Romances

« Un merci de trop » de Carène Ponte

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Un merci de trop »
Auteur : Carène Ponte
Genre : Romance / Littérature contemporaine / Feel-Good / Chick Lit
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu’à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d’une vie sans remous d’assistante de gestion. Jusqu’à ce « merci » de trop, seule réponse qu’elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d’enfin vivre ses rêves, au risque du désordre. Et du désordre, il va y en avoir beaucoup…

.

Ma critique

En lisant le résumé, je m’attendais à une héroïne aux émotions renfermées qui décide brusquement de changer de vie, de révéler son véritable tempérament et de foncer pour réaliser ses rêves… Cependant, l’auteure est partie sur autre chose : une comédie romantique où une trentenaire célibataire quitte son travail, puis doit faire face à divers désagréments qui s’enchaînent (accident de sa mère, syndrome de la page blanche, découverte bouleversante, problèmes de cœur, etc.). À noter que l’on est un peu dans la surenchère de drames, ce qui peut être désagréable pour certains lecteurs. Pour résoudre ces nombreux tracas, la jolie Juliette va souvent s’enfermer dans le mensonge, ce qui conduira à de nombreux quiproquos. Ce n’est pas ce que j’attendais, mais le rendu est tout de même plaisant, tendre et drôle. De ce fait, j’ai passé un bon moment de lecture.

La plume légère, sans prétention et pleine d’humour de Carène Ponte m’a séduite. En quelques pages, cette dernière m’avait déjà happée dans le petit quotidien de Juliette ! J’ai aimé découvrir cette femme trop gentille, sage, timide et effacée dont le quotidien va être chamboulé. C’est une héroïne attachante qui évolue de façon naturelle et positive. On l’apprécie autant à ses débuts qu’à la fin car, même si elle a gagné en maturité et en assurance, elle reste la même personne. Son entourage est également sympathique, en particulier Nina, sa meilleure amie toujours présente pour la soutenir. Il en va de même pour Luc, alias « Sexy Boy », un voisin gentil, très gentleman, attentionné et un peu trop bon samaritain pour être vrai… (Mais, comme c’est de la fiction, ne nous privons pas de rêver !) J’ai souvent souri lors du repas de famille avec Luc ainsi qu’avec les notes en bas de page de la narratrice. Hélas, le reste des personnages s’est malheureusement révélé trop caricatural pour moi, en particulier les parents de Juliette, Marc ou encore Alexandra… Ils auraient pu être un peu plus nuancés. Ils m’ont paru trop jouer leur rôle, m’empêchant de savourer pleinement ce one-shot…

Cette comédie romantique n’est pas parfaite néanmoins, elle est pleine de peps, de petits tracas à surmonter et de belles valeurs ! Les choses avancent constamment et ne s’enlisent pas. De ce fait, je n’ai ressenti aucun problème de rythme. La seule chose que je pourrais reprocher au scénario, ce sont les nombreuses facilités que ce soit dans sa démission (elle ne semble jamais s’inquiéter de sa situation financière), quelques rencontres « inattendues » ou lors du dénouement. On est un peu sur un conte de fées des temps modernes… Sinon, l’auteure aborde plusieurs thématiques comme l’image que l’on donne de soi, la quête identitaire, l’acception, la parentalité en solo, la grossesse, l’amour, l’amitié et la famille. C’est assez varié ! On notera également la mise en avant de l’écriture et de la conception d’un roman, puisque l’héroïne décide d’écrire après sa démission… Si vous êtes un(e) grand(e) romantique et que aimez les récits du genre chick-lit ou feel-good avec un humour digne de Bridget Jones, alors vous devriez adorer « Un merci de trop ». Pour les autres, sachez que c’est une lecture de plage classique, mais distrayante.

.

Citations

D’ailleurs je ne sais même pas si j’ai envie d’un enfant . Bien sûr Lily est craquante, je l’adore , mais c’est surtout parce que je peux la rendre à sa mère dès qu’elle se met à pleurer .

—————

On dit qu’il n’est jamais trop tard. que l’on peut toujours devenir celle que l’on est réellement. Que l’on peut croire de nouveau en ses rêves. Et si c’était vrai ? Hein, Marc Levy ?

—————

Il y a beaucoup de gens qui pensent avoir une plume mais qui en réalité ne sont bons qu’à écrire des cartes de vœux pour la nouvelle année.

—————

– Qu’est-ce que tu voulais que je lui raconte d’autre ?
– Je ne sais pas… La vérité, par exemple ?
– Tu ne lis pas assez de romances. Jamais on ne dit la vérité dans ce type de situation, on invente n’importe quoi pour s’en sortir !
– Hum… C’est plutôt toi qui en lis trop, si tu veux mon avis. Ôte-moi d’un doute, les personnages de tes romances, ils réussissent à s’en sortir, de leurs mensonges ? Ton accro du shopping, par exemple, elle termine comment ?

.

Ma note

3,5/5

7 réflexions au sujet de « « Un merci de trop » de Carène Ponte »

  1. L’idée de suivre le processus créatif lié à l’écriture d’un roman est intéressante, mais j’ai un peu peur de la surenchère de drames qui est quelque chose qui m’agace assez vite même si le fait que les choses ne s’enlisent pas se révèle rassurant…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s