Littérature jeunesse

« D’un grand loup rouge » de Mathias Friman

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « D’un grand loup rouge »
Auteur : Mathias Friman
Genre : Album jeunesse
Éditeur : Les fourmis rouges

.

résumé du livre

Un loup rouge et sauvage est chassé de son territoire par les hommes. Seul, il ne peut que fuir pour survivre. Après un long et rude voyage, il rencontre une horde de loups. Eux se définissent comme des loups blancs et sont méfiants. Certains même ne veulent pas de lui.

.

Ma critique

dungrandlouprougeCourt, mais poétique, délicat et avec de belles valeurs, « D’un grand loup rouge » met en scène un loup au pelage fauve qui a dû fuir son territoire à cause des Hommes. Séparé de sa famille, il a erré jusqu’à faire la rencontre d’une meute de loups. Commence alors un échange pour déterminer si le nouveau venu a sa place ou non dans la horde… Ni vu ni connu, Mathias Friman pointe du doigt une pluie de thématiques liées à l’actualité : l’écologie, la nature, la migration, la différence, la diversité physique et culturelle, le racisme, l’acceptation et la solidarité. Si un très jeune lecteur restera plutôt terre-à-terre, un lecteur plus âgé ou un adulte pourra faire un parallèle à l’être humain. La retranscription est pleine de justesse : comme les loups, les hommes doivent apprendre à accepter l’autre. Finalement, qu’importe l’époque où la migration a eu lieu, nous sommes tous les enfants descendants de migrants… Migrants d’une ville, d’une région ou d’un pays, nous avons également appris à tolérer autrui et avons continué de vivre ensemble… Voilà une belle ode à la tolérance !

Le coup de crayon est d’une grande beauté ! Dans un style fin et semi-réaliste, l’auteur sait aussi bien représenter les animaux que la nature. Certaines planches sont vraiment jolies (le loup rouge dans la neige), d’autres sont très impressionnantes (la rencontre nocturne avec les loups) et une poignée d’entre elles sont bouleversantes (le territoire du loup saccagé, où il ne reste que des souches, des douilles et des détritus). J’ai beaucoup aimé cette dominance de noir, blanc et gris avec, pour seule couleur, le pelage vermeil du loup rouge. Une superbe découverte qui m’a séduite aussi bien avec ses dessins qu’avec son récit !

.

.

mosel-lire-2020-2021

.

Citations

Cette forêt, c’était plus que mon territoire, c’était toute mon histoire et celle de mon clan. Je suis un loup, un loup rouge. Sauvage depuis toujours, dans ces vois était ma vie.
Jusqu’au jour où l’homme y est entré et a tout dévasté. N’hésitant pas une seconde à détruire ceux qui y vivaient, à abattre tout ce qui le gênait.
.

—————
.
Certains m’écoutaient, mais d’autres ne voulaient pas entendre mon histoire. Ils préféraient tourner la tête, évitant mon regard. Ces loups disaient être blancs et ne voulaient pas d’un rouge salissant.
.
—————
.
Le chef a parlé, il a demandé aux siens d’oublier leurs peurs et a fait taire les rumeurs. Il a rappelé qu’une meute est faite de différents sangs, de différents clans.

.

Ma note

4,5/5

6 réflexions au sujet de « « D’un grand loup rouge » de Mathias Friman »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s