Romances

« Et ne t’avise pas de m’embrasser ! » de Mhairi McFarlane

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Et ne t’avise pas de m’embrasser ! »
Auteur : Mhairi McFarlane
Genre : Romance / Littérature contemporaine / Feel Good
Éditeur : Harlequin

.

résumé du livre

Quand on joue avec l’amour, il faut s’attendre à quelques surprises… Se faire quitter après dix ans d’amour, c’est dur. Se faire quitter par son collègue après dix ans d’amour et de cohabitation professionnelle, c’est très dur. Pour sauver sa réputation et son image, Laurie n’a pas le choix : elle doit vite trouver le moyen de montrer à tous – à commencer par son ex et sa nouvelle copine – qu’elle a tourné la page et rayonne de bonheur. Problème : elle ne sait plus draguer. Heureusement, la solution est livrée directement à son bureau en la personne de Jamie , nouvel employé très séduisant. Car il se trouve que Jamie a besoin d’une couverture pour redorer son image de cadre dynamique et bien sous tous rapports. Adjugé vendu : ils vont mettre en scène leur (fausse) idylle sur les réseaux sociaux pour convaincre (et faire baver d’envie) tout le monde de la beauté de leurs sentiments. Et si l’illusion devenait réalité ? #fakemance #loveisagame

.

Ma critique

En lisant le résumé de cet ouvrage, j’ai été attirée par l’idée de faux couple qui me rappelait « Fake » de Jenn Nguyen, un titre découvert ce mois-ci. Ici aussi, on est sur l’idée de tandem faisant croire à une relation devant mener à une rupture, mais qui débouche finalement sur une histoire d’amour. Bien sûr, les choses sont cousues de fil blanc, mais ce n’est pas mauvais pour autant ! Or, après un week-end compliqué, il me fallait quelque chose de léger pour souffler. Ainsi, bien qu’elle soit très classique, cette lecture a eu le mérite de me distraire !

On suit le quotidien de Laurie, une belle métisse avocate. Sérieuse, franche, compétente, douce et attentive, la trentenaire avait tout pour être heureuse : un métier dans lequel elle excelle, un joli foyer, quelques amis et Dan, un compagnon avec qui elle est en couple depuis dix-huit ans. Il ne manque qu’une chose : un bébé. Hélas, Dan va brusquement décider de rompre. D’abord floues, les raisons vont rapidement sauter au visage de Laurie qui va vivre une véritable descente aux enfers pendant plus de cent pages… Et c’est long ! Terriblement long ! Je me demandais quand l’histoire allait enfin commencer à bouger avec cette idée de faux couple. Il faudra attendre plus d’un tiers du livre pour que les choses se mettent doucement en place. Ensuite, tout se fera lentement, mais sûrement. Habituée aux comédies romantiques avec un peu plus de piquant, je reconnais que j’ai assez souffert du rythme. Je trouvais également qu’on allait trop dans la surenchère. Par exemple, Dan a été bien trop caricatural, s’embourbant dans le rôle du mec le plus pourri du monde. Ainsi, ses raisons de quitter Laurie, son comportement post-rupture et son rôle aussi creux que limité étaient abusées et m’ont déçue. Il en va de même pour l’entourage de l’ancien couple, bien trop lisse à mon goût !

À l’inverse, Jamie fut une véritable bouffée de fraîcheur. On comprend aisément que Laurie développe progressivement des sentiments à son égard ! En effet, en plus d’être physiquement attirant, le jeune homme de loi est une personne sincère, pleine d’humour, protectrice, attentionnée et sensible. Bien que l’image de beau-gosse séducteur et de collectionneur lui colle à la peau, Jamie est loin d’être celui qu’on pense. Avec brio, il va prouver que les jugements hâtifs ne sont pas une bonne chose et que, si l’on prend le temps d’échanger, certains individus cachent une belle personnalité… La relation entre les deux avocats m’a plu. Tous deux sont à l’écoute, patients, parfois drôles et prévenants. Par contre, il me manque un peu de piquant toutefois, cela ne colle pas vraiment avec leur personnalité… En revanche, j’ai bien accroché à tous les passages mettant en scène le faux duo et leur entourage, en particulier le repas de famille chez Jamie, la rencontre avec (l’horrible) père de Laurie ou encore la soirée du cabinet…

« Et ne t’avise pas de m’embrasser ! » (dont je ne comprends toujours pas le choix du titre) fut une romance correcte, mais sans surprise. Il m’aurait fallu davantage de peps pour l’apprécier comme il se doit. Je pensais que l’on irait beaucoup plus vers les quiproquos engendrant des petites disputes ou des scènes amusantes. Finalement, on est resté sur une ambiance tendue au sein du cabinet d’avocats, sur les commérages et sur une mise en avant des réseaux sociaux. Les choses sont assez sérieuses et on aborde des sujets difficiles comme la maladie, la mort, la famille brisée, la tromperie, l’amitié, les attentes d’un couple, la relation au travail, l’image que l’on donne, les apparences trompeuses, etc. De plus, on est souvent dans le « too much » ! C’est dommage… Bien sûr, ce ressenti est personnel et j’ai bien vu que les avis sur Babelio ou Livraddict étaient très enthousiastes. C’est par exemple le cas de Kimy qui a presque eu un coup de cœur (j’avoue que, de ce fait, j’avais mis la barre assez haut…). Je pense donc que cela dépend des attentes de chacun.

.

babelionewlogo        logo harlequin

.

Citations

Dormir dans les bras de quelqu’un était une de ces choses qui fonctionnaient dans les films mais qui étaient très inconfortables dans la réalité.
.
—————
.
Le temps qu’on passe avec les gens qu’on aime, c’est tout ce qui importe.
.
—————
.

« A quoi ressemblerait le succès, à vos yeux ? » Elle avait enfin trouvé la réponse à cette question : à l’estime de soi.
.
.

Ma note

3/5

17 réflexions au sujet de « « Et ne t’avise pas de m’embrasser ! » de Mhairi McFarlane »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s