BD

« Harleen » de Stjepan Sejic

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Harleen » 
Auteur : Stjepan Sejic
Genre : BD / Comics
Éditeur : Editions Urban Comics

.

résumé du livre

Après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l’Asile d’Arkham afin d’apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham. Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son cœur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues.

.

Ma critique

À sa sortie, « Harleen » est un comics qui a fait énormément parler de lui. Les avis étaient toujours dithyrambiques, si bien que j’ai voulu découvrir ce titre à mon tour. Le couple toxique Harley / Joker m’a toujours fascinée, car c’est réellement un tandem qui fait des étincelles ! Or, on met souvent le rival de Batman en lumière, oubliant que la jolie blonde démente et ricanant derrière lui, fut une brillante psychiatre ! Stjepan Sejic n’a pas mis longtemps avant de me conquérir avec son coup de crayon ! Les illustrations sont tout simplement à tomber et ses personnages sont hyper expressifs !

Dans ce one-shot, on revient sur les origines du personnage d’Harley : son parcours, ses erreurs de jeunesse et bien sûr la rencontre déterminante qui fera basculer sa vie à jamais, celle avec le Joker. Repérée pour son travail de qualité et à fort potentiel, la belle Harleen Quinzel va intègre l’asile d’Arkham. J’ai pris plaisir à retrouver plusieurs antagonistes du chevalier noir : Poison Ivy, le Pingouin, L’Homme Mystère/Le Sphinx, Harvey Dent, etc. Certes, certains sont un peu plus mis en avant que d’autres, mais ils apporteront tous un petit quelque chose à l’histoire : une pointe d’humour, un développement psychologique, un début de relation avec la future identité d’Harleen, … Cette dernière va narrer ses journées, ses échanges avec ses patients ainsi que son but : prouver que les criminels peuvent renouer avec l’humanité et ont encore une once d’empathie en eux. Elle croit en leur rédemption. Si cela fonctionne plus ou moins avec quelques ennemis de Batman, la belle va devoir faire face à un gros poisson : le Joker. Et quel personnage ! L’auteur a parfaitement su retranscrire toute la complexité de ce psychopathe hyper charismatique, séduisant, ingénieux, bon orateur, manipulateur, fascinant, menteur et égocentrique. Sur certaines planches, il était véritablement craquant et sensuel, notamment avec son large sourire et son regard profond… On comprend que la jeune femme soit hantée par son image !

Bien que je connaisse l’histoire d’Harley Quinn, plonger dans ce récit fut un régal ! Les échanges du tandem m’ont conquise, divertie et tenue en haleine. On sent la tension et les rapports de force dans chaque planche… C’est avec plaisir que j’ai suivi la descente aux enfers de la jolie psychiatre qui, malgré ses efforts pour rester de marbre face à ce pervers narcissique psychopathe, va peu à peu succomber à la folie. Un travail psychologique remarquable, complété par un coup de crayon incroyable ! Honnêtement, j’en redemande ! (D’ailleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de le relire une seconde fois après avoir terminé ma lecture…) J’adorerais que l’auteur continue de mettre en avant le duo ou qu’il s’attaque à d’autres méchants comme la sulfureuse Poison Ivy.

.

.

Citations

– Hé, patron ? Vous l’avez pas butée ?
– Ses yeux m’ont fait une promesse, Sam !
– Ah ouais ?
– Ils ont promis de me revoir en rêve chaque nuit.
.
—————
.
– Docteur ! Venez ! Il attend !
– Euh… Il y a un… un protocole, quand on le rencontre ?
– C’est Batman, pas la putain de reine d’Angleterre. Mais… gare à vos questions. C’est un homme déguisé en chauve-souris. Je ne pense pas qu’il ait particulièrement envie de se faire psychanalyser.
.
—————
.
On est tous des monstres en cage. Avec la bonne peur, la bonne douleur, le verrou de la civilisation cède.
.
—————
.
On a tous un passé, Harleen. Et comme vous le savez, notre métier est d’aider les gens à s’en libérer.
.
—————
.

– C’est un manipulateur de génie. Quand les Bourreaux ont envahi Gotham, elle était prête à se sacrifier pour lui, comme prévu. Harleen a été dupée.
– Si je puis me permettre, ce baiser m’a l’air d’une honnêteté bouleversante…
– Que dites-vous, Alfred ? Que le Joker est amoureux ?
– Le terme est sans doute trop fort… Mais ils semblent fous l’un de l’autre. À Gotham, la folie est un mal indéniablement contagieux.

.
.

Ma note

4,5/5

16 réflexions au sujet de « « Harleen » de Stjepan Sejic »

  1. Je n’achète que rarement des comics n’étant pas très fan des dessins, mais celui-ci est dans ma wish list depuis sa sortie. Ton avis me donne encore plus envie de le lire, le travail sur la psychologie de Harley ayant l’air juste incroyable ! Je trouve aussi fascinant l’idée de suivre la descente aux enfers de cette femme brillante aux prises avec un psychopate…
    Bref, rien qu’en te lisant, je comprends que tu n’aies pas résisté à une seconde lecture !

    Aimé par 1 personne

  2. Il existe un chapitre unique en VO qui fait suite à ce titre, où Ivy est présente avec Harley. Malheureusement, le scénariste et dessinateur a décidé de se retirer du milieu mainstream à la Marvel et DC car cela ne lui plaisait plus. Il est avant tout un dessinateur indépendant. Sunstone est son oeuvre la plus récente parue en France en dehors de Harleen.
    Très bonne critique Le côté psychologique et le rapport de force entre les deux est vraiment très bien mise en scène que ce soit au niveau des dialogues que des dessins.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s