Romans policiers / Thriller

« Assaisonnez à votre goût » de Natalie Young

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Assaisonnez à votre goût »
Auteur : Natalie Young
Genre : Thriller psychologique / Humour
Éditeur : Le Livre de Poche
.

résumé du livre

Lizzie Prain, femme au foyer, la cinquantaine, vit dans un cottage au milieu des bois avec son chien. Elle aime cuisiner, vendre les gâteaux qu’elle prépare, et préfère éviter les voisins. Lundi dernier, sans crier gare, elle a tué son mari Jacob d’un grand coup de pelle sur la tête. Et pour se débarrasser du corps de façon absolument définitive, elle a trouvé une solution radicale. Mais aura-t-elle le courage d’aller jusqu’au bout ? Afin de se donner du cœur à l’ouvrage, elle note ses conseils pour elle-même ou pour d’autres femmes malheureuses en mariage qui céderaient à de semblables pulsions…

.

Ma critique

Au menu du jour : Médaillon de cuisse au caramel de Guérande en entrée, Brochettes d’intestins marinés aux herbes et ses petits légumes en guise de plat principal, Assiette de fromages avec pépites d’ongles croustillants et Moelleux au chocolat accompagné de son globe oculaire enrobé de sucre en dessert. couv55678195C’est ce qui vous attendrait si je mettais en pratique ma dernière lecture ! En effet, Natalie Young a mis en scène une Hannibal Lecter féminine qui va dévorer Jacob, son mari qu’elle a assassiné, au fil des jours ! Dans un carnet, elle couche ses méthodes et ses doutes. Si l’idée de base est bonne, j’ai assez vite déchanté, car l’intrigue est creuse. Quel dommage de ne voir aucun rebondissement ou suspense ! Tout au long des chapitres, on va suivre Lizzie préparer des petits plats avec son ingrédient spécial, se remettre en question, essayer de paraître normale en trouvant un travail, avoir peur que l’on découvre son secret ou que l’on cherche où son mari est passé… C’est finalement vite redondant, peu dynamique et assez fade. En lisant la quatrième de couverture avec mon chéri qui m’accompagnait à la librairie, nous nous sommes dit que cela pouvait être un livre original et amusant : une lecture loufoque parfaite pour l’été à partager ensemble ! Hélas, nous nous sommes trompés ! Malgré les avis de recherche qu’un vieux voisin va accrocher, personne ne va venir interroger Lizzie qui, pourtant, a quand même vécu trente ans avec lui ! Pire, même lorsqu’elle se trimbale avec une glaciaire contenant la tête de Jacob et puant la charogne, personne ne l’interroge ou s’inquiète de son comportement suspect. Cette femme a vraiment une chance incroyable… Mais justement, c’est trop pour que ce soit crédible : pour qualifier ce roman de thriller, j’aurais rajouté de la tension supplémentaire, des voisins plus instants que ça, des interrogatoires ou des moments de stress ! Hélas, il n’y a rien de tout cela : Lizzie continue de manger tranquillement son compagnon…

L’ouvrage comporte quelques personnages secondaires comme Tom (un jeune homme adorable et solitaire), le vieil Emmett (le seul voisin qui a des doutes), Lynn, Steven et Mike (des personnes avec qui Lizzie va travailler le temps de deux misérables chapitres) et Joanna (certainement la maîtresse de Jacob qui admirait son travail). Néanmoins, hormis Tom, tous les autres protagonistes ne servent qu’à être présents le temps d’un ou deux chapitres. Ils font partie du décor, vont papoter un peu avec l’héroïne, puis vont disparaître aussi vite qu’ils sont apparus. Que c’est dommage ! Joanna a tout de même un peu plus d’utilité dans l’intrigue, puisqu’elle va régulièrement échanger des mails avec Lizzie en lui demandant simplement comment elle va. Elle sera donc plus présente, mais ce n’est pas non plus transcendant. Quelle frustration ! Tom est comme un second héros : lui aussi va être narrateur et va plus d’une fois côtoyer Lizzie qui lui paraîtra bizarre, mais à laquelle il s’attachera sans se poser de questions. Quand elle lui proposera de s’installer chez elle, même si c’est dans le petit cabanon au fond du jardin, il acceptera sans hésiter sans consulter ses proches et ne va presque jamais râler lorsque Lizzie va lui interdire d’amener ses proches chez elle. Un comble !

J’ai été très déçue par les personnages, l’absence d’intrigue, le côté répétitif des plats, l’idée de notes prises au quotidien qui ne servent pas spécialement, l’ambiance stagnante et l’humour très peu présent. Si j’ai souri avec l’idée de cannibalisme et d’humour noir au début, j’ai rapidement cessé de ressentir des émotions. Ce n’est pas drôle très longtemps (pour ne pas dire le temps de deux/trois chapitres) et je n’ai pas trouvé l’héroïne aussi humaine ou attachante que le dit la quatrième de couverture… Certes, la plume est plutôt fluide et j’ai lu l’ouvrage d’une traite, néanmoins je n’ai pas été convaincue. Je pensais qu’il y aurait une véritable réflexion sur les raisons pour lesquelles Lizzie a tué son mari, toutefois c’est vite expédié et peu convaincant. Je pensais passer un bon moment d’horreur et de suspense, mais ce ne fut pas le cas ! Ainsi, je ne vous conseille pas forcément cette lecture, sauf si vous souhaitez pouvoir manger tranquillement de la chair humaine pendant les prochains jours. Si vous êtes un cordon-bleu, pensez à convier vos voisins pour leur faire profiter du festin ! Plus on est de fous, plus on rit…

.

assaisonnez

.

Citations

Personne ne se soucie – lui moins que quiconque – du morceau que tu choisiras en premier. Commence par les extrémités si ça te gêne moins, mais ne te fais pas d’illusions : ce ne sera pas plus facile parce que ce sera loin de son cœur.

—————

Quand je prépare un plat, j’essaie d’imaginer que la personne pour qui je cuisine est un peu triste. Pas particulièrement affamée, pas au point de ne voir dans la nourriture que de la matière à ingérer sans attendre, mais plutôt ayant temporairement perdu le sens du goût.

—————

Ç’avait été l’enfer, en vérité, d’aimer un homme incapable de faire quoi que ce soit pour aller mieux. Cependant, combien de femmes, de par le monde, avaient enduré ce supplice sans dire un mot, vivant ainsi avec le sourire, alors qu’en coulisse, entre deux conversations, entre deux pièces, entre ce qui était dit et ce qui ne l’était pas, grandissait un fossé, tel un triste visage apparaissant peu à peu sur le mur, derrière le lit conjugal.

.

Ma note

♥  2/5

16 réflexions au sujet de « « Assaisonnez à votre goût » de Natalie Young »

      1. J’ai trop pensé à toi et te remercie de ton article ! Le livre était disponible à Noz aujourd’hui et sans toi, je pense que je l’aurais acheté attirée par la couverture et le résumé.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s