Littérature jeunesse

« Tête de mule veut devenir chevalière » de Laura P. Sikorski

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Tête de mule veut devenir chevalière »
Auteur : Laura P. Sikorski
Genre : Roman jeunesse
Éditeur : Magnard

.

résumé du livre

Tête de mule a hérité du rêve de son père, elle veut devenir chevalière ! Elle a déjà une épée qu’il avait fabriquée en espérant qu’il aurait un fils. Après, c’est compliqué… Milane est petite, un peu potelée, pas très sûre d’elle et ne semble pas sur le papier réunir toutes les qualités pour intégrer l’école de chevalerie, réservée surtout aux garçons. Personne ne croit vraiment en elle, à part deux de ses nombreuses sœurs. Mais c’est sans compter sur son obstination légendaire ! Et malgré toutes les embûches, obstacle après obstacle, celle qu’on ne remarquait pas va réussir à décrocher la lune !

.

Ma critique

Attirée par la bouille malicieuse de l’héroïne sur la couverture, le titre féministe du livre et le résumé alléchant, je n’ai pas hésité deux fois lorsque les éditions Magnard m’ont gentiment proposé de découvrir ce roman jeunesse. Merci encore à eux pour cet envoi. J’ai passé un bon moment avec les aventures de Tête-de-Mule ! Tete-de-mule-veut-devenir-chevaliereAccompagnée de plusieurs illustrations très chouettes et amusantes d’Eva Rollin, cette histoire met en scène Milane, alias « Tête-de Mule », une adolescente qui rêve d’être un chevalier… mais au féminin ! Elle sera chevalière (non, pas la bague !). Alors, en dépit du manque de soutien de son entourage, de son physique rondouillard ou des moqueries de ses camarades de classe, la petite demoiselle va tout faire pour arriver à ses fins ! J’ai aimé le tempérament de cette bambine attachante qui, systématiquement, va faire preuve de courage, de force, de malice et d’enthousiasme. Avec humour et simplicité, Milane balaye les mauvaises critiques sur son physique et garde en tête ses rêves. Elle est donc un bon modèle pour apprendre à atteindre ses objectifs. J’espère qu’elle motivera aussi bien les lecteurs que les lectrices !

Le monde à la fois contemporain et moyennageux m’a paru original. Or, même si la chevalerie n’existe plus sous cette forme, on imagine plutôt bien les scènes ainsi que la formation de l’héroïne. Les passages se déroulant à l’école des chevaliers m’ont séduite. D’ailleurs, j’étais déçue que ce soit déjà fini ! On aurait pu imaginer plein d’autres scènettes avec Isabeau/Baboche, la Bande et les différents professeurs. Laura P. Sikoski pourrait aisément proposer un second opus, car il y a de quoi faire ! Il faut également avouer que la narration drôle, pétillante, sympathique et adorable avec Milane en narratrice est un très bel atout. On en redemande !

Cet ouvrage saura facilement trouver son public, notamment auprès des jeunes lecteurs dès le CE2/CM1. Cela dit, j’ai tout de même quelques réserves sur deux points. Tout d’abord, je pense que l’on aurait pu rajeunir l’héroïne : son comportement ou sa manière de s’exprimer laissent à penser qu’elle n’a pas douze ans. Les jeunes collégiens que je côtoie ne font pas aussi « petits ». J’imaginais Milane avoisiner les huit ou dix ans, guère plus… En outre, l’auteure aurait sans doute pu approfondir davantage certaines thématiques comme la grossophobie (celle-ci est finalement vite oubliée !). On aurait également pu détailler davantage les passages scolaires, avec d’autres cours ou avec la cohabitation avec Baboche, cette fille pleine de sagesse qui en a plein la caboche ! Cela dit, l’ensemble est très mignon, bienveillant, dynamique, inspirant, féministe et distrayant… Et c’est tout ce qui importe.

.

logo.

Citations

Croire en sa bonne étoile, le hasard fait parfois bien les choses.
.
—————
.
Pour aller de l’avant, il faut parfois savoir regarder en arrière.
.
—————
.
Maman dit que tout le monde a un rêve. Le mien, c’est de devenir chevalière ! Enfin, en réalité, c’est plutôt celui de Papa. Papa dit que, ce qu’il y a de beau avec les rêves, c’est que si on ne les réalise pas, on peut les transmettre à quelqu’un d’autre, un peu comme un cadeau.

.

.

Ma note

4/5

2 réflexions au sujet de « « Tête de mule veut devenir chevalière » de Laura P. Sikorski »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s