Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Romans policiers / Thriller

« Alana et l’enfant vampire » de Cordélia #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Alana et l’enfant vampire »
Auteur : Cordélia
Genre : Fantastique / Littérature jeunesse-ado / Polar

Éditeur : Scrineo
#ISBN9782367408651

.

résumé du livre

Alana en a marre. Ses parents et sa sœur sont encore partis gérer des conflits vampiriques sans elle ! Heureusement, sa meilleure copine Oli est là pour lui changer les idées : elle est persuadée que Joâo, le nouvel élève de leur classe, est un vampire ! Se pourrait-il qu’elle ait raison ? Et s’il leur révélait quelque chose d’encore plus terrible ? Pour Alana, c’est l’occasion de prouver à sa famille qu’elle est capable de mener à bien une mission, malgré ses douleurs musculaires…

.

Ma critique

Ce roman jeunesse-ado fut une chouette découverte ! Avec une plume fluide, jeune et sympathique, Alana et l’enfant vampire met en scène une collégienne faisant partie d’une famille de Médiateurs, des personnes chargées de faire tampon entre le monde des humains et celui des buveurs de sang. Or, la jeune héroïne n’a pas l’étoffe d’une Buffy Summers : elle se fatigue vite, a des douleurs chroniques et se comporte parfois comme une enfant. Pourtant, elle va devoir faire face à une situation dangereuse et inédite : une affaire avec des infampires… Cordélia a su proposer un bon rythme à son récit : la mise en place n’est ni trop longue ni trop rapide, on apprend à cerner les protagonistes, on a le droit à une phase d’enquête et de poursuite, puis le final sera riche en tension ! Nul doute que les jeunes lecteurs seront transportés par l’intrigue.

Grâce à ses trois héros, l’auteure va aborder des thèmes sensibles et d’actualité souvent rares dans la littérature, en particulier en jeunesse. Olympes, alias Oli, est l’ami.e d’Alana : bien qu’elle soit physiquement en fille, iel n’arrive pas à déterminer son sexe. On a là une première piste vers la transidentité et la non-binarité qui est réalisée sans tabou ni jugement. Je me doute que ce sujet est particulier et risque de faire bondir certains lecteurs (notamment quelques adultes) toutefois, je trouve cela important d’en parler. De plus, Cordélia propose une liste d’associations ou de chaînes YouTube pour approfondir le sujet… L’ouvrage abordera également les thématiques du handicap (l’héroïne a des douleurs physiques régulières cependant, elle n’est pas déclarée comme handicapée et on ignore ce qu’elle a) et du validisme (fait de se moquer d’un handicap). Or, si j’ai apprécié le fait que l’on mette en lumière cette caractéristique chez Alana, j’aurais souhaité que l’on approfondisse davantage ce point. Quelle est la maladie de la jeune femme ? Comment va-t-elle atténuer ses douleurs ? Ce dont souffre la narratrice m’a rappelé une adhérente de ma médiathèque qui a également des douleurs qui, quoi qu’en disent certains, n’ont absolument rien de psychologique ! Ce n’est pas parce que l’on ne distingue pas quelque chose qu’il n’existe pas. Le handicap ne concerne pas uniquement les personnes à mobilité réduite… Il est donc très intéressant que l’auteure propose un handicap différent de ceux que l’on a l’habitude de voir en littérature

En plus de promouvoir la diversité et de toucher à des sujets importants et originaux pour la tranche d’âge, cet ouvrage fantastique a su revisiter le mythe du vampire. J’ai adoré en savoir plus grâce à l’adorable grand-mère de l’héroïne ! Cela dit, on en demande davantage ! Les Médiateurs ont encore des secrets à révéler. Je ne serais pas contre une suite ou un livre se déroulant dans le même univers, quitte à monter une famille de Médiateurs issue d’une autre ville ou d’un autre continent. Quoi qu’il en soit, je recommande cette lecture prenante et divertissante aux adolescents.

.

   logo-plib
.

 

Citations

Je ne parle pas de mes douleurs à mes parents. A force, ça doit les saouler. Et ils m’ont déjà emmenée voir des médecins qui n’ont absolument rien trouvé. « C’est psychologique »,  » C’est pour faire l’intéressante »,  » C’est la croissance ». Vous ne vous rendez pas compte de l’enfer que c’est quand personne ne vous croit, y compris vos propres parents.

—————

– Et genre tu voudrais être ? un garçon ?
– J’sais pas trop. Peut-être. J’ai pas décidé. Je sais pas si j’ai vraiment envie de me décider.
Oli se mord les lèvres, le regard fuyant. Je lui souris. Je suis contente qu’elle ait eu envie de nous parler de ça. Et j’espère qu’elle finira par trouver tranquillement qui elle veut devenir.

—————

Il paraît que si j’ai mal comme ça, c’est parce que je grandis. J’ai intérêt à faire au moins un mètre quatre-vingts quand je serai grande ! Je refuse de souffrir le martyre pour rester naine.

—————

C’était un endroit humide, éclairé à la bougie. Les vampires ont beau avoir accès aux nouvelles technologies, ils s’entêtent à utiliser – notamment pour leurs éclairages – des systèmes aussi vieux qu’eux. Je les soupçonne de le faire exprès pour créer une ambiance oppressante et inquiétante.

.

Ma note

♥♥♥♥ 4/5

 

11 réflexions au sujet de « « Alana et l’enfant vampire » de Cordélia #plib2021 »

  1. Je partage entièrement ton avis sur les différentes thématiques abordées et comme tu le sais, sur l’envie d’en apprendre encore bien plus sur les Médiateurs 🙂 La fin ne fermant pas la porte à d’autres péripéties, je garde espoir d’une suite…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s