Science Fiction·Young adult

« Le Secret » (Eden Island T1) de Hana Claistel #PLIB2022

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le Secret » (Eden Island T1)
Auteur : Hana Claistel
Genre : Science-Fiction / Young Adult
Éditeur : Inceptio

#ISBN9782490630509

.

résumé du livre

La vie est un conte de fées et elle en est l’héroïne ! C’est du moins ce que pense Analia en se préparant pour la prestigieuse soirée qui va marquer son entrée dans le monde adulte. Elle a le privilège de vivre sur l’archipel d’Eden Island où tout n’est qu’ordre, harmonie et beauté ! Alors que partout ailleurs la montée des eaux a depuis longtemps réduit les continents à quelques îles arides disséminées sur l’océan où les populations luttent pour leur survie. Mais Aylan, nouvellement arrivé sur l’archipel, ne va-t-il pas changer à jamais le destin de l’adolescente en lui montrant la face sombre du paradis ? Du rêve au cauchemar, il n’y a parfois qu’un pas…

.

Ma critique

couv42881361En lisant le résumé, je m’attendais à une dystopie ado – young adult assez classique toutefois, les bons retours des jurés du PLIB m’ont donné envie d’en savoir plus. De ce fait, je les ai écoutés en votant pour ce titre lors du choix des 25 finalistes, me jurant qu’il ne traînerait pas bien longtemps dans ma pile à lire… Et, que j’ai bien fait ! « Eden Island » fut une très bonne surprise ! Bien que le début soit, effectivement, assez commun, l’intrigue va progressivement devenir originale et toucher des thématiques inattendues ! En outre, la plume de Hana Claistel est très fluide, travaillée et agréable. On se prend rapidement au jeu, si bien que l’on n’a pas envie de lâcher sa lecture. C’est d’ailleurs ce qu’il m’est arrivé, puisque j’ai commencé ce roman un soir, puis je ne l’ai plus lâché le lendemain. En moins de 24h, il était fini ! C’est donc un livre prenant qui se dévore, notamment une fois la seconde moitié entamée.

Cette dystopie met en avant un futur dévasté où il est difficile de survivre, car l’eau a tout envahi et les hommes deviennent des brutes pour une bouchée de pain. Seule une élite a le privilège de ne manquer de rien. Il s’agit d’un groupe de personnes vivant sur une île protégée. Analia a toujours vécu là-bas. Elle est d’ailleurs une personne exemplaire, lisse et sage. Tout le contraire de sa meilleure amie Shani, cumulant les problèmes de mauvaise conduite et qui, à force, risque le bannissement ! Ce duo féminin m’a plu car, malgré leur tempérament diamétralement opposé, les deux adolescentes sont pétillantes, attachantes et dynamiques. En outre, bien qu’Analia soit l’héroïne, sa camarade est tout aussi importante et évoluera autant qu’elle au fil des péripéties… Il est intéressant de suivre ces demoiselles confronter leurs idéaux, faire leurs propres expériences, suivre le même chemin, tout en prenant leur envol de façon individuelle…

Aylan et son ami Joao suivront la même évolution que leurs alter-ego féminins cependant, les garçons ne seront pas originaire de l’Eden Island ! Ils viendront des îles extérieures surpeuplées où la famine, l’insalubrité, la violence, la fatigue et la peur domine. En plus d’être très visible, cette barrière sociale fait écho à des sujets d’actualité puisque, parfois, les pauvres tentent de passer par la mer pour atteindre l’île paradisiaque… Évidemment, la traversée est souvent difficile, voire impossible ! Les morts sont nombreux… Vous l’aurez compris, la situation tragique n’est pas sans rappeler celle des migrants. Or, si Aylan va faire la rencontre d’Analia et sa famille, c’est grâce à ses dons de sportif / surfeur. En effet, il existe un sport hautement reconnu consistant à faire la course sur l’eau, grâce à une technologie avancée. Comme dans « Les oubliés de l’Amas » de Floriane Soulas, j’ai été charmée par ces courses endiablées où la compétition fait rage ! En outre, je me suis davantage attachée au tandem masculin qui m’a paru plus mature, réfléchi et engagé que les deux jeunes filles. Ce qui est normal, car leur vécu tragique n’est pas le même ! Aylan et Joao ont connu des moments bien difficiles… Et ne sont pas au bout de leurs peines !

L’autrice a vraiment su développer son univers, notamment grâce à toutes les inventions futuristes qu’utilisent les personnages. Le système du bracelet (les privilèges, les vêtements, la nourriture et tout ce qui est lié à son utilisation) m’a autant fascinée que terrifiée ! En effet, si on met de côté sa possibilité d’avoir des biens en un claquement de doigts, on ne peut faire abstraction de son emploi pour manipuler les foules… Ce point est très bien développé et, à mon sens, fera de nouveau écho à certaines choses actuelles ! De façon générale, Hana Claistel va brasser une grande quantité de sujets contemporains comme l’identité, la liberté, l’entraide, l’immigration, la technologie, les classes sociales, la remise en cause du Pouvoir, l’écologie, etc. Voilà un roman d’anticipation très riche !

Bien qu’il s’agisse d’un premier opus, on ne peut pas parler de tome introductif. Dès le premier tiers, on va commencer à passer aux choses sérieuses. Une fois ce cap passé, les choses vont constamment s’accélérer, jusqu’à devenir haletantes, voire stressantes pour le quatuor… Honnêtement, j’ai estimé que le rythme a été parfaitement géré. On ne s’ennuie pas une seule seconde, même avec l’histoire amoureuse un peu niaise et facile en fil rouge. (Pour moi, c’est LE point qui m’a fait échapper au cœur de cœur.) En outre, les révélations seront parfois surprenantes, en particulier lors du dénouement ! Attendez-vous à serrer les dents. Comme certains personnages, vous tomberez de haut… Alors, qu’attendez-vous pour prendre la mer et espérer atteindre cette île remplie de mystères ?

.

plib2022

.

Citations

.

Toute société a besoin de héros, car les héros sont les modèles qui insufflent à chacun le désir de se dépasser au profit du bien commun.

—————

Finalement, la vie ressemblait bel et bien à un conte de fée : il y avait des princes charmants, mais aussi de méchantes reines qui ne demandaient qu’à se transformer en sorcière. Si les pommes existaient encore, sûr que la mère d’Idrian lui aurait proposé d’en croquer une.

—————

La passion et l’ambition des hommes ont conduit le monde au chaos. Il ne nous appartient pas de changer le passé, mais de construire l’avenir en formant des citoyens capables de maîtriser leurs pulsions destructrices. Toute notre entreprise doit tendre vers une même fin : la recherche de l’équilibre et de l’harmonie dans le respect de la planète qui nous héberge.

—————

Être séparé de ceux qu’on aime sans pouvoir communiquer avec eux, c’est une forme de prison, non ?

.

Ma note

4,5/5

12 réflexions au sujet de « « Le Secret » (Eden Island T1) de Hana Claistel #PLIB2022 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s