Romances·Romans

« Et ton cœur qui bat » de Carène Ponte

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Et ton cœur qui bat »
Auteur : Carène Ponte
Genre : Roman contemporain / Feel good
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Au Meilleur Ami de l’Homme : un hôtel insolite où devant chaque chambre vous attend un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant.
Voyag’Elles : un guide touristique « spécial femmes » que Roxane a créé avec son amie Sam, et auquel elle a adjoint un blog irrésistible où elle raconte ses péripéties dans tous les coins de France.
Roxane : en dehors de son blog, une boule de souffrance rongée de culpabilité et de haine envers le responsable de son malheur.
Mais dans l’hôtel où Roxane a décidé de poser ses valises, pour Voyag’Elles, il y a des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie… et y trouvent la force d’affronter le lendemain. Quand le pardon de l’autre passe d’abord par le pardon de soi.

.

Ma critique

Carène Ponte, c’est une autrice que j’aime beaucoup. Plutôt dans le genre feel good, elle réussit souvent à me faire sourire, m’émouvoir et à me promettre un bon moment de lecture. C’est pourquoi, je finis toujours par craquer pour ses écrits, notamment lorsqu’ils sortent en poche. Si je vous parle de son format, c’est parce que j’en profite alors pour glisser mon exemplaire dans mon sac pour l’emmener avec moi et pour le sortir dès que j’en ai l’occasion. Et c’est ce qui est arrivé avec « Et ton cœur qui bat » qui m’a accompagnée au quotidien pendant plusieurs jours. Je prenais alors plaisir à picorer quelques phrases ou quelques chapitres dès que c’était possible. L’ambiance est d’ailleurs très estivale, puisqu’il est question de voyages et de découvertes ! Mais ne vous y fiez pas : il y a également des thématiques très sensibles, notamment lorsque l’on est une mère

Roxane est une belle demoiselle investie dans son travail. Avec son amie Sam (qui, à mon grand dam, ne sera pas développée… alors qu’elle avait l’air sympathique !), elle a constitué un guide de voyage pour femmes « Voyag’Elles ». Il existe un guide papier ainsi qu’un blog, dont on verra souvent quelques billets. Ces derniers contiennent énormément d’humour et de fraîcheur. Ce sont eux qui m’ont souvent fait glousser. Ils étaient d’ailleurs un parfait tampon pour dédramatiser certains passages durs au cœur du récit. C’était une bonne idée de la part de Carène Ponte de compenser avec ces retours d’activités/de découvertes locales ! Roxane va donc débarquer en Camargue, dans un hôtel au concept particulier qui n’est pas sans rappeler les bars à chats. Mais si, vous savez, ces établissements insolites où on vient boire ou manger et où, autour de nous, il y a toute sorte de félins ! Ces derniers sont souvent là pour se faire adopter. Ici, on est sur un hôtel canin. Un chien est attribué à chaque chambre. Le temps de son séjour, le pensionnaire doit donc veiller au bien-être de l’animal qui lui est assigné. Si, pour certains, avoir un compagnon baveux et à quatre pattes est une corvée, pour d’autres, c’est une expérience insolite qu’ils vont vivre avec plaisir. Enfin, pour certaines personnes, la présence canine servira surtout de zoothérapie ! C’est par exemple le cas de Roxane qui, malgré ses articles de blogs drôles et pétillants, cache un profond mal-être.

L’héroïne m’a plu. C’est une femme sensible, attentive, gentille, observatrice, humaine et terriblement crédible. Ses réactions parfois à vif m’ont paru légitimes, surtout après ce qu’elle a traversé… J’ignore comment j’aurais réagi à sa place néanmoins, son parcours psychologique au fil du roman m’a émue. Ce fut une belle leçon de vie et de pardonLes personnages secondaires ne sont pas en reste ! Parmi eux, on notera par exemple l’adorable Albane, la fille du propriétaire de l’hôtel, qui rêve de faire du cinéma et du théâtre. Son caractère ainsi que le côté intergénérationnel m’a conquise ! Aux côtés de Roxane et d’Albane, il y a Gwenole, un vieil homme séjournant dans l’hôtel. Celui-ci m’a profondément bouleversée, en particulier avec l’histoire de Pierre. Avec Gwenole, attendez-vous à sourire, à ressentir de la peine et à croiser les doigts pour qu’il retrouve également le chemin du bonheur.

Je ne préfère pas vous parler du reste de l’entourage du trio. Déjà, parce qu’ils sont assez peu développés, mais surtout parce que, pour certains d’entre eux, cela spoilerait l’intrigue. Celle-ci est bien plus profonde et tragique qu’il n’y paraît. Heureusement, la fin globalement positive et pleine d’espoir fait du bien. C’est tout ce que je demande lorsque j’ouvre un livre feel good : avoir des émotions, puis tourner la dernière page avec un léger soulagement, en repensant à ce que tous ces personnages fictifs ont vécu et m’ont apporté. Bref, une chouette lecture !

.

Citations

Il parait qu’avec le temps la douleur s’atténue. Foutaises ! Il n’y a qu’une personne qui n’a jamais vécu le pire pour sortir une énormité pareille. La douleur ne s’atténue pas, elle est comme une bête enfouie qui ressurgit à la moindre occasion, prête à vous faire exploser le cœur.

—————

Ceux qui sont partis ne le sont jamais vraiment tant qu’on continue à les aimer et à penser à eux…

—————

On ne s’immunise pas contre la vie. On vit.

—————

Parce que les scénarios qu’on élabore ne servent à rien.
Parce qu’on ne peut rien changer à ce qui s’est passé. Parce qu’on peut passer sa vie à se culpabiliser, à se dire qu’on aurait dû prendre d’autres décisions, au bout du compte la réalité sera toujours la même.
Parce qu’il est inutile d’ajouter de la colère à la tristesse.
Parce qu’il est temps de vivre avec cette réalité.
Parce que vivre avec, ce n’est pas oublier.

.

Ma note

 

4/5

6 réflexions au sujet de « « Et ton cœur qui bat » de Carène Ponte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s