BD·Fantastique/Fantasy

« Les chroniques d’Under York » T1 & T2 de Sylvain Runberg et Mirka Andolfo

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les chroniques d’Under York » T1 & T2
Auteurs : Sylvain Runberg et Mirka Andolfo
Genre : Bande dessinée / Comics / Fantastique
Éditeur : Glénat

.

résumé du livre

Le destin de New York s’écrit dans ses profondeurs… Alison Walker, 22 ans, est une jeune peintre prometteuse de Manhattan. Mais elle a un secret. C’est aussi une sorcière. Elle et sa famille appartiennent au monde de l’Under York. Un New York mystérieux et sous-terrain où règnent depuis plusieurs siècles cinq puissants clans de sorciers. Ces familles aux codes de vie très stricts, issues des principales communautés du pays (africaine, irlandaise, chinoise, mexicaine et amérindienne), pratiquent une magie aussi puissante que dangereuse. Des générations entières, ils ont été chassés, persécutés. Aujourd’hui, ils influent en secret sur la vie à la surface et ses habitants.

.

Ma critique

Il y a des BD qui vous attirent rien qu’avec leur couverture. « Les chroniques d’Under York » fait partie de celles-là ! Cette illustration rose punchy qui dégage du mystère et de la magie me faisait très envie. Idem pour celle du second opus qui éveillait ma curiosité. Ainsi, bien que je ne dispose pas du troisième et ultime volet sous le coude, j’ai emprunté les deux tomes à la médiathèque. Ce fut une bonne idée, car cette nouvelle série fut dynamique, plaisante et graphiquement à mon goût. En raison de son univers du genre Urban Fantasy, j’ai également songé au roman « Ordo » d’Anthony Combrexelle, puisqu’on découvre une ville dirigée par des mages divisés en clans magiques. Chacun a ses spécificités, œuvre dans l’ombre et semble tenter de cohabiter pour maintenir l’ordre.

L’héroïne, Alison, fait partie du clan des sorciers capables d’employer la magie vaudou. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les sortilèges vaudous sont impressionnants ! Plusieurs planches mettant en scène cette magie m’ont fait forte impression que ce soit pour les couleurs, la mise en page ou l’action bien retranscrite. Alison est une jeune femme mystérieuse, franche, rêveuse, puissante et sarcastique. Or, bien qu’elle soit redoutable et entêtée, elle a des faiblesses, à commencer par un passé douloureux qu’elle a fui ainsi qu’une crainte du monde d’« en dessous ». On la sent encore très traumatisée par son vécu et fragile. Malheureusement pour elle, alors qu’elle tentait de refaire sa vie en travaillant dans une sandwicherie et en exposant ses tableaux, ses origines la rattrapent et la revoilà propulsée dans l’Under York, ce New York d’en-dessous, invisible à l’œil humain. Commence alors une enquête avec un compte à rebours prenant et immersif.

couv9343059

Le premier volet m’a fait forte impression. En effet, l’auteur a rapidement su poser les bases de son univers, éveiller la curiosité du lecteur avec certains de ses protagonistes et a initié une petite enquête policière fantastique. On se laisse assez vite prendre au jeu, notamment grâce au personnage d’Alison qui m’a paru être une héroïne intéressante, mystérieuse et énergique. J’ai particulièrement apprécié le duo qu’elle forme avec son frère ! Du côté des personnages secondaires, j’ai surtout été attirée par ceux provenant de l’Under York, car les humains appartenant à l’entourage de l’héroïne sont assez stéréotypés… Il n’empêche que j’ai directement enchaîné avec le second opus, car l’ensemble m’avait conquise.

couv7950151

Hélas, le soufflet est un peu retombé avec la suite. Certes, j’appréciais toujours le binôme entre Alison et son frère, les alliances qui se tissaient dans l’ombre et le cruel démon qui continuait à sévir. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il ne s’était pas passé grand-chose. Ce second opus s’est davantage penché sur les traumatismes de la belle artiste-peintre et sur son passé torturé. À y réfléchir, les extraits de journaux intimes étaient également un peu trop longs et donnent l’impression de couper le rythme. Certes, c’est une bonne chose de creuser la personnalité de son personnage principal ainsi que le monde fantastique néanmoins, il ne faut pas nuire au dynamisme pour autant… D’autant plus que le scénario est relativement classique. Finalement, les choses se sont bousculées dans le dernier tiers de la bande dessinée… Et que dire de cette fin brutale qui incite à découvrir le troisième tome ? C’était frustrant ! Certes, la saga n’est pas parfaite cependant, elle est assez addictive. De plus, le choix des couleurs, les ambiances et le coup de crayon me plaisent beaucoup ! J’espère que mon réseau achètera le dernier opus…

.

Citations

Les humains sont des animaux grégaires, et pourtant, ils ne savent pas se comporter autrement que comme des prédateurs entre eux. Ils ne sont pas faits pour vivre libres. La liberté, pour l’humanité… C’est la mort assurée pour son espèce.

—————

On n’a pas forcément besoin de la magie pour retrouver ceux à qui on tient. L’intelligence, parfois, ça suffit aussi.

—————

La surface. Sa lumière, son ciel, ses couleurs. Et ce qui est en dessous. Je ne veux même pas y penser. C’est insupportable. L’impression de pouvoir y mourir à chaque instant. Étouffée. Engloutie. Oubliée à jamais.

.

Ma note

4/5

10 réflexions au sujet de « « Les chroniques d’Under York » T1 & T2 de Sylvain Runberg et Mirka Andolfo »

  1. Je suis complètement fan de la première couverture et comprends aisément qu’elle t’ait attirée !
    Chouette, un nouveau duo sœur/frère 🙂 Quant à la partie magie vaudou, c’est quelque chose qui m’attire beaucoup, cela induisant toujours une ambiance très particulière…
    Alors malgré les faiblesses du deuxième tome, je suis hyper tentée 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s