Fantastique/Fantasy

« Rose éternelle » d’Ophélie Duchemin #plib2021

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Rose éternelle »
Auteur : Ophélie Duchemin
Genre : Romance / Fantastique / Conte revisité
Éditeur : Plume Blanche
#ISBN9791094786673

.

résumé du livre

Trahison. Complots. Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue. Dans l’ombre, rode la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens. « Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

.

Ma critique

Repêché par le PLIB suite à une erreur de casting d’un autre ouvrage, « Rose Eternelle » était un titre pour lequel j’avais voté lors des présélections. Quelle a été ma joie quand j’ai constaté son retour dans le classement ! J’adore les contes revisités et j’avais bon espoir que celui-ci me plaise. De plus, je l’avoue, la couverture me faisait forte impression, car elle est à la fois somptueuse et mystérieuse. J’ai donc rapidement plongé dans ce roman mettant en scène Méliane, la fille d’un veuf marchand maritime et la sœur d’un frère un peu brigand et d’une sœur imbue de sa beauté.

couv37733294Si l’ouvrage s’inspire volontairement de « La Belle et la Bête », cette héroïne diffère tout en étant fidèle à celui de l’œuvre originale. Ainsi, elle est toujours une femme rêveuse et passionnée de lecture, fait chavirer les cœurs malgré elle, protège sa famille, a de belles valeurs et n’hésite pas à aider autrui ou à se révolter dès que son interlocuteur franchit les limites. Cependant, la demoiselle a bien plus de mordant que la Belle : ses répliques acides déstabiliseront souvent son entourage. Son franc-parler et certains de ses propos m’ont arraché plus d’un sourire ! Il est vrai que Méliane a beaucoup de culot. Elle est également très débrouillarde, douée à l’arc et a des connaissances médicinales. Elle n’entre donc pas dans le cliché de la pauvre demoiselle en détresse, mais plutôt dans celui des héroïnes au tempérament de feu qui se bat pour ses idéaux. Cela m’a ravi, car c’est tout à fait le type de personnage que j’affectionne ! Néanmoins, il est à noter que j’aurais souhaité que l’auteure ne le dise pas sans cesse. En effet, au cours de ma lecture, j’ai constaté que l’on répétait souvent que la jeune femme était très forte, courageuse, entêtée, peu encline à montrer ses émotions et d’une magnifique beauté naturelle. Ces propos reviennent fréquemment et ont commencé par me taper sur les nerfs au bout de la cinquième fois. Je comprends et je constate grâce aux dialogues ou aux actions de Méliane qu’elle est ainsi. Inutile de le redire… Ces répétitions m’ont souvent fait serrer les dents. Heureusement, la plume d’Ophélie Duchemin reste fluide, agréable, dynamique, poétique et sensible. J’ai donc mis de côté cette pointe d’agacement.

J’ai été ravie de constater que La Bête était également narratrice. Découvrir son passé, sa façon de penser ainsi que ses réactions face à cette étrangère à la fois invitée et prisonnière dans son château fut très plaisant. Voilà une âme tourmentée qui ne laissera pas les lecteurs de marbre ! Ce Prince changé en monstre m’a fait bien meilleure impression que le personnage original. Son background est très intéressant, fort en émotion et bien travaillé ! Il est, à mes yeux, l’un des points forts de ce roman. Par ailleurs, ses sujets furent des personnages que j’ai également pris plaisir à découvrir. Certains ont su me toucher comme Liam, un petit garçon renfermé, ou encore Lise, l’une des confidentes de Méliane. D’autres n’ont, hélas, pas réussi à me convaincre. C’est par exemple le cas de Gabriella, une Lady qui va faire des crasses à l’héroïne tout au long de son séjour. J’aurais désiré un peu plus de nuances chez cette noble qui, malheureusement, se cantonnera à son rôle de peste bourgeoise. Du côté la narratrice, on notera d’autres personnages très enfermés dans leur rôle, si bien que leurs agissements ne m’étonnaient pas. (J’avais, par exemple, anticipé le twist du traître.) Et c’est là, pour moi, le point noir de ce titre : les personnages secondaires. La plupart sont très clichés et manichéens ! Ils ne font pas le poids face à des protagonistes complexes, intéressants et bien développés. C’est dommage ! Cela dit, le dénouement de l’ouvrage laisse à penser qu’il y aura une suite… Ce que j’aimerais beaucoup ! Si second tome il y a, j’espère que l’entourage du tandem principal gagnera en profondeur et en nuance.

Le rythme du récit m’a conquise. Très vite, les chapitres ont gagné en tension, en émotion et en surprise. De plus, le côté fantastique avec les visions de l’héroïne, la métamorphose du Prince, les esprits féériques ou la barrière qui entoure les terres fut un élément fascinant. L’ensemble collait à merveille à cette ambiance mêlant complots, manigances, guerre, jalousie et secrets. En quelques chapitres, j’ai été happée par l’intrigue et par le duo que j’ai adoré voir se rapprocher. La romance fut d’ailleurs agréable à voir progresser. Appréciant les binômes du genre « chien et chat », je me suis régalée en découvrant Adrian et Mel se quereller ! Les scènes de rapprochement m’ont également fait fondre. Je serais curieuse de découvrir l’évolution de leur relation dans une suite, d’autant plus que, d’après les cinquante dernières pages, on découvre un couple complémentaire, amoureux, sincère, complice et touchant. À quand le second tome ?! Vous l’aurez compris : malgré quelques bémols, j’ai vraiment apprécié cette lecture qui, tout en s’inspirant d’un conte célèbre, arrive à se montrer originale, distrayante, émouvante et riche en rebondissements.

.

logo-plib

.

Citations

Aime et sois aimé en retour, ou tu connaîtras l’abysse de la solitude pour toujours. 

—————

La responsable de sa situation et celle qui venait de cogner volontairement dans le seau d’eau sale qui lui servait à nettoyer les dalles du couloir dans lequel ils se trouvaient.
– Oh, pardon, lâcha la blonde, esquissant un sourire hypocrite. Je suis tellement maladroite, je ne vous avais pas vue.
– Ce n’est pas comme si vous pouviez voir autre chose que vous-même, répliqua Méliane entre ses dents. Remarquez, à votre place, moi aussi je regarderais dans le miroir pour espérer effacer mon visage de garce. Dommage que les miracles n’existent pas.

—————

– Je peux aussi vous étriper tout de suite et m’épargner la peine de m’embêter de vous.
– J’espère que vous avez une bonne femme de ménage dans ce cas.
– Il n’y a rien qui ne soit en dehors de leurs compétences, répliqua-t-il.
– Je n’en doute pas. Tant mieux pour vous. J’imagine que vous les payez bien.

—————

Si aimer devait engendrer une telle souffrance, alors il fermerait son cœur. Il ne laisserait personne l’atteindre.

.

Ma note

4/5

16 réflexions au sujet de « « Rose éternelle » d’Ophélie Duchemin #plib2021 »

  1. Ça m’a l’air d’une revisite très réussie avec des personnages qui ont des dynamiques et des caractères qui ont tout pour me plaire. J’ai bien envie de le découvrir, ça fait longtemps que je n’ai pas lu ce genre de titre ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Hâte de le lire! J’espère autant l’aimer que toi 😊 par contre j’etais persuadée que c’était un one-shot du coup je suis un peu déçue de voir que non… mais bon si la fin le justifie (coucou Ordo!) pourquoi pas!

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai également été ravie quand j’ai appris que le roman avait été repêché 🙂
    Il me faisait déjà envie, mais ton avis met en lumière des points que je suis certaine d’apprécier comme une héroïne forte qui tranche avec le côté très doux et gentil de Belle, dont je n’ai jamais été très fan. Comme tu t’en doutes, ton passage sur le côté relation chien-chat a très fortement éveillé mon intérêt !

    J'aime

  4. C’est effectivement le premier tome d’une trilogie. Chaque tome sera d’ailleurs une réécriture de conte à part entière, et vu la fin de Rose éternelle, tu dois avoir une petite idée du suivant 😛.
    Quoi qu’il en soit, nous avons plus ou moins le même avis, même si la romance t’a davantage plu qu’à moi (tiens donc 😛). J’ai également eu plus de difficultés à passer outre les quelques bémols que tu relèves au sujet des personnages secondaires manichéens et des répétitions concernant le tempérament de l’héroïne. 😉

    J'aime

  5. Contente de lire ton avis globalement enthousiaste !! J’étais ravie de lire une réécriture de ce célèbre conte, et si j’ai aimé le caractère de Mel, ses joutes verbales avec Adrian, la complexité de ce dernier, certains perso secondaires (le papa de Mel et son amour <3), l'ambiance globale, j'ai eu du mal avec l'écriture, les métaphores et expressions des sentiments, émotions too much ! Puis y'a des passages vraiment niais, peut-être que je commence à être soulée des romances ? xD Et comme toi, les répétitions m'ont soûlée (mais j'suis pas arrivée à passer outre à force oupsi :3). Il y a aussi des passages qui m'ont dérangée, certains propos j'étais pas trop d'acc… S'il y a une suite et que tu la lis, j'espère qu'elle te plaira^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s