Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romances·Romans policiers / Thriller

« L’armée des âmes » (Rebecca Kean T5) de Cassandra O’Donnell

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’armée des âmes » (Rebecca Kean T5)
Auteur : Cassandra O’Donnell
Genre : Bit-Lit / Urban Fantasy / Polar / Romance
Éditeur : J’ai Lu

.

résumé du livre

Ah les joies de la famille… les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes… tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l’esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m’ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l’intention évidente de me liquider… Nostalgie, quand tu nous tiens…

.

Ma critique

Encore un très bon tome ! Pour l’heure, le quatrième volet et celui-ci sont mes favoris de la série. « L’armée des âmes » comportait énormément d’humour, en particulier grâce au trio Anthea, Clotilde et Madeleine. C’était rafraîchissant ! De plus, suspense, mystère, magie, rebondissements et nouveaux talents étaient au rendez-vous. De quoi tourner les pages avec envie et sans s’en rendre compte !

couv46356717Cette fois-ci, l’auteure va se pencher sur une affaire débutant dans la famille des chamans. C’est l’occasion d’en savoir plus sur eux, notamment sur certains types de chamans très rares… Leo, jeune adolescente au milieu d’un triangle amoureux, va enfin intervenir dans l’enquête de sa mère. Ses pouvoirs seront également révélés au grand jour et joueront un rôle capital lors du dénouement. On sent que ce personnage a grandement évolué. Or, bien que Leo soit toujours très râleuse et parfois capricieuse, elle me rappelle sa mère dans les débuts de la série. Je comprends que Cassandra O’Donnell se lance dans une saga dédiée à la demoiselle, car il y a matière à faire. D’ailleurs, je reconnais que j’aurais souhaité découvrir le point de vue de Leo, surtout durant ses premiers jours chez les chamans ou lors de son entraînement avec Ariel, un beau jeune homme qui n’hésite pas à la rembarrer quand elle se comporte comme une enfant. En outre, les autres membres du clan ne vont pas être très développés toutefois, ils m’ont paru plus ouverts, avenants et taquins qu’autrefois… C’est sans doute grâce à l’apprentissage de la petite hybride…

Ce que je retiendrais le plus dans ce cinquième volume, c’est évidemment le terrible trio de grands-mères Vikaris qui a retrouvé Rebecca ! Ces mamies sadiques, maléfiques et entêtées ont la langue bien pendue ! Grâce à elles, je me suis régalée : humour noir, réactions improbables, répliques acerbes, etc. J’ai souvent gloussé ou esquissé des sourires. Par ailleurs, découvrir ces sorcières de guerre, leur fonctionnement, leurs traditions, leurs croyances et constater le décalage entre elles et l’héroïne m’a captivée. On devine enfin l’éducation stricte, dure et acharnée qu’a eue la narratrice… Et on ne l’envie pas ! La pauvre est passée par des épreuves terribles et inhumaines. Quoi qu’il en soit, j’ai adoré ce quatuor insolite qui va enquêter, interroger, torturer, tuer et se battre ensemble. L’issue de cette histoire m’a comblée, car le combat final était intense ! De plus, l’ultime rebondissement bouscule le lecteur qui va se poser une myriade de questions, en particulier sur Raphaël. Ce dernier est très absent dans cet opus, mais je suppose que c’est totalement volontaire, car on sent que la suite lui sera dédiée… Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que l’on va partir sur une révélation angélique ou divine le concernant ! Je peux me tromper néanmoins, l’auteure insiste trop sur son côté parfait, son pouvoir incommensurable et son lien avec la belle Rebecca. Je suis curieuse de voir si j’ai vu juste ou si je me suis complètement plantée sur le vampire !

Pour finir, il est à noter que l’on n’a toujours pas mis en avant le pacte scellé par une démone et Rebecca lorsqu’elle était en Enfer. J’avoue que j’aurais espéré que cela vienne dans ce cinquième opus, car cela aurait été l’idéal : cette histoire remontait à deux tomes et elle était encore « fraîche » dans la tête des lecteurs. Je crains que cela arrive beaucoup plus tard, sans doute trop tard, et comme un cheveu sur la soupe… Ou que ce soit tout bonnement mis de côté ! Ce serait dommage. Bref, vivement que je dévore le sixième opus pour avoir certaines réponses.

.

.

Citations

On devrait les juger sur leurs actes et non pas en fonction de ce qu’ils sont.

—————

– Tu es toute maigre, ma pauvre chérie. Si tu continues, tu vas tomber malade, dit-elle d’un ton navré en soupirant.
Pour une raison que je ne parvenais toujours pas à comprendre, Martha passait son temps à vouloir m’engraisser. Un peu comme la sorcière d’Hansel et Gretel. Si j’avais été parano et que je ne l’aimais pas autant, je l’aurais probablement soupçonnée de vouloir me bouffer.

—————

Les gosses étaient un peu comme les Gremlins. Gentils, adorables et trognons au début, puis à l’adolescence ils se transformaient en véritables monstres et devenaient aussi chiants et vindicatifs que des mogwais à qui on donnerait à bouffer après minuit.

—————

– Je peux vous arracher la tête en moins d’une seconde, courir plus vite qu’un train, battre la plupart des Alphas, discuter avec les anciens présidents morts, lancer des sorts simples et créer plein de fantômes qui peuvent vous pourrir la vie.
Je fronçais les sourcils.
– Comment le sais-tu? demandais-je.
– Quoi?
– Pour les fantômes,?
– Ah… ben j’en ai ramené un, là, histoire de voir si j’y arrivais. Il s’appelle Jimmy. Un mec sympa mais du genre alcoolique. Un jour qu’il attendait le métro, il est tombé sur les rails et crac.
– Leo, je refuse que tu fréquentes ce genre de personne ! lançais-je sans réfléchir.
Elle haussa les épaules.
– Ben tu sais, maintenant, il a décroché. Forcément.
– Oui, forcément, dit grand-mère en se mordant les lèvres pour ne pas rire.

—————

– Continue et la prochaine fois que tu viens diner, je te prive de dessert.
Khor lui jeta un regard outré.
– Elle te dit qu’elle veut me buter et toi tu menaces de la priver de dessert ?
Elle haussa les épaules.
– Tu ne la connais pas comme je la connais sinon tu saurais à quel point elle aime ma mousse au chocolat.
Je la fusillai du regard.
– C’est un coup bas.

.

Ma note

4,5/5

8 réflexions au sujet de « « L’armée des âmes » (Rebecca Kean T5) de Cassandra O’Donnell »

  1. Avec les chamans et les Vikaris, j’ai bien envie de me replonger dans Rebecca Kean et découvrir ce tome 5. Tu me mets vraiment l’eau à la bouche mais je pense qu’il faudrait que je relise la saga du début pour ne pas être perdue. J’ai quand même oublié pas mal de choses…

    Aimé par 1 personne

      1. Oui et puis perso, j’ai toujours du mal à lire les tomes à la suite, même quand ils sont déjà dispo 😅 J’ai toujours peur de faire une overdose des personnages et de l’univers. Ça m’arrive alors d’oublier une saga pendant un an avant de m’y remettre 😂

        Aimé par 1 personne

Répondre à lespagesquitournent Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s