Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Capricieuse » de Margot Aguerre et Sarah Feruglio

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Capricieuse »
Auteurs : Margot Aguerre et Sarah Feruglio
Genre : Fantastique / Album jeunesse
Éditeur : Mage Éditions

.

résumé du livre

Pendant ses vacances, Capricieuse est invitée par sa marraine Félicie. Mais rien ne se passe comme prévu. Les autres enfants refusent de jouer avec elle et l’abandonnent au beau milieu du parc. La petite fille explore alors le grenier du manoir en quête d’aventure. Elle y découvre un miroir magique…

.

Ma critique

couverture-capricieuse-21x21_2Parmi les albums du catalogue de Mage éditions, « Capricieuse » me faisait très envie, car ma petite panda rousse est souvent une grande chipie et a tendance à jouer la comédie ou à faire des caprices… Elle a un peu plus d’un an et teste ses limites néanmoins, j’avoue que je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que c’était fait pour cette petite polissonne ! Merci encore à Margot de Mage éditions d’avoir cédé à… mon caprice de maman souhaitant un nouvel album pour sa fille ! Je ne l’ai pas encore lu à Mathilde cependant, je suis certaine que ce petit livre lui plaira lorsqu’elle sera capable d’entendre de longues histoires… En attendant, nous avons profité ensemble des illustrations qui nous en ont mis plein les mirettes. Sarah Feruglio a un style graphique très sympathique, pétillant, coloré et adorable. J’ai beaucoup aimé les ambiances des planches ainsi que le design de certains protagonistes. Ces derniers ont réellement une bouille expressive.

« Capricieuse » met en scène un personnage éponyme qui porte bien son nom ! En effet, la fillette est du genre autoritaire, gâté, insatiable et égoïste. Quand elle désire une chose, elle le réclame, fait du chantage ou le prend d’elle-même sans en demander l’autorisation ! Véritable reine à la maison, elle a l’habitude qu’on lui cède tout… Autant dire qu’elle n’attire pas la sympathie du lecteur au début du récit. On est même un peu ravi que ses camarades lui jouent un sale tour avec la partie de cache-cache… Furieuse d’avoir été bernée, la blondinette va monter dans le grenier de sa marraine Félicie où elle va trouver un miroir magique lui permettant de se rendre dans un monde parallèle. Dans celui-ci, elle fera des rencontres plus ou moins amicales et devra prouver sa valeur… Voilà une première approche classique, mais très agréable de l’imaginaire. Il y a là un beau mélange d’aventure, de magie, de mystère, d’amitié et de belles valeurs humaines. J’adore faire rêver les jeunes lecteurs et cet album s’y prête à merveille ! Il est vraiment très plaisant de suivre les aventures de Capricieuse dans cet univers enchanté.

Comme avec « Braconnage à Saline », ce livre a un atout que je tiens à souligner : il est conçu pour les lecteurs dyslexiques. Cette fois, il n’y a pas que la police Open Dyslexic, l’espace plus important entre les mots et les interlignes plus grandes. Les paragraphes sont également volontairement non justifiés, tandis que les sons sont mis en évidence avec des couleurs (une palette explicative est disponible en début d’album). Je trouve cela génial ! À mon travail, j’ai de plus en plus de parents qui me demandent des titres pour des enfants/ados dyslexiques. De ce fait, je suis ravie de découvrir une nouvelle maison d’édition qui se soucie de ce public…

.

capricieuse-mage-editions-aguerre-feruglio

.

nouveautc3a9s-2

.

Citations

Elle admirait pendant des heures les bagues scintillantes ou les colliers colorés. Cette année-là, la petite fille passait les vacances d’été avec sa marraine Félicie, dans sa grande maison à la campagne. Capricieuse détestait sa marraine : celle-ci ne cédait jamais à ses caprices.

—————

Comme chaque soir, les villageois se retrouvèrent autour du feu et se racontèrent des histoires. Tout à coup, un brouillard épais, sorti de nulle part, envahit le village.
« C’est malicieux ! » s’exclama un homme dans l’assemblée.
Capricieuse se recroquevilla sur elle-même. Elle avait peur, elle tremblait. Pourquoi tout le monde hurlait-il ainsi ? D’habitude, c’est elle qui criait et geignait.

.

Ma note

4,5/5

8 réflexions au sujet de « « Capricieuse » de Margot Aguerre et Sarah Feruglio »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s