Romans policiers / Thriller

« L’erreur » de Susi Fox

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’erreur »
Auteur : Susi Fox
Genre : Thriller psychologique
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Sasha a toujours voulu un bébé. Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on lui amène n’est pas le sien. La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours. Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences. Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?

.

Ma critique

Sur un groupe de lecture Facebook, un membre a partagé l’un de ses derniers coups de cœur : « L’erreur ». Curieuse, j’ai eu envie de découvrir ce thriller psychologique se déroulant dans une maternité. Dans celui-ci, on va suivre Sasha et Mark dont le bébé est né prématurément. Comme si les jeunes parents ne s’inquiétaient pas assez, voilà qu’un nouveau problème survient : la mère est persuadée que cet enfant dans la couveuse n’est pas le sien. Malgré les dires de son époux et ceux de l’équipe médicale, Sasha campe sur ses positions. On la dupe ! Quelqu’un a forcément échangé son bambin avec celui-ci… Pourquoi ? Où est-il ? Qui a agi ainsi ? Aux côtés de ces deux narrateurs troubles, on va tenter de connaître le fin mot de l’histoire. Tout va se dérouler en huis-clos. On ne quittera jamais le bâtiment médical, tandis que la majeure partie du récit va avoir lieu dans l’unité mère/enfant où tous les prématurés sont jalousement surveillés par les employés et par quelques parents… Comment enquêter et agir sous les yeux de tous ?

Le début de ce roman m’a fait forte impression. J’étais scotchée par les pensées de cette maman à l’égard de son nourrisson. Avec force, dégoût, regret et peine, elle va cracher son mal-être avec une hostilité déroutante. Susi Fox ne rend pas la maternité belle : elle montre plutôt l’envers du décor… Celui des problèmes de fertilité, de la culpabilité, des FIV, des tensions et crises conjugales, des fausses-couches, des grossesses compliquées, des accouchements imprévus, des bébés prémas, des césariennes qui laissent des séquelles, de la douleur physique, de la dépression post-partum, des réactions des proches, de la mort infantile, du comportement particulier de certains soignants, de la fatigue, des doutes qui assaillent les parents quel que soit l’âge de leur bambin… Tout cet ensemble noir et sensible ne laisse pas le lecteur indifférent ! En tant que jeune mère, j’ai été très touchée par ces nombreuses thématiques.

Hélas, mon intérêt et mon émoi n’ont pas suffi à me faire apprécier l’ouvrage dans son ensemble. Rapidement, j’ai constaté que le rythme était très très lent. Les journées se ressemblent, les actions sont vraiment minimes, les résultats tardent à parvenir, les conversations tournent en boucle, … Le manque de dynamisme ainsi que les répétitions ont eu vite fait d’user mon enthousiasme, si bien que j’ai eu la sensation d’ennui. Certes, le côté psychologique était hyper intéressant et j’avais envie de savoir comment tout cela allait se terminer hélas, cela n’a pas suffi. Je n’avais pas cet effet « thriller » qui me donnait envie de tourner les pages. Je regrette également le fait d’avoir rapidement compris l’intrigue ainsi que le rôle des personnages dès la moitié du livre. Quant à la finalité, je n’en étais pas certaine, mais je m’en doutais. C’est dommage, car cela a gâché mon plaisir. J’aurais espéré être davantage surprise.

Malgré ce ressenti, le contenu de cet ouvrage est riche ! Les sujets sont légion… Et je ne vous ai même pas tout cité ! On pourrait, par exemple, mentionner la psychogénéalogie (transmission psychique et trans-générationnelle des maux de ses ancêtres, qu’ils soient psychologiques ou physiques) ! C’était un point aussi déstabilisant qu’intéressant. Quoi qu’il en soit, je comprends que « L’erreur » ai su trouver son public. C’est fort en émotions ! D’ailleurs, je pense que mon ressenti aurait été autre si je n’avais pas été gênée par le rythme ou si j’étais tombée de haut avec les révélations.

.

Citations

« Tout ira bien. » Il écoute les médecins, mais ce qu’ il ne peut pas comprendre, c’est que les médecins n’ont pas toujours raison.

—————

AVANT
Je pensais que j’adorerais être mère.
Je me trompais.
Je n’aime pas ça du tout ; pas même un seul instant. Je sais que je ne suis pas douée pour ça. Ma vie telle que je la connaissais s’est terminée le jour où j’ai accouché. Etre mère est la tâche la plus difficile qui m’ait jamais été donnée.
Tout cela, c’est une grosse erreur.
Je ne veux pas continuer.
Je ne peux pas continuer.
Je vais réparer ce que j’ai fait. Je vais tout réparer, pour toi et pour moi.
Et, s’il te plait, je t’en supplie : pardonne-moi pour ce que je m’apprête à faire.

—————

Je me sentais coupable pour tout, à l’époque. Je m’étais même convaincue que l’accouchement prématuré était ma faute. Il m’a fallu plus longtemps que je ne l’aurais cru pour cesser de m’auto-flageller, pour accepter que c’était le hasard. Que ça arrive. Que ce n’était pas du tout ma faute.

—————

Il y a quelque chose de familier dans cette chambre de l’unité mère-enfant, je m’en rends compte : quelque chose qu’on retrouve dans tous les services de psychiatrie. Les tableaux sont bien fixés au mur. Le cordon du téléphone est excessivement court. Les rideaux à fleurs sont accrochés à une fine tringle en plastique au-dessus de la fenêtre ronde. Il n’y a pas de miroir qu’on puisse briser en éclats. Et pas d’issue.

.

Ma note

3,5/5

8 réflexions au sujet de « « L’erreur » de Susi Fox »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s