou Face est dans ma PAL depuis une éternité, faut vraiment que je le lise. Le Bleu est un couleur chaud je l’ai lu il y a des années, j’en garde un bon souvenir même si je me souviens qu’à l’époque j’avais lu des critiques super enthousiastes et que je m’étais sentie bien moins enthousiaste que ces critiques. Petit je l’ai lu, il me semble, pourtant je ne me souviens de rien

    Aimé par 1 personne

      1. oui, c’est pour ça qu’en général j’évite de lire un livre après avoir lu trop d’avis enthousiastes. Ceci dit j’ai trouvé la BD super, surtout sur la première partie, j’ai moins aimé la seconde partie

        Aimé par 1 personne

    1. Idem pour le 2. Je m’attendais à ce que la petite fille aie une place plus importante, mais l’auteur est plutôt parti sur une relation père/fils certes, intéressante, mais j’avais d’autres attentes aussi…
      Carrément pour Culottées ! ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s