Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Young adult

« La guilde des aventuriers » T1 de Nick Eliopulos et Zack Loran Clark

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La guilde des aventuriers » T1
Auteurs : Nick Eliopulos et Zack Loran Clark
Genre : Heroic Fantasy / Roman ado – Young Adult
Éditeur : Bayard

.

résumé du livre

Bienvenue dans la Guilde des Aventuriers. Nul ne connaît leur nombre exact. Elle est composée d’illuminés à la cervelle ensorcelée et autres créatures corrompues par les démons, tous lourdement armés. Voici la consigne : rester en vie jusqu’à demain matin.
Pierrefranche est l’une des dernières cités survivant à l’assaut des monstres qui ont envahi le monde. Différentes guildes y organisent la résistance. Parmi elles, celle des Aventuriers a mauvaise réputation : 1. Ses apprentis sont recrutés de force. 2. Ses membres meurent jeunes.
Zed, un demi-elfe aux pouvoirs magiques, est désigné pour rejoindre la guilde des Aventuriers. Son meilleur ami Brock décide alors de se porter volontaire pour l’accompagner. L’intrépide Liza, elle, née d’une famille de nobles, a toujours rêvé d’entrer dans la Guilde. Zed, Brock et Liza vont peu à peu découvrir, derrière les murailles de la ville, un monde aussi dangereux que merveilleux. Or, les Aventuriers sont la dernière ligne de protection de la ville…

.

Ma critique

« La Guilde des Aventuriers » a de quoi satisfaire les adolescents adeptes d’Heroic Fantasy ! Tous les éléments du genre y sont réunis : un peuple réparti selon le talent de chacun (chevaliers, mages, guérisseurs, marchands, serviteurs, etc.), une guilde mystérieuse qui réunit des personnes pouvant prétendre à plusieurs guildes, un monde extérieur rempli de brutalité et de mort, des monstres à combattre, des complots et des personnages éclectiques devant s’entraider pour sauver aussi bien les adultes que la cité toute entière ! Le cocktail est donc assez classique, mais efficace. Il ravira les fans d’imaginaire. Pour ma part, je reconnais que j’ai trouvé cette lecture correcte cependant, je ne pense pas qu’elle me marquera. J’ai, hélas, déjà lu plusieurs ouvrages dans le genre, si bien que je devine aisément les ficelles ou l’évolution de certains personnages… Néanmoins, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ce que je lisais, car la plume à quatre mains de Nick Eliopulos et Zack Loran Clark est agréable, dynamique et fluide. On embarque facilement dans l’intrigue !

La diversité des protagonistes est l’un des points forts du livre. En effet, les héros ont des personnalités distinctes et sont issus de milieux différents. Le trio principal (Zed, Brock et Liza) m’a paru prometteur cependant, les autres protagonistes sont également intéressants. C’est par exemple le cas de Jett (un jeune homme à la psychologie intéressante, qui va devoir apprendre à vivre malgré un handicap et un traumatisme), Micah (le rival des héros, mais qui va se révéler plus nuancé qu’il n’y paraît) ainsi que les autres membres de la guilde des Aventuriers. Zed, est l’un des narrateurs principaux. Demi-elfe peu sûr de lui, le cœur sur la main, la détermination à toute épreuve et avec un soupçon de timidité, le garçon est l’archétype du gentil. Malgré le fait qu’il se fasse souvent moquer ou harceler en raison de ses origines, il reste une personne ouverte au contact. Il est toujours là pour ses amis, fait de son mieux pour ne pas les décevoir et sait se montrer ouvert d’esprit. C’est un individu assez attachant, même si, je l’avoue, j’aurais désiré qu’il soit plus taquin et sûr de lui. La confiance en soi, c’est plutôt son camarade Brock qui en a à outrance. Véritable bout en train, malicieux, franc, réactif, négociateur et calculateur, le jeune homme sait comment tirer son épingle du jeu, tout en protégeant son meilleur ami. Enfin, Liza est une demoiselle qui sort du lot et qui incarne le féminisme de son époque. Cadette d’une famille prétendant à la guilde des chevaliers, elle s’est toujours entraînée à combattre. Et le résultat est là : c’est une bretteuse hors pair, courageuse, loyale et puissante. Elle n’a que faire de la loi qui interdit aux Femmes d’être des chevaliers. Son destin, elle le choisit et elle se donne les moyens pour y parvenir. Voilà une personnalité forte, admirable et décidée qui m’a rapidement séduite. En peu de chapitres, Liza a su trouver sa place parmi mes protagonistes favoris.

Très inspiré des jeux vidéo, ce premier opus propose un univers assez riche. Cela commence par son bestiaire où l’on distingue des kobolds, des nagas, des blobs et des monstres en tous genres. Devant aller en dehors de l’enceinte de la ville, les héros devront souvent affronter ces créatures. Les combats sont souvent bien retranscrits et dynamiques. C’est, pour moi, l’un des atouts du récit. Par ailleurs, la magie est également bien développée, puisqu’elle se divise en plusieurs arcs (magie élémentaire, sorcellerie noire, guérison, etc.). On appelle ça la « mana » et, quand il n’y en a plus, le mage ne peut plus lancer de sort. J’avoue que le terme m’a fait sourire et m’a replongé dans les souvenirs des RPG de mon enfance ou dans ceux liés aux MMORPG. Enfin, bien que cela soit encore peu abordé, le monde est intéressant : les gens ne semblent pas savoir reconnaître les animaux comme, par exemple, les renards ou les blaireaux. Il semblerait que l’on soit dans un monde post-apocalyptique envahi par les monstres qui, progressivement, déciment les différents peuples (nains, elfes, humains). De ce fait, les survivants restent bien cachés dans les villes, protégés par des remparts et des barrières de protection. Or, à la manière des batailles dans le manga « L’attaque des Titans », la Guilde des Aventuriers combat les monstres et les empêche de s’attaquer aux rescapés. Si certaines créatures sont des monstres classiques comme ceux cités précédemment, d’autres sont bien plus terrifiants et menaçants : il s’agit de « Dangers », des géants humanoïdes… Les jeunes compagnons et leur guilde parviendront-ils à repousser les assauts de ces êtres maléfiques ? S’en sortiront-ils indemnes ?

Je n’ai rien à redire sur la construction du récit. Certes, hormis Jett, les personnages n’ont pas vraiment d’évolution toutefois, cela se fera certainement au fil de la série. Les choses s’enchaînent de façon plutôt fluide, tandis que les auteurs proposent de bons combats ainsi que des trahisons venant de l’intérieur de la ville. La tension monte crescendo, jusqu’à devenir assez explosive dans le dernier tiers. Quant au dernier chapitre, il permet de mettre en place une nouvelle intrigue cette fois-ci liée aux elfes… Et peut-être aux origines de Zed ? Je pense que les adolescents apprécieront la découverte. Pour ma part, je pense que j’ai déjà fait le tour du genre Heroic Fantasy. De ce fait, j’ai passé un moment correct, mais je m’arrêterais là. Je ne ressens pas l’envie de lire la suite.

.

babelionewlogo    

bayard

 

.

Citations

Je parie qu’en réalité elle n’est pas si effrayante que ça, chuchota Brock. Jett dit que c’est un charlatan. Sa mère lui a acheté un charme magique « spécial air pur », supposé empêcher son père de lâcher des vents la nuit, et maintenant l’odeur est deux fois plus infecte qu’avant.
 
.
—————
.
Si ce rêve étrange l’avait troublé, il l’avait aussi, tout au fond de lui, galvanisé. Ce qui le perturbait plus encore.
.
—————
.
Dans la guilde des Aventuriers, on a un dicton, intervint Fife. Les chevaux sont faits pour être mangés, pas pour être montés.
.
—————
.
Les gens ont toujours inventé des excuses pour regarder les autres de haut, quelle que soit leur ascension dans la société.
. .

Ma note

♥♥♥ 3,5/5

5 réflexions au sujet de « « La guilde des aventuriers » T1 de Nick Eliopulos et Zack Loran Clark »

    1. Après, je pense que pour des ados, en théorie assez novices dans le genre, ça va bien plaire.^^ (pour ma part, je vais donner mon exemplaire à la média. je suis certaine qu’ils vont aimer ! En tout cas, je guetterai les retours.)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s