Romans policiers / Thriller

« Je sais tout de toi » de Sandie Jones

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Je sais tout de toi »
Auteur : Sandie Jones
Genre : Thriller psychologique
Éditeur : Hauteville

.

résumé du livre

Une trahison peut en cacher une autre. Après la mort de son mari dans des circonstances tragiques, Alice part à la dérive. Mais elle doit tenir bon pour sa fille. Grâce au soutien sans faille de sa meilleure amie, elle parvient à surmonter cette épreuve. Et puis, elle rencontre Nathan, son sauveur, qui la demande en mariage. Désormais, ils dirigent ensemble, l’entreprise florissante que son défunt mari avait fondée. Mais, alertée par des indices qui ne trompent pas, Alice commence à douter de Nathan : peut-elle vraiment lui faire confiance ? Quand elle se tourne vers son amie de toujours pour lui demander conseil, Alice est loin d’imaginer les sombres secrets que lui cachent ceux qui prétendent l’aimer… Parfois, la confiance se paye au prix fort.

.

Ma critique

Après avoir aimé « L’autre femme de ta vie » de l’auteure, j’espérais passer un aussi bon moment avec « Je sais tout de toi ». Le résumé était prometteur avec son idée de double trahison. Quels secrets cachent l’époux et la meilleure amie ? Est-ce les mêmes ? Comment tout cela finira-t-il ? C’est avec curiosité que j’ai suivi Alice, une femme d’affaires talentueuse, déterminée et passionnée. Son portrait est assez classique toutefois, j’ai pris plaisir à découvrir son quotidien ainsi que sa relation avec ses trois filles et avec son mari Nathan. Sa fragilité liée au deuil de Tom, son premier compagnon, m’a également plu. On sent qu’elle n’a pas encore surmonté ses traumatismes, notamment avec la peur de laisser ses enfants seuls ou la crainte de perdre un nouveau membre de la famille. Mais peut-on lui jeter la pierre comme le fait parfois Nathan ? Pour ma part, je comprenais les émotions de cette femme sensible et à fleur de peau. Même si je ne me suis pas attachée à elle, je ressentais de l’empathie pour ce qu’elle a traversé et pour ce qu’elle va vivre. En effet, la pauvre narratrice va découvrir toute sorte d’éléments mettant en cause la fidélité de son conjoint. Mais le doute plane : le bellâtre dément et soutient mordicus qu’il ne voit personne. Ces objets, qui le discréditent, sont apparemment un hasard… Vraiment ?

Bien que peu révolutionnaire pour le genre thriller domestique, la première partie donnant la parole à Alice m’a globalement satisfaite. J’appréciais la tension montant crescendo. Les découvertes me tenaient en haleine. En revanche, j’avais quelques déceptions en ce qui concerne le développement des trois filles (finalement peu utiles au scénario et absolument pas approfondies) ainsi que les scènes ne servant à rien, si ce n’est faire ralentir le rythme. Dans ce dernier cas, je pense notamment à la sous-intrigue liée à l’une des cadettes de la famille ayant des problèmes scolaires. Certes, un détail servira à faire rebondir le récit toutefois, j’ai trouvé que c’était un peu long. Ensuite, la seconde partie m’a complètement déstabilisée, car on va changer de narrateur et d’ambiance. On va alors donner la parole à Beth, la fameuse amie d’Alice. Celle-ci va narrer ce qu’elle a vécu neuf ans plus tôt. On va alors découvrir son quotidien solitaire ainsi que son idylle avec son amant. Un homme que j’ai directement trouvé trop parfait et volontairement très lisse… C’est dommage : j’ai trouvé que l’on voyait aisément certaines ficelles et que l’on pouvait facilement deviner la suite. De plus, les différents protagonistes m’ont paru trop clairs ou peu développés. Je n’avais absolument pas eu cette impression avec « L’autre femme de ta vie », qui avait réussi à me surprendre.

La troisième partie a réussi à davantage me convaincre, car c’est à ce moment-là que les choses se sont accélérées. D’ailleurs, les dernières pages sont tendues et pleines de révélations. J’ai apprécié cette fin semi-ouverte qui, bien que rapide, a laissé planer le doute… Hélas, ces éléments n’ont pas suffi à estomper ma déception. J’attendais plus de ce thriller psychologique ! Et j’espérais surtout qu’il soit aussi bon que son prédécesseur…

.

eokynf9xsau0uyp

.

Citations

La confiance est une chose curieuse : il faut longtemps pour la construire et une seconde suffit à l’anéantir.
.
—————
.
Quand est-ce que les hommes vont enfin assumer la responsabilité de leurs actes ? Quand est-ce que les femmes qui couchent avec des hommes mariés arrêteront de fermer les yeux sur les conséquences de leurs actes ? Les amants n’en font qu’à leur tête, en se fichant des personnes qu’ils blessent au passage, mais il y a forcément des conséquences. Et ils doivent être prêts à les affronter. 
.
—————
.
Elle ne devrait pas me faire confiance, cela causera sa perte.

.

Ma note

2,5/5

4 réflexions au sujet de « « Je sais tout de toi » de Sandie Jones »

  1. Dommage que l’ensemble ne t’ait pas plus convaincue que cela…
    En ce qui concerne le changement radical dans la deuxième partie, ça a l’air vraiment déstabilisant ! Peut-être que cette cassure plaira à certains lecteurs, mais je pense que comme toi, ça risque de ne pas passer de mon côté.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s