Romances

« Eleonor & Grey » de Brittainy C. Cherry

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Eleonor & Grey »
Auteur : Brittainy C. Cherry
Genre : Romance / Littérature contemporaine / New Adult
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

Eleonor et Greyson, opposés en tous points, se rencontrent au lycée, tombent amoureux, et deviennent uniques l’un pour l’autre, jusqu’à ce que la vie et son lot de malheurs les sépare alors qu’ils ont 17 et 18 ans. Lorsque 10 ans plus tard, Eleonor accepte ce boulot de nounou dans les beaux quartiers, comment aurait- elle pu imaginer, qu’elle devrait s’occuper des enfants de Greyson, son amour de jeunesse ? Mais le garçon qu’elle avait connu par le passé, est devenu un homme – un homme froid, solitaire, détaché de tout. Le sourire qui perçait parfois le dans le regard tourmenté du garçon qui avait ravi son cœur d’une jeune fille, suffisait à convaincre Eleonor que ce garçon-là, valait la peine qu’on se batte pour le retrouver. Tout ce qu’espère Eleonor c’est d’avoir la chance de laisser une marque à son tour, sur l’ âme de Greyson East, qui l’a marquée à jamais.

.

Ma critique

couv59513197Avec satisfaction, j’ai poursuivi la découverte des écrits de Brittainy C. Cherry en m’attaquant cette fois-ci au duo Greyson – Eleanor. Or, j’ai pris plaisir à retrouver ces personnages que j’avais aimés à travers la super série « Landon & Shay ». Ce one-shot m’a permis de mieux les découvrir, de comprendre leurs failles et de suivre le chemin tortueux de leur relation. Une fois encore, les œuvres de l’auteure se font écho et sont complémentaires. On peut les lire dans l’ordre que l’on désire et, bien que certains événements se retrouvent d’un livre à l’autre, on n’a pas la sensation de redite. Cela dit, je suis satisfaite de mon ordre de lecture, car la duologie précédente permet réellement de développer le passé du quatuor (un tome complet contre 150 pages ici). De plus, malgré les sujets durs, l’histoire de Shay a proposé des passages un peu plus légers, ce dont je n’ai pas eu l’impression ici… Qu’on se le dise : « Eleonor & Grey » est un très bon roman qui a su éveiller une pluie d’émotions chez moi cependant, c’est également un texte pesant qui ne redonnera pas le moral avant d’arriver aux dernières lignes ! La thématique du deuil est omniprésente et sera développée de façon réaliste et sensible. Je vais être honnête : durant certains passages, j’ai eu l’impression d’étouffer tellement c’était intense et triste ! C’est comme si j’avais eu une boule au ventre pendant la moitié du livre… De ce fait, je n’imagine pas les lecteurs ayant la larme facile ! Si c’est votre cas, prévoyez un paquet de mouchoirs, parce que vous en aurez besoin plusieurs fois…

L’ouvrage est divisé en deux parties. La première représente un tiers du livre et va mettre en avant l’adolescence du duo. Les deux narrateurs ont un point commun : l’un de leurs proches a eu un cancer. De son côté, Grey a ainsi perdu son grand-père avec qui il semblait avoir tissé une relation sincère et touchante. Hélas, il a du mal à remonter la pente, car ses parents ne cessent de se quereller et brillent par leur absence. De l’autre, il y a la jeune Eleanor dont la mère combat la maladie depuis que sa fille a deux ans… L’évolution de ce cancer est déchirante ! Aux côtés de la demoiselle, on assiste avec impuissance à la régression de la mère de famille au fil des chapitres. Certes, je savais où tout cela allait mener Eleanor et sa famille grâce à la duologie de Landon/Shay toutefois, cela ne m’a pas empêchée d’être bouleversée. Il y a là des messages très beaux, des moments vraiment forts et des personnages criants de réalisme ! J’ai par exemple été touchée par la scène près de la mer ou celle avec Grey qui demande des cours de peinture. Ce début a un rythme bien géré. Sans ennui ni temps morts, on découvre le couple principal créer une relation unique et originale, tout en affrontant les problèmes de chacun. En outre, j’ai aimé la gentillesse, la bienveillance et la douceur de Greyson. À mon sens, n’importe qui tomberait sous le charme du jeune homme.

On repart sur le schéma du tandem qui se sépare pour ensuite se retrouver des années plus tard sauf que, cette fois-ci, l’un des deux a véritablement refait sa vie. Comme le mentionne le résumé, Eleanor va devenir jeune fille au pair / nounou des enfants de Greyson. Ce dernier a radicalement changé : son épouse est morte un an plus tôt, laissant derrière elle une famille au bord de la rupture ! Grey est devenu renfermé, froid, hautain, bref, peu aimable et sans âme. Pour survivre, il s’est enfermé dans son travail, négligeant alors Lorelai (une fillette de cinq ans pétillante et rigolote qui continue de parler au fantôme de sa mère) et Karla (une adolescente aux séquelles physiques et psychologiques en pleine révolte). J’avais déjà été sous le charme du personnage complexe et torturé de Karla. Or, j’ai été ravie de la retrouver et de voir son personnage se développer davantage ! Il est toutefois à noter que l’on ne fait pas mention de son hobby pour l’écriture, ce qui est dommage, car on ne sait pas grand chose de ses occupations quotidiennes… On assiste simplement à ses réactions face à sa nouvelle nourrice, à son père absent ou aux autres lycéens. Dans cette partie, Eleanor m’a beaucoup plu. Durant sa jeunesse, je n’appréciais pas trop qu’elle soit le cliché de la fan de lecture ne pensant qu’à Harry Potter. Hormis sa passion littéraire et son affection pour sa mère, je ne lui trouvais pas grand intérêt. Heureusement, en grandissant, elle a su gagner en maturité, devenant alors une personne enjouée, courageuse, positive, patiente, douce, compréhensive, franche, entêtée et drôle. Quand on touche à ceux qu’elle aime, elle n’hésite pas à sortir bec et ongles ! De plus, elle possède un petit côté gaffeur qui m’a plu, en particulier lors de la scène avec la « petite garce » ou encore celle du « bonnard ».

Malgré le récit finalement assez classique du veuf célibataire retrouvant l’amour, l’auteure a su tirer son épingle du jeu en proposant des personnages poignants, vulnérables et crédibles. Le tout est traité avec une plume fluide, délicate et pleine de pudeur. Ainsi, cette romance couplée aux drames psychologiques vous entraînera dans un tourbillon d’émotions ! Certes, j’ai préféré les personnages de Shay et de Landon toutefois, j’ai été sous le charme de ce nouveau duo qui est passé par des épreuves très difficiles…

.

Citations

La société, c’était ce qu’il y avait de pire pour les introvertis, mais j’étais sûre que le vent était en train de tourner. J’attendais avec impatience le jour où les médias mettraient en avant l’idée que le fait de rester chez soi était la nouvelle tendance la plus cool et que se réunir était une chose qui appartenait au passé. Nous tous, les introvertis, nous nous réjouirons.

—————

Il suffit d’un instant pour que le monde soit bouleversé, une poignée de secondes pour qu’une vie faite de joie et de rires soit remplacée par le plus profond désespoir

—————

C’est à cet instant que j’ai compris ce qui se produisait. Eleanor faisait cette chose qu’elle faisait si bien, se glisser lentement dans une vie et la rendre meilleure sans que la personne ne s’en rende compte.

—————

On n’avait pas besoin de parler de l’amour pour savoir qu’il existait. L’amour ne devenait pas réel seulement au moment où l’on en parlait à voix haute. Non, l’amour était là, silencieux, dans l’obscurité de la nuit, pour soigner les fêlures qui existaient dans nos cœurs.

.

Ma note

4,5/5

11 réflexions au sujet de « « Eleonor & Grey » de Brittainy C. Cherry »

  1. Je n’ai pas lu beaucoup de romances de ce type mais celle-ci m’a tapé dans l’oeil depuis sa sortie. Si toi aussi tu dis que t’adhères, forcément j’ai encore plus envie !
    Même si j’appréhende un peu entre la maladie et le deuil…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s