Romances

« Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons » d’Emily Blaine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons »
Auteur : Emily Blaine
Genre : Romance / Roman contemporain

Éditeur : Harlequin

.

résumé du livre


Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple…

.

Ma critique

Kimysmile m’avait avertie que ce roman l’avait conquise et je la comprends ! Bien que les personnages soient stéréotypés, je me suis régalée avec cette lecture qui correspondait à ce que je recherchais sur le moment : une romance contemporaine avec de l’humour et une relation qui ne manque pas de piquant. Dès les premières pages, j’ai été happée par le rythme effréné que mène Abby, une attachée presse qui gère les stars au quotidien. Lorsqu’il y a un scandale, elle est toujours présente et fait de son mieux pour étouffer l’affaire, évitant alors à ses clients d’avoir leur image salie (par une soirée très arrosée, par exemple !). Très protectrice, farouche, obstinée et franche, elle vit toujours les choses à fond et ne recule devant rien. couv47556753Même si elle travaille dans l’horrible milieu hollywoodien où tout n’est que strass, magouilles, argent, rumeur et corruption, elle semble avoir ce que ses collègues n’ont pas : une certaine sensibilité. Ainsi, il n’est pas rare qu’elle s’attache à ceux qui l’emploient, notamment Kaylee, une jeune star adolescente faisant des bêtises de son âge. Abby est une héroïne attachante que j’ai aimé suivre.

Dans le cadre de son travail, la jeune femme va accepter une nouvelle affaire. Un contrat difficile à gérer, car il s’agit de Garrett, un acteur ayant une sale réputation. Leur rencontre est assez explosive, car le séduisant comédien est d’un naturel direct, arrogant, taquin, imprévisible, solitaire et fuyant. Lorsque quelque chose ne lui convient pas, il envoie tout le monde paître. Il a tiré un trait sur sa vie à Hollywood et ne compte pas remettre les pieds dans ce monde de requins où la vie privée n’existe plus à cause des paparazzis. Son truc à lui, c’est de surfer à quatre heures du matin (Avec une mer bien froide et le jour pas encore levé ! Même pas en rêve !), de marcher sur le sable avec son chien Donuts, de faire des photos et de bricoler. On est loin de l’image d’acteur parfait faisant jouer de sa notoriété ou de son physique de rêve dans une grande villa. Le bellâtre est quelqu’un de naturel et espère bien que son passé ne le rattrapera pas… Évidemment, le récit va tomber dans le cliché du duo qui se défie constamment à coups de joutes verbales. Pour ma part, c’est ce que je recherchais, car j’affectionne ce genre de relation tumultueuse où se dissimule une violente attirance. La phase de découverte entre les deux futurs amants est plaisante à suivre. L’auteure prend son temps tout en allant à l’essentiel. Bien que le séjour d’Abby soit assez court, j’ai eu l’impression que leur lien se tissait lentement mais sûrement. En revanche, j’ai serré les dents lorsqu’Emily Blaine a parlé d’amour. Pour moi, c’était trop tôt. C’est dommage, car on aurait pu parler d’un attachement fort ! Ce serait mieux passé qu’un beau surfeur séducteur disant « je suis amoureux de toi et je ferais tout pour toi » au bout d’une semaine. J’ai toujours du mal avec les coups de foudre que je juge irréalistes, mais cela n’engage que moi. Quoi qu’il en soit, c’est cette déclaration qui m’a fait échapper au coup de cœur.

Le scénario est bien construit. Certes, il est cousu de fil blanc néanmoins, j’ai pris plaisir à voir cette romance naître et s’intensifier progressivement. Le couple m’a plu et je me délectais de leurs échanges espiègles. De plus, j’ai aimé le fait que l’on aborde l’univers du show-business, car je n’avais pas encore croisé le sujet dans une histoire d’amour. C’était distrayant de découvrir un autre contexte. Pendant un temps, j’ai craint l’arrivée d’un triangle amoureux toutefois, ce ne fut pas le cas. Ce chemin a été rapidement écarté. Je suis donc satisfaite de cette lecture estivale drôle et rythmée qui vous fera passer un bon moment de détente.

.

Citations

A Hollywood, le sourire doit être permanent.
A Hollywood, les psychiatres sont plus riches que les avocats.

—————

Peu importe que je m’écrase au sol, que je remonte, que je vire à gauche… Peu importe. Parce que Garrett, l’imprévisible, est là et me protège.
Parce que je l’aime et je refuse de m’en excuser.
Parce qu’il me rend heureuse.
Parce qu’il m’a fait perdre le contrôle.
Parce qu’il m’a rendue libre.

—————

– Est-ce que je vous effraie ? s’enquit-il finalement.
J’avalai rapidement ma bouchée, avant de me tourner légèrement vers lui.
– J’ai l’air effrayé ?
– « Tétanisé » serait plus juste. Vous n’avez rien dit depuis presque quinze minutes.
– Depuis notre rencontre, la plupart de nos conversations ont viré au fiasco. Je cherche une stratégie qui sera applicable sur un type comme vous.
– Et c’est quoi un type comme moi ?
– Solitaire, fuyant, peu enclin à coopérer.
– Je dîne en ce moment avec vous. Croyez-moi, je suis très coopératif.

—————

Je voulais de la surprise, de l’excès, de la folie, de l’adrénaline et une flopée de papillons dans l’estomac. Et peu importe si cela ne durait pas. Je voulais juste vivre une histoire de dingue, qui me marquerait à jamais et dont le simple souvenir m’inspirerait une nostalgie heureuse et exempte de regrets.

.

Ma note

♥♥♥♥ 4,5/5

 

12 réflexions au sujet de « « Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons » d’Emily Blaine »

  1. J’ai beaucoup aimé cette lecture également ! par contre, je suis comme toi, j’ai du mal avec les coups de foudre dans les romans, je préfère quand les liens sentimentaux mettent un peu plus de temps à se construire !

    Aimé par 1 personne

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s