Romances·Science Fiction

« Un Noël sans fin » de Christina Lauren

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Un Noël sans fin »
Auteur : Christina Lauren 
Genre : Science-Fiction / Romance
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre

Parfois les miracles se produisent… Maelyn Jone (en pleine crise de la quarantaine), vit avec ses parents, déteste son job-qui-ne-mène-nulle-part, et sa dernière bourde sentimentale a pris des proportions épiques. Mais le pire de tout : ce sera le dernier Noël qu’elle passera dans le lieu qu’elle aime le plus au monde : la cabane enneigée de l’Utah où chaque année depuis sa naissance elle célèbre Noël en famille, et avec ses deux autres familles de cœur.
Au volant de sa voiture alors qu’elle s’éloigne de la cabane pour la dernière fois, des pneus crissent, un bruit de tôle retentit…puis Écran noir. Elle se réveille à bord d’un avion bondé à destination de l’Utah, où elle recommence les mêmes vacances encore et encore. Comment briser le cycle infernale de cette boucle du temps ? Et finalement rencontrer le véritable amour sous une branche de gui ?

.

Ma critique

couv53756390Après avoir découvert le duo d’autrices à travers le sympathique « L’anti-lune de miel », j’ai décidé de retrouver la plume des Christina Lauren à travers une romance hivernale. Le concept me bottait vraiment, car il fait écho à un film que je revois encore volontiers lorsque l’envie m’en prend : « Un jour sans fin / Le Jour de la marmotte » ! Hélas, « Un Noël sans fin » ne m’a pas autant conquise que je l’aurais souhaité. Finalement, l’héroïne ne va pas faire beaucoup de journées à répétition. Dans un sens, c’est normal, sinon l’intrigue et l’histoire d’amour ne peut aboutir toutefois, j’aurais espéré que l’on sente davantage l’angoisse de Maelyn ou que l’on assiste à plus de cinq ou six retours au point de départ. En outre, vers le tiers du roman, les retours en arrière ne sont plus qu’un prétexte pour rapprocher les deux amis d’enfance… Ce ressenti est sûrement personnel, car c’est la passionnée de SFFF qui parle avec frustration ! De ce que j’ai lu, les autres lecteurs ne se plaignent pas de ce point. D’ailleurs, les personnes appréciant les romances classiques sans touche de science-fiction ne seront certainement pas de mon avis !

Autre point qui vient chagrine : mon manque d’attache aux personnages. Pour commencer, j’ai été surprise par leur âge. En effet, à travers la quatrième de couverture, je pensais que j’aurais affaire à une femme mature « en pleine crise de la quarantaine » devant, pour des raisons financières ou familiales, encore vivre chez ses parents. Finalement, Maelyn a la vingtaine et se comportera comme une véritable adolescente encore au collège / lycée. En soit, cela ne me dérange pas de suivre une jeune héroïne un peu gamine et extravertie. Cependant, ce n’était pas l’image que je me faisais d’elle. C’est sans doute pour cette raison que ses petits jeux ou ses réactions enfantines m’ont irritée. Malheureusement, je n’appréciais pas non plus son lien avec les autres personnages (c’est peu creusé et en surface), ni avec les deux frères qui éprouvent des sentiments pour elle (pour le coup, j’ai eu l’impression qu’elle jouait sur deux tableaux). Bien que la narratrice aime l’un des deux depuis son enfance, on est clairement sur des quiproquos sentimentaux avec un énorme triangle amoureux. Cela ne correspond plus trop à mes goûts. J’ai donc boudé mon plaisir…

La magie de Noël est présente durant les derniers chapitres ainsi qu’à travers les activités comme la luge, le choix du sapin, les parties de Cluedo jusqu’à pas d’heure ou encore les petits concours en famille et entre amis. On aurait pu faire un peu plus néanmoins, cela aurait certainement grignoté sur le reste, notamment sur le côté imaginaire. Je comprends donc le choix de se limiter. Parmi les points positifs, on notera la dynamique du couple ainsi que les différentes références diverses à la pop culture. Pour ma part, j’adore ça ! Bien qu’ils soient un peu trop nombreux et pas assez développés, j’ai également apprécié l’ambiance chaleureuse de ce noyau de protagonistes. Cela donne une chouette atmosphère de vacances hivernales avec des moments conviviaux.

Vous l’aurez compris, cette romance m’a partagée, voire déçue cependant, elle contient de bons éléments, en particulier si vous souhaitez passer un moment tout doux sans prise de tête. J’aime le fait que l’on sorte de la romance de Noël traditionnelle. Bien que la boucle temporelle cesse trop vite à mon goût, c’est super de sortir des sentiers battus !

.

Citations

Il ne s’agit peut-être pas de toujours prendre les bonnes décisions, mais plutôt de prendre les bonnes décisions parce que tu laisses libre cours à ton vrai toi.

—————

Mais je t’aime depuis que j’ai découvert la signification du mot « amour » et je ne peux pas revenir en arrière.

—————

Je sais ce qui me rend heureuse, me faire confiance. Quel cadeau, n’est ce pas ? J’ai trouvé la clef du bonheur.

—————

Je suis l’équivalent humain d’un pet qui fait fuir tout le monde.  
.
.

Ma note

2/5

13 réflexions au sujet de « « Un Noël sans fin » de Christina Lauren »

  1. Je l’avais noté dans mes peut-être parce que j’apprécie le duo et l’idée de boucle temporelle, mais en te lisant, je peux d’ores et déjà l’éliminer de ma liste. Une romance sans attache aux personnages, c’est déjà un peu compliqué pour moi, mais si en plus, l’héroïne manque de maturité…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s