Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Manga

« Seven Deadly Sins » T1 de Nakaba Suzuki

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Seven Deadly Sins » T1
Auteur : Nakaba Suzuki
Genre : Manga / Littérature ado / Heroic Fantasy
Éditeur : Pika

.

résumé du livre

La princesse Elizabeth est prête à tout pour retrouver la légendaire bande de mercenaires connue sous le nom de Seven Deadly Sins. À ses yeux, eux seuls ont le pouvoir d’arracher le royaume de Britannia des mains des surpuissants Chevaliers Sacrés qui sèment la terreur ! Sa rencontre avec Meliodas, un garçon à la force exceptionnelle, et Hawk, son cochon, va marquer le début d’une aventure riche en rebondissements, où magie et combats sont au rendez-vous !Plonge dans cette épopée chevaleresque dans la plus pure tradition de l’heroic fantasy !

.

Ma critique

Déception avec ce manga dont je n’avais entendu que du bien ! J’avoue qu’il faisait partie des titres qui m’intéressaient le plus dans la sélection des 48H BD 2020, si bien que je l’ai lu avant les autres. La saga est relativement populaire et s’étend sur une quarantaine de tomes pour le moment. Le public étant au rendez-vous, il y a même eu une adaptation en animé. Hélas, j’ai vite déchanté avec ce scénario assez classique (mais plutôt efficace), les personnages stéréotypés, l’univers encore très léger, l’humour un peu lourd et le fan service assez présent. couv2164519J’en attendais beaucoup plus et j’espérais aimer autant que les autres lecteurs dont les avis enthousiastes m’avaient convaincue… D’ailleurs, je vous invite à découvrir des critiques plus positives que la mienne, comme celle de Tachan ou de Xander.

On suit l’histoire de Meliodas, un jeune aubergiste au visage juvénile qui cache un grand secret. Le garçon est de nature altruiste, franche, drôle, mais surtout terriblement perverse ! Ce véritable obsédé va passer son temps à peloter la poitrine de la princesse Elizabeth et à observer ses formes. C’est moins choquant que dans « Fire Force », mais cela me déplaît quand même. En réalité, bien que la demoiselle se laisse faire et se montre très ingénue, j’ai quand même compris que je n’allais pas apprécier cette relation ou adhérer à l’humour lorsque Meliodas a senti l’entrejambe de la demoiselle, puis malaxé ses seins pour « vérifier son rythme cardiaque » dès la quinzième page du manga. Le coureur de jupons a pourtant bon fond. Sans hésiter, il va venir en aide à la belle princesse en détresse. Celle-ci a besoin de lui et de ses anciens alliés, six autres mercenaires ayant renversé le gouvernement il y a dix ans. Commence alors une aventure remplie d’action et de rencontres en tous genres.

Généralement, j’apprécie le mélange de combat, d’amitié, d’humour et de monde fictif. Or, je reconnais que ces points-là sont assez bien gérés. Même si cela manque d’approfondissement, ce premier tome introductif a su trouver un juste milieu. Néanmoins, j’ai réellement eu du mal avec les protagonistes. Entre le héros vicelard, la princesse qui ne sert à rien (Idéaliste et incapable, la pauvre ne peut même pas aider à faire le service à l’auberge ! Elle ne sert qu’à jouer les potiches « bonnasses » que le héros peut mater ou peloter sans qu’elle se plaigne.), le cochon mascotte sympathique (mais ça reste un cochon qui parle), la sulfureuse Diane (dont je sens que la taille et le physique seront parfaits pour faire des blagues sexuelles) et les méchants stéréotypés, je n’ai trouvé personne m’intéressant. L’humour graveleux et le fait que je ne m’attache à aucun personnage ne me donnent pas envie de poursuivre. Bien évidemment, cet avis n’engage que moi : je compte l’intégrer à la médiathèque et, si mes lecteurs apprécient et demandent la suite, j’en ferai l’acquisition… Toutefois, je ne lirai clairement pas les tomes suivants. Dommage, car il y avait du potentiel !

.

Citations

– Tu es sûre que tu n’es rien de plus pour lui ?
– O… oui !
– Tu n’es rien de plus pour moi, toi non plus, je te signale.
– Argh ! Quoi ?!

—————

– Décidément, ce n’est pas un boulot pour une princesse. Tu vas la consoler, Meliodas ?
– Non, je vais au petit coin.
– Ce garçon me désespère.

—————

– Une princesse, ça ne sait rien faire de ses dix doigts. Je n’ai pas la force de lutter contre les chevaliers sacrés qui terrorisent la population…
– Mais tu m’as trouvé, moi. Si tu n’avais pas voulu protéger ton peuple… si tu n’avais pas entrepris ce voyage toute seule, marché jusqu’à l’épuisement, et si tu ne t’étais pas retrouvée dans ma taverne, rien de tout ça ne serait arrivé.

—————

– Quel crime avez-vous commis ? Je pense que tout le monde se trompe à votre sujet ! La preuve, vous m’avez sauvée alors que vous ignoriez mon identité !
– Quel crime ? Il y a dix ans, j’ai volé toutes les petites culottes du royaume de Britannia !
– Des culottes… c’est vrai ?!
– Non. En fait, j’ai peloté les nichons de plus de mille filles, quand j’étais sur les routes.
– Les nich… vous plaisantez, j’espère ?!
– Bien sûr.
– Cessez de vous moquer de moi, je vous prie !
.

Ma note

2/5

5 réflexions au sujet de « « Seven Deadly Sins » T1 de Nakaba Suzuki »

  1. Oh dommage mais je comprends vu ce que tu soulignes que ça ne t’ait pas plus.
    Effectivement moi j’ai plus pris ça pour de l’humour graveleux à la con mais sans conséquence un peu comme DragonBall au début. Et j’ai plutôt bon espoir sur l’évolution de l’histoire dans sa globalité même si c’est classique.
    J’aurais vraiment aimé que tu apprécies toi aussi mais on ne peut pas être d’accord sur tout.
    Merci pour le lien 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que si ça avait été un peu plus distillé et moins fréquent, j’aurais moins serré les dents.^^
      Apparemment, l’évolution de l’histoire est intéressante ! J’espère que tu apprécieras quand tu poursuivras la série.
      Oui, dommage. J’aurais au moins essayé. 😉
      Avec plaisir ! ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Bizarrement, j’ai assez pu lu d’avis sur ce titre, mais ce qui est certain, c’est que je risque de ne pas apprécier parce que tu soulignes tout ce que je déteste : l’humour graveleux et le fan service ! Les exemples que tu donnes m’ont déjà bien agacée alors j’avoue que si j’ai le premier tome dans ma PAL, je ne suis pas pressée de l’en faire sortir…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s