Romances·Romans

« Une Viking à Rouen » de Sophie Dabat

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Une Viking à Rouen »
Auteur : Sophie Dabat
Genre : Romance / Roman historique
Éditeur : Harlequin

.

résumé du livre

Rouen, an 882 Prête. Inge Oledöttir a vécu toute sa vie pour cet instant unique : son premier raid en Francie occidentale. Pourquoi alors, après avoir éliminé un à un tous les adversaires qui se dressaient sur son chemin, hésite-t-elle à envoyer l’ennemi, aux yeux aussi tumultueux que les flots de la mer, au Valhalla ? Serait-ce parce que le guerrier franc a osé lui voler un baiser au milieu des combats, à elle qu’aucun homme n’a le droit de toucher, ou parce qu’elle a aimé cet instant plus que tout autre ?

.

Ma critique

Première immersion dans la plume de Sophie Dabat, qui a pourtant une vingtaine de livres à son actif et que je connaissais de nom pour sa saga « Sainte Marie des Ombres » ! J’avoue que je ne suis pas déçue du voyage : son style est simple, efficace et travaillé. De plus, l’auteure a apporté une grande quantité d’informations sur les coutumes et les rites Vikings. On sent qu’en plus d’être passionnée, elle s’est bien documentée ! En tout cas, le résultat est là : en plus de se détendre avec une petite histoire d’amour interdite, on apprend plein de choses. vikingCe fut une belle découverte que je recommande aux lecteurs désirant une romance historique avec une ambiance dépaysante. Je remercie de nouveau les éditions Harlequin pour cet envoi.

Inge, l’héroïne, fut particulièrement attachante, fière, courageuse, attentive et forte. Elle est ce qu’on appelle une « Skjaldmö », une guerrière vierge qui se dévoue entièrement à Freyja, la déesse de l’amour et de la guerre. Ainsi, elle a été habituée à manier l’épée dès son plus jeune âge. La jeune femme casse l’image de la femme, notamment celle des chrétiennes de l’époque. Loin de passer ses journées à broder, à travailler dans les champs ou à s’occuper de son foyer, Inge est une combattante farouche qui bataille aux côtés de ses frères guerriers. Elle et ses sœurs ont un statut particulier et respecté par leur peuple. Bien que je connaisse un peu l’univers des Vikings grâce à la série tv éponyme, j’ai pris grand plaisir à faire la rencontre des Skjaldmö !

L’ouvrage va retracer les batailles qu’Inge va mener avec ses compagnons sur les terres Française en l’an 882. C’est au cours de l’une de ces confrontations qu’elle va faire face à Raino, un guerrier Franc gentil, loyal et protecteur, qui va irrémédiablement la déstabiliser. En effet, bien qu’ils soient ennemis, les deux narrateurs vont réaliser que leur destin est lié. Systématiquement, leur route va se croiser et, sans cesse, leur cœur battra à l’unisson. Ce coup de foudre fut agréable à suivre. Je regrette néanmoins plusieurs répétitions dues aux doutes de chacun ainsi qu’aux nombreux combats. J’ai eu l’impression que les choses étaient assez longues à démarrer cependant, cela a permis au duo d’apprendre à s’apprivoiser sur le temps. Autre petit regret : Raino. Celui-ci fut un protagoniste sympathique toutefois, je l’ai trouvé nettement moins intéressant que la belle guerrière. Il fut assez creux… C’est dommage. Lorsqu’il était à son tour narrateur, j’aurais voulu qu’il se dévoile davantage.

La confrontation de ces deux cultures fut intéressante. Chacun va apprendre à découvrir le monde de l’autre. En plus de mettre l’accent sur l’univers de ses deux héros, Sophie Dabat va proposer une pluie d’action. Guerre, alliances, escarmouches, captures, fuites, brigands, … On n’a pas le temps de s’ennuyer. Certes, le scénario est assez cousu de fil blanc et on n’échappe pas, hélas, à l’éternel triangle amoureux néanmoins, l’ensemble fut distrayant. J’ai passé un bon moment de lecture avec cette romance historique douce et passionnée.

.

logo harlequin

.

Citations

Si elle avait imaginé y lire une hâte et une inquiétude légitimes, elle y découvrit une douceur sensuelle qui la bouleversa, et elle sut en une seconde que l’attirance qu’elle éprouvait pour lui était partagée. Son regard était plus éloquent que des mots, et le désarroi qu’elle avait ressenti depuis leur dernière rencontre laissa soudain place à une certitude. Ils étaient destinées l’un à l’autre, elle en était persuadée. Quel que soit le lien qui les unissait, celle-ci était plus fort que leurs différences culturelles, religieuses et sociales.

—————

Même si c’était elle qui avait gagné ce duel, elle ressentait leur affrontement comme une défaite de sa part. Elle avait conquis la victoire aux armes, mais il lui avait fait perdre ses moyens, l’avait détournée de Freyja, et l’avait poussée à lui faire grâce, à lui offrir une échappatoire. À cause de lui, elle s’était sentie… femme et cela, elle le considérait comme un échec.

—————

Maintenant, c’est toi mon bouclier. Tu es le bouclier qui me protègera et m’abritera, et tu le resteras jusqu’à la fin de nos jours.

.

Ma note

4/5

10 réflexions au sujet de « « Une Viking à Rouen » de Sophie Dabat »

  1. J’ai bien aimé le premier tome de Sainte Marie des ombres, mais j’avoue que le résumé de ce roman ne me donne pas énormément envie.
    Pourtant ta chronique est chouette et rencontrer les Skjaldmö me plairait surement. L’aspect très romance me fait tiquer, donc je ne pense pas me lancer, mais c’est un contexte intéressant pour la situer 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre, car la place de la romance est effectivement centrale.^^ Et je sais que tu ne cours pas après le genre !
      Pour le coup, j’ai bien eu envie de découvrir « Sainte Marie des ombres » après cette lecture ! Donc savoir que tu as aimé renforce cette envie.

      Aimé par 1 personne

  2. Si on occulte le triangle amoureux (une plaie celui-là), cette romance a l’air sympathique et d’offrir une jolie plongée dans la culture Viking que je connais fort peu… Je découvre d’ailleurs ici le terme Skjaldmö. La confrontation de deux cultures semble également intéressante.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s