Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse·Young adult

« Evermore » (Everless T2) de Sara Holland

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Evermore » (Everless T2)
Auteur : Sara Holland
Genre : Fantastique / Roman ado – Young Adult
Éditeur : Bayard

.

résumé du livre

Accusée du meurtre de la reine et traquée par tous les soldats du royaume, Julie a fui Everless. Rien n’est plus comme avant. L’Envoûteuse est à ses trousses, bien décidée à lui briser le cœur pour retrouver la vie éternelle… Julie n’a pas le choix, si elle veut rompre l’enchantement qui lie le temps au sang et libérer Sempéra, il lui faut retrouver la mémoire. Aidée de Liam Gerling, elle se lance sur la trace de ses vies passées dans une course effrénée contre le temps.

.

Ma critique

On ne va pas se mentir : j’aurais clairement dû relire le premier tome de cette duologie avant de m’attaquer à son final, deux ans plus tard… Cependant, je me souvenais assez bien des grandes lignes de l’histoire. J’espérais également que l’auteure ou la maison d’édition proposent aux lecteurs un court résumé de ce qu’il s’était passé. Malheureusement, les maigres piqûres de rappel distillées au cours du récit n’ont pas suffi : on répétait des éléments qui me disaient déjà quelque chose et on se concentrait surtout sur la fuite perpétuelle de Julie…

couv55409162Contrairement à « Everless » que j’avais trouvé original et dynamique, « Evermore » n’aura pas su me convaincre. Je suppose que le fait que ma lecture de l’opus précédent remonte à loin a joué sur mon ressenti toutefois, cela n’a été qu’une goutte d’eau… À mon sens, cette suite n’aura pas su se montrer à la hauteur… Ne serait-ce que par son rythme ! En effet, il n’y a plus cette espèce de tension constante et de mystère qui hantent les chapitres. Maintenant que la grande antagoniste est percée à jour, le récit va tourner autour de cette traque perpétuelle entre Caro et Julie. C’était assez lent, lourd et répétitif. Je me suis rapidement sentie lassée par les « Caro est de retour ! Je dois fuir ! » lâchés par l’héroïne. Bien sûr, il y a du mouvement dans l’intrigue, puisque Julie va devoir constamment bouger afin d’échapper aux griffes de sa rivale… Hélas, il n’y aura pas beaucoup d’action ou de suspense pour autant ! On est toujours sur le cycle de « rattrape-moi, je m’échappe et je te fuis ». Ce fut assez pénible ! Cette sensation horriblement longue a duré plus des deux tiers du roman. Ensuite, lorsque le temps de la confrontation a eu lieu, c’est allé un peu mieux.

Le tempérament de Julie m’a également déplu. En relisant ma première chronique, j’ai relevé le fait que son côté fonceur et naïf m’avait déjà irritée. Heureusement, j’avais fini par m’attacher à elle grâce à son courage, sa détermination, son sens de l’observation, sa débrouillardise et le fait qu’elle aille de l’avant en repoussant ses peurs. Dans la suite de la saga, c’est tout l’inverse : la narratrice est devenue une personne larmoyante, pleine de remords, de colère et de craintes. Elle est sans cesse en train de se plaindre ou de jouer les victimes. Un rien l’effraie, que cela se déroule dans ses rêves ou dans la réalité ! De coutume, les protagonistes évoluent au fil de l’aventure. Ils s’élèvent jusqu’à devenir quelque chose d’intéressant. Or, je n’ai pas eu cette impression ici. Je parlerais même de régression… Tout le panache et la force de l’héroïne se sont bien estompés…

Bien que prévisible, j’ai estimé que la romance arrivait comme un cheveu sur la soupe. Je n’ai rien ressenti en voyant le couple comprendre les sentiments qui les animent, ni lorsqu’ils ont cédé à leurs pulsions… Pour moi, on aurait pu s’en passer et rester au stade de l’amitié… Néanmoins, les histoires d’amour étant devenu un incontournable en littérature pour ados, j’ai passé outre cette déception. En revanche, j’ai été très intéressée par le lien entre Caro et Julie. Ce que l’on va découvrir ainsi que la conclusion sont de très bons éléments. Quel dommage qu’ils soient noyés par toutes les pleurnicheries de l’héroïne !

Vous l’aurez compris, malgré certains points intéressants et la plume toujours aussi fluide de Sarah Holland, mes attentes n’ont donc pas été satisfaites. J’ai bien conscience d’être assez dure néanmoins, j’avais tellement apprécié le premier tome que je regrette le fait que cette conclusion n’aie pas su me charmer. Les avis sur la toile pointent souvent les longueurs et les répétitions cependant, j’ai constaté que ce dénouement passait ou cassait selon les lecteurs. Libre à vous de vous forger votre propre opinion.

.

Citations

Empare-toi de l’instant présent, Julie, avant qu’il ne s’empare de toi.
.
—————
.
Est-ce un bienfait ou une malédiction d’ignorer de combien de temps on dispose dans la vie ?
.
—————
.
Liam me fixe toujours d’un regard doux, implorant. Il attend que je dise quelque chose. Il me protège depuis que nous sommes enfants, alors même que je le haïssais et le craignais. Depuis le début, j’avais raison d’avoir peur, sans même savoir pourquoi. Depuis le début, c’est lui qui pourrait me briser le cœur.
.

Ma note

2/5

 

 

12 réflexions au sujet de « « Evermore » (Everless T2) de Sara Holland »

  1. Aie… Je me souviens avoir beaucoup aimé le premier tome mais je n’en garde que très peu de souvenirs. Je pense prévoir une relecture avant de sortir ce second tome de ma PAL qui comme tu le suggères, semble être très en deçà de son prédécesseur.

    Aimé par 1 personne

  2. Bon je m’étais arrêtée au tome 1 et je sens que je vais en rester là parce que je me connais j’aurai la flemme de le relire avant de me lancer dans le 2. En plus l’évolution du caractère de l’héroïne que tu pointes ne me plaît pas des masses…

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais bien aimé le premier tome, mais j’avoue que je ne me souviens plus de tous les détails, alors ça ne m’encourage pas à lire la suite ^^ Je n’aime vraiment pas quand l’auteur(e) ne fait pas de rappels sur les événements des tomes précédents, c’est très frustrant quand on ne s’en souvient pas (et, en tant que lecteurs/lectrices, on ne peut pas se souvenir de tout ce qu’on lit… !) Sinon j’avais plutôt bien accroché avec Julie lors de ma lecture du premier tome, mais elle a l’air d’avoir bien changé dans ce tome 2 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis d’accord pour la petite piqûre de rappel qui fait toujours du bien, surtout entre deux publications longues d’un tome…
      Comme tu le soulignes, on ne se souvient pas de tout ce qu’on lit. Ou alors, on reste sur une impression générale…
      Oui, Julie a beaucoup changé. Je ne l’ai pas reconnue…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s