Littérature jeunesse

« Espérance-Resistance » de Juliette Keating

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Espérance-Resistance »
Auteur : Juliette Keating
Genre : Littérature contemporaine / Roman ado
Éditeur : Magnard

.

résumé du livre

Wassim vit à la cité de l’Espérance, avec son grand terre-plein vide, ses copains… Et quand un soir son père lui annonce que les jardins ouvriers au pied de leurs tours vont être vendus à un promoteur immobilier pour construire des bureaux, son sang ne fait qu’un tour. Lorsqu’il découvre les mots si puissants de Greta Thunberg à la télévision criant « How dare you? », il entend l’urgence d’agir pour sauver les jardins. Qu’est-ce qu’il doit faire ? Qu’est-ce qu’il peut faire ? Avec Mia, qui le fait fondre et qui ressemble tellement à Greta, Bouba, Alice, Fatou, Saïd, ils s’organisent. Lui et ses copains sont jeunes, et alors ? Quand les vieux deviennent fous, n’est-ce pas aux jeunes d’être sages ?

.

Ma critique

Lorsque les éditions Magnard m’ont proposé la lecture de ce petit roman pour ado, j’ai accepté avec plaisir, car le sujet écologique m’intéressait et j’aimais l’idée de texte court et percutant. « Espérance Résistance » fait partie de la collection Presto, une collection qui donne la possibilité au lecteur d’écouter la moitié du récit lue par l’auteur(e). N’ayant pas d’application pour flasher les codes, je n’ai pas pu entendre le résultat. De plus, je n’ai pas vu de lien sur le site de la maison d’édition. Je ne pourrais donc pas parler de cet élément sonore. Toutefois, j’aime beaucoup l’idée ! Cela apporte une dimension originale et intéressante au livre.

Comme promis sur la quatrième de couverture, la narration se fait à la première personne. On suit le quotidien de Wassim, un adolescent vivant dans une cité. Un jour, il surprend les promoteurs et la mairie en train de préparer leur futur chantier : les jardins partagés de la cité Espérance vont être rasés. Sur le terrain, on va construire des bureaux ainsi qu’un fast-food. Comment leur en vouloir ? Cette zone est complètement défraîchie et abandonnée par le voisinage. Les mauvaises herbes ont tout envahi et seuls les toxicomanes dealers osent y mettre les pieds… Toutefois, cet endroit est également un puits de mémoire : c’est à là que des habitants ont grandi ! Jeunes et adultes ont énormément de souvenirs liés à ces jardins familiaux. Les retirer, c’est comme arracher une partie de leur passé. C’est gommer une partie d’eux-mêmes. Wassim va donc décider de se révolter : avec des camarades, il va tenter de redonner vie à ce petit bout de terre, espérant ainsi dissuader le maire de ne pas tout massacrer. J’ai trouvé l’idée très poétique et actuelle. En effet, pour faire des bénéfices et par manque d’entretien, certains endroits sont parfois détruits par des communes. Rares sont les habitants qui s’y opposent et, bien souvent, on le constate lorsque cela a été fait, si bien que l’on doit se résigner… Alors imaginer un tel engagement est à la fois plaisant et motivant !

J’ai aimé le fait que Wassim ne soit pas l’archétype du premier de la classe. En effet, le jeune homme est plutôt du genre bagarreur et impulsif : il a le profil de celui que l’on renvoie du lycée parce qu’il a cogné un camarade… Il est ce que certains appelleraient hâtivement et de façon réductrice « une petite racaille vivant en pleine banlieue arabe » ! J’ai donc été ravie par ce héros qui sort des sentiers battus et qui, je l’espère, inspirera les jeunes lecteurs, tout en surprenant ceux qui ont tendance à juger les ados des bas-quartiers… Par ailleurs, j’ai vraiment apprécié les messages mis en avant par Juliette Keating : l’entraide, l’amitié, le partage, l’engagement pour une cause, le courage, la détermination, … Elle a su prouver que l’écologie n’est pas qu’un grand axe. C’est aussi une pluie de petits combats ! Une guerre quotidienne qui se fait de petite à grande échelle ! Protéger un jardin-potager collectif, c’est aider la nature et la planète.

« Espérance Résistance » est un ouvrage d’une centaine de pages qui a su me séduire. À la fois touchant, pertinent, intelligent et actuel, il pointe du doigt des problèmes dont toutes les tranches d’âge devraient se soucier. Il a également su me surprendre, notamment avec l’identité de la personne ayant saccagé les efforts de Wassim. Bref, une bonne découverte qui, je l’espère, provoquera une prise de conscience et donnera des idées aux lecteurs.

.

logo.

Citations

Il y a beaucoup d’hypocrisie. Des entreprises se font du fric sur le bio et d’autres trucs soi-disant « verts » qui coûtent beaucoup plus cher. On culpabilise les consommateurs pour mieux les racketter.
.
—————
.
Mes potes ont du talent. On dirait le titre d’une émission de télé-réalité minable. Et pourtant… sauver les jardins familiaux, c’est impossible seul. Mais si on s’y mettait tous ensemble ? Pour être fort, il faut former un groupe.
.
—————
.

Mais c’est n’importe quoi. Les élèves de mon lycée font la grève pour le climat, je les connais : c’est des flemmards qui sèchent les cours. Greta, elle est comme tous les jeunes. Essaie un peu de lui retirer son smartphone : elle meurt. Personne veut vivre comme au Moyen Âge en se passant de la modernité.

.
.

Ma note

4/5

2 réflexions au sujet de « « Espérance-Resistance » de Juliette Keating »

  1. En plus d’un titre qui attire l’attention, le roman a l’air vraiment intelligent et original que ce soit dans sa forme ou le profil du héros et le lieu de l’action. Quant aux messages et aux problématiques abordées, difficile d’y rester insensible….Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s