Romances

« Le Défi » d’Emilie May

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le Défi »
Auteur : Emilie May
Genre : Romance / Littérature contemporaine
Éditeur : Fyctia

.

résumé du livre

90 jours d’abstinence. Voilà le défi que Parker a accepté de relever sous le regard sceptique de ses proches. Pour lui qui utilise le sexe afin de fuir ses tourments, ce sera un véritable exploit. Sa fratrie a pris les paris ? Ils n’ont pas foi en lui ? Qu’importe, il les fera tous mentir. Cependant, quand la tempétueuse Angie débarque dans son univers et s’immisce tant dans sa vie professionnelle que familiale, sa détermination manque de faillir.
Angie, elle, pensait passer quelques mois à travailler tranquillement dans une entreprise de voyages de luxe. Son objectif ? Mettre de l’argent de côté et quitter définitivement son passé. Mais quand elle tombe sur Parker et son horripilant caractère, elle comprend qu’il va lui falloir plus de volonté que prévu pour tenir bon. Pour l’un comme pour l’autre, le combat sera rude entre fierté et désir.

.

Ma critique

Que j’aime les romances avec des héros qui se chamaillent avant de s’aimer ! Bien que le schéma soit classique, je ne m’en lasse pas et me délecte de chaque réplique bien sentie que le couple peut s’envoyer. Alors, lorsque Callysse a mis en ligne des extraits ainsi que sa chronique de « Le Défi », j’ai craqué ! Comme je m’y attendais, je me suis régalée avec ce binôme explosif qui ne cesse de se défier, s’envoyer des joutes verbales ou des petits sobriquets, de se faire des coups en douce sur leur lieu de travail, etc. J’avais besoin d’une lecture sans prise de tête et ce one-shot a parfaitement su répondre à ces attentes !

couv6161525Grâce à une narration à deux voix se faisant écho de manière efficace, on va suivre les péripéties de Parker et d’Angie. Parker est le patron de Fish & Man, une entreprise en plein essor qui se spécialise dans la navigation et le tourisme. Or, il va recruter une chargée de séjour qui changera radicalement son existence : Angie, une jeune femme pleine de vie, franche, taquine, travailleuse, caractérielle et adorable. Cette petite tornade avait déjà fait une entrée fracassante dans sa vie ! Cependant, ce cher Parker ne devait certainement pas s’attendre à avoir une relation aussi houleuse avec sa nouvelle employée ! Le ton est souvent à l’humour, mais propose également de belles valeurs comme la dévotion au travail, la camaraderie avec les collègues, les liens familiaux et l’entraide en cas de coup dur. J’ai donc rapidement été conquise par l’ambiance ! D’ailleurs, j’étais tellement prise par ma lecture que j’ai souvent délaissé les autres ouvrages que je lisais en parallèle… « Le défi » est réellement addictif, drôle et fluide. Je ne connaissais pas l’auteure toutefois, sa plume a su me convaincre.

Fish & Man sera l’endroit où se déroulera principalement l’action néanmoins, le duo apprendra à se connaître dans des bars, aux côtés de la famille très soudée de Parker. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce chef d’entreprise a une famille en or ! Entre des parents gentils, une grand-mère taquine ou ses frères et sœurs, il y a de quoi faire. Parmi ces derniers, on notera : Weston (Il est génial ! Je redemande un spin-off avec lui !), Lucan (un frère assez en retrait), sa chérie Caldie (une demoiselle sympathique et touchante) et Melinda (une femme pleine de vie, tordante et naturelle !). J’avoue que Wes et Melinda ont aisément su me charmer grâce à leur personnalité pétillante. S’ils avaient existé, j’aurais adoré être leur amie. Vous l’aurez compris : l’auteure ne se contente pas d’offrir une relation « enemies to lovers » entre deux protagonistes. Elle va également faire une belle place à la famille, que ce soit grâce à celle de Parker ou à celle d’Angie. Du côté de celle-ci, l’atmosphère est plus pesante, puisque la mère de la rouquine est décédée, tandis que la relation avec son géniteur est froide. Angie est incapable de pardonner ou d’aller de l’avant avec son père. Peut-on construire quelque chose sur le tard avec un proche qui a été absent tout au long de sa vie ? Pour des raisons personnelles, ce point m’a émue…

Durant le dernier tiers, le récit va devenir un peu plus mature, ce qui m’a plu. On va alors aborder les relations familiales d’Angie, mais surtout un secret qui pèse sur Parker. Dès lors, les personnages vont tenter d’arpenter le chemin de la résilience, puis gagner en profondeur. Leur développement est très réussi ! La seule chose que je regrette, c’est que j’avais anticipé les blessures du beau patron… C’est un sujet finalement assez récurrent en romance new adult, donc c’est un peu dommage… Cela dit, la façon dont Emilie May l’a traité est réussie ! J’ai eu beaucoup de compassion pour Parker et ses proches. De plus, il m’est arrivé d’avoir la gorge serrée…

« Le Défi » est donc une très chouette romance contemporaine qui plaira aux adeptes des tandems chiens et chats ainsi qu’à ceux appréciant les histoires d’amour crédibles, où la relation prend le temps de se tisser. Des sentiments et de l’humour à profusion ! En outre, l’auteure aborde des thèmes actuels avec sensibilité, maturité et simplicité. Des récits où je suis aussi bien en train de rire qu’avoir une boule au ventre, j’en redemande !

.

Citations

– Tu dis ça parce que c’est ton frère, mais quand il ne râle pas, il fait la tête. Je l’ai observé et ce n’est pas qu’avec moi. Est-ce qu’il est né en faisant la gueule ?
– Il n’a pas toujours été comme ça…
– Quoi, il est resté coincé comme ça un jour de grand vent ?

—————

La chèvre, c’est un animal qui lui correspond assez bien. Têtu et qui beugle pour rien. Tout Parker, quoi !

—————

Ma mère me disait toujours que chaque âme se loge dans une étoile. C’est pour ça qu’elles mettent des milliers d’années à s’éteindre. Et il suffit de lever les yeux vers le ciel pour voir à quel point on est aimé.

—————

L’amour est le premier des maux sur terre.

.

Ma note

4,5/5

12 réflexions au sujet de « « Le Défi » d’Emilie May »

  1. Si je l’avais repéré pour la relation ennemies to lovers, j’avais encore quelques réticences en raison de la couverture trop connotée new adult pour moi et cette idée de défi qui laissait entrevoir un héros accro au sexe, un cliché que je ne supporte vraiment pas. Mais j’avoue que ta chronique a levé mes doutes 🙂 Et si ce n’est pas une priorité, je me laisserai certainement tenter.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s