Romans policiers / Thriller·Science Fiction

« L’Adieu à Camille » de Guy-Roger Duvert

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’Adieu à Camille »
Auteur : Guy-Roger Duvert
Genre : Roman policier / Science-Fiction
Éditeur : Auto-édition

.

résumé du livre

Installé depuis deux ans à la PJ de La Rochelle après avoir fui la capitale, le capitaine Gabriel Podilsky gère son deuil aussi bien que possible, ayant préféré s’aider de récentes technologies révolutionnaires là où d’autres se laissent tomber dans la dépression ou dans l’alcoolisme. Enclin aux relations conflictuelles, prone à la mauvaise foi et à un certain cynisme, ses rapports avec ses collègues se sont vite montrés compliqués, mais ne l’ont pas empêché de gagner une légitimité certaine sur place.
Lorsqu’on l’envoie enquêter sur la mort d’une actrice hollywoodienne venue tourner un long métrage international sur l’Île d’Aix, il n’est pas surpris d’y trouver des histoires de sexe, de drogue, de pouvoir et d’argent. Il l’est déjà beaucoup plus en découvrant que la même technologie dont il profite s’avère possiblement liée au meurtre. Il lui faut vite dénouer l’affaire, car pendant ce temps, les morts s’accumulent.

.

Ma critique

couv13316313Changement de registre pour Guy-Roger Duvert ! Celui-ci quitte l’imaginaire pour s’attaquer à un genre qu’il maîtrise apparemment aussi bien : le thriller et le polar ! Mais est-ce que l’on est capable de complètement tourner le dos à un genre que l’on affectionne ? Ici, la réponse est « non ». Certes, nous sommes dans un univers proche du nôtre toutefois, la technologie semble plus avancée. En effet, il existe ce que l’on appelle des « Alters », une sorte d’intelligence artificielle humanoïde que seul leur propriétaire peut voir. Cette IA est capable de raisonner, de parler ou d’adopter un comportement d’une personne existante. Généralement, les détenteurs de cette technologie s’en servent pour palier à l’absence d’un être cher… Processus de deuil, refus de quitter un proche, ami imaginaire totalement inventé, serviteur, fantasme, etc. Les raisons qui poussent les personnes à posséder un Alter sont diverses et variées. J’ai pris plaisir à comprendre les Alters, leur utilisation, leurs effets, leurs dérives et leur danger. C’est un élément aussi pertinent qu’original qui permettra à cette  enquête en huis-clos de sortir du lot.

Le narrateur de cette histoire m’a beaucoup plu. Il s’agit de Gabriel, un homme certes, dépressif et alcoolique, mais surtout cynique, instinctif, observateur, intelligent et franc. Certaines de ses répliques et son sens de la répartie m’ont souvent arraché un sourire ! D’ailleurs, qu’il soit encore plus railleur ou piquant ne m’aurait pas dérangée. (Cela aurait même donné encore plus de rythme.) Avec moi, son humour faisait souvent mouche… Vous l’aurez compris, c’est tout à fait le genre d’anti-héros qui me séduit ! En tant que policier, Gabriel va enquêter sur la mort d’une actrice en vogue ayant récemment fait scandale. Très vite, il réalise que tout cela n’est pas le fruit du hasard… Mais plutôt un meurtre ! Or, le coupable semble faire partie de l’équipe de tournage. Le flic décide donc de rester sur place pour résoudre le mystère. Ce crime est-il le fruit d’une jalousie ? Un problème de cœur ? Une magouille hollywoodienne ? Une chose est sûre : le suspect court toujours et, petit à petit, sème d’autres cadavres derrière lui…

La dynamique du récit est bonne. Même si on reste sur la zone de tournage, il se passe suffisamment de choses pour ne pas s’ennuyer. L’auteur alterne avec aisance les échanges entre les suspects, les découvertes et les rebondissements. Pour ma part, je me suis rapidement laissée bercer pas sa plume toujours aussi fluide, simple et efficace. En outre, j’ai adoré le choix du contexte. À travers cette production, on va découvrir tous les corps de métiers au cinéma, notamment ceux méconnus du grand-public ! Pour ma part, j’ignorais par exemple qu’il y avait systématique des médecins, des responsables de sécurités, des salariés dévoués à chaque acteur, etc. J’ai également appris certains fonctionnements comme le silence enregistré entre les prises ainsi que des termes propres à cet univers (ex : compound). Ce fut très intéressant ! Il est à noter que le choix du monde du cinéma n’est pas anodin : l’auteur a déjà réalisé un long métrage et connait très bien le métier ! Voilà un clin d’œil aussi sympathique que ludique !

Globalement, j’ai passé un bon moment de lecture. C’était fluide. L’enquête était plaisante. (En ce qui me concerne, j’avais deviné l’identité de la personne coupable de ces crimes toutefois, je n’en avais pas compris la cause. Or, je pense que je n’aurais jamais pu trouver !) La touche SF m’a conquise. Le héros m’a séduite. Et les messages et réflexions sur la mort, le deuil ainsi que le cinéma sont bien traités. À mon sens, il ne manque surtout qu’une chose : une suite ! J’espère que cet ouvrage aura suffisamment de succès pour que l’auteur décide de continuer à donner corps à son personnage principal, tout en développant la technologie des Alters.

.

simplementlogo

.

Citations

– J’ai pas parlé de tueurs en série, notai-je.
– Ben si on se retrouve avec un double meurtre, c’en est un. Donc c’est bien ce que tu évoques.
– De toute façon, pour le moment, rien ne prouve qu’il y en ait ne serait-ce qu’un, de meurtre. Hamid, vous nous raccompagnez au compound ?
Le gaillard sourit, visiblement amusé que je puisse craindre de me perdre sur une surface aussi limitée. Mais s’il y a une chose que je savais sur les forêts, c’est que rien ne ressemble plus à un arbre qu’un autre arbre…

—————

– Merci beaucoup, Mesdames.
– Pas de problème, Inspecteur. Officier ? Faut vous appeler comment, au fait ?
– Poliment.

—————

Lorsque l’on est mort, c’est pour les autres que c’est dur…

 

.

Ma note

4,5/5

4 réflexions au sujet de « « L’Adieu à Camille » de Guy-Roger Duvert »

  1. C’est un concept intéressant (les Alters) et explorer le deuil est un sujet qui s’il est bien traité apporte beaucoup de profondeur aux histoires selon moi. J’espère que le roman aura le succès qu’il faut pour que ton souhait de suite soit réalisé 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s