Fantastique/Fantasy

« Le dernier conte » de Pascale Leconte

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le dernier conte »
Auteur : Pascale Leconte
Genre : Fantastique / Conte revisité
Éditeur : Be Light

.

résumé du livre

Alors qu’elle vient d’échapper à une tentative d’assassinat, la princesse Bianca doit fuir les gardes de l’Afag et sa marâtre. Lors de ce voyage initiatique, Bianca retrouvera les différentes héroïnes de nos contes d’enfant. Que sont donc devenues Cendrillon, Belle, Aurore ou Peau d’Âne après leur mariage avec le prince charmant ? Sous l’apparence d’un conte de fées, ce récit relate le passage entre un monde ancien, où l’humain vit en harmonie avec la nature, les forces invisibles qui l’habitent, et le début d’une nouvelle ère centrée sur l’homme matérialiste et égocentrique.

.

Ma critique

Le conte revisité est un genre qui me plaît énormément, car il permet de mettre en avant des récits d’enfance tout en ajoutant des messages supplémentaires ou des éléments inattendus. couv565741Je remercie Pascale Leconte qui a accepté de m’envoyer « Le dernier conte », un roman reprenant l’histoire de Blanche Neige, intégrant d’autres princesses et proposant des thématiques actuelles comme le féminisme.

J’ai passé un bon moment avec la princesse Bianca et son ami Taïmoon. Leur aventure est semée d’embûches et surtout de rencontres, ce qui rend la lecture dynamique et fluide ! Fées, sirènes, lutins, licornes, dragons et autres créatures fantastiques vont intervenir dans le récit, émerveillant aussi bien le lecteur que les jeunes héros durant leur périple. L’auteure a très bien su retranscrire le merveilleux grâce à ces êtres magiques que l’on prend plaisir à découvrir. L’intrigue est assez atypique et a souvent pris un tournant inattendu. J’ai apprécié la façon dont l’auteure avait revisité l’histoire de Blanche Neige tout en intégrant d’autres contes comme la Petite Sirène, La Belle au bois dormant, La Belle et la Bête et bien d’autres que l’on peut aisément deviner même si les noms ont été changés. Par ailleurs, les illustrations que l’on trouve au fil des pages m’ont charmée ! Elles sont souvent très jolies et d’une douce finesse. De plus, elles collent assez bien à l’image que je me faisais de certains personnages.

Ici, point de nains pour accompagner Bianca, mais un compagnon aimant la nature et capable de distinguer les fées ou autres êtres invisibles aux humains. Ensemble, ils vont former un joyeux tandem complémentaire agréable à suivre. Le nombre sept se retrouvera plutôt dans le nombre de chapitres. Ces derniers porteront d’ailleurs le nom des sept péchés capitaux, ce qui laisse au lecteur un aperçu du thème abordé avant de commencer un chapitre. Par exemple, la gourmandise mettra en avant la fameuse pomme empoisonnée… Je n’en dis pas plus, car j’ai trouvé que certains pêchés étaient développés de façon originale et il est préférable d’en avoir la surprise tout au long du roman. Le niveau de lecture est multiple car, derrière ce voyage féerique où l’on retrouve les figures emblématiques ainsi que les codes des contes (princesses, bonne fée, méchante sorcière, ami dévoué), on distinguera de nombreux messages sur notre société. En effet, Bianca va rapidement apprendre que son quotidien est menacé par l’Afag, une société secrète influente qui œuvre dans l’ombre. Celle-ci a pour but d’annihiler la magie et de créer un monde individualiste, matérialiste, scientifique, peu écologique et capitaliste. Les riches et les pauvres ne seront plus sur un pied d’égalité, ce qui menace l’harmonie du royaume. Bianca va donc essayer de lutter comme elle le peut face à cette menace qui semble implacable. Cette quête est-elle réalisable ?

illusjoliesderniercontepascaleleconte.jpg

La plume de Pascale Leconte est agréable. On sent beaucoup de sensibilité lorsqu’elle parle de la nature, de la vie, du féerique et des Femmes. J’ai néanmoins quelques réserves sur le public indiqué sur la quatrième de couverture. Certes, le scénario général est très abordable, puisqu’il s’agit d’une belle aventure remplie de péripéties et de belles valeurs cependant, je ne sais pas si un enfant de dix ans ne se perdra pas dans les nombreux dialogues ayant un message moderne. C’est parfois un peu complexe… Ou dérangeant ! Je pense par exemple à la réflexion sur la Femme donnant la vie ou à celui sur les menstruations. Même si les propos sont justes, j’ai un doute sur la réaction d’un jeune de CM2… En revanche, pour un grand ado ou un adulte, ces réflexions engagées et contemporaines sont intéressantes, en particulier lorsqu’il est question d’écologie, des libertés, du féminisme ou encore de la façon dont sont perçues les personnes âgées…

.

simplementlogo

pascaleleconte.jpg

.

Citations

Nous sommes souverains de nous-même : voilà le puissant secret que la Charte Sacrée veut cacher aux hommes. Vous pouvez décider d’être une victime et de subir votre existence avec amertume. Par contre, vous pouvez aussi choisir de vous voir en tant que maître de votre vie et d’accueillir, avec sagesse, les expériences qui viennent à vous. Cela relève d’un choix personnel.
.
—————
.
La Source est moi. Je suis la Source. J’ai dit.
.

—————
.
Vous réussirez bientôt à ressentir cette présence elfique. Les élémentaux sont très réservés, il faut les apprivoiser… L’humanité les a si souvent déçus. Vous pouvez les deviner dans un flocon de neige, dans l’écorce d’un arbre ou au cœur des rochers aux formes humanoïdes. En ce qui me concerne, mes yeux ne distinguent pas les contours des objets avec précision, mis plutôt de manière floue. C’est la contrepartie lorsqu’on perçoit les mondes subtils. Plus on est dans le concret, plus notre vision de la matière s’affine. En revanche, si vous êtes convaincue de leur existence, vous y parviendrez avec un peu d’entraînement. Rassurez-vous, Princesse, il suffit d’y croire. Et surtout, de demeurer dans la joie ! Ils ne sont qu’amour. Inutile d’espérer une apparition si vous êtes en colère ou impatiente.
.
—————
.
Cessez donc de vous convaincre que votre aide est indispensable à la survie d’autrui. Qu’il s’agisse d’animaux ou d’humains, chacun est maître de sa vie. Personne d’autre que nous-même ne peut savoir ce dont nous avons réellement besoin.

.

Ma note

4/5

14 réflexions au sujet de « « Le dernier conte » de Pascale Leconte »

  1. Ce livre semble posséder de nombreux atouts qui donnent très envie de le découvrir 🙂 Repéré sur Simplement pour son résumé, je n’avais pas anticipé une telle richesse que ce soit en termes de contes évoqués, de personnages ou de thèmes abordés… Quant aux illustrations, c’est toujours un plus pour moi d’autant que ces dernières ont l’air de coller à l’intrigue et de t’avoir séduite. Tu m’as aussi beaucoup intriguée avec le découpage des chapitres !

    Aimé par 1 personne

    1. Idem, je l’avais repéré sur simplement et j’avoue qu’en lisant la quatrième ainsi que les avis, je m’attendais à trouver ta critique tant l’ouvrage correspondait à tes goûts.
      Après lecture, je pense effectivement que ce titre possède des atouts susceptibles de te séduire, ne serait-ce qu’avec les illus.^^

      Aimé par 1 personne

  2. Cette année il y avait beaucoup de livres au pied de l’arbre de Noël pour les jeunes. Des idées prises chez toi, chez light and smell et lire à la folie 🙂 je continue à regarder, car ils lisent à une de ces vitesses !!! 😦 Je note celui-ci, mais pas pout tout de suite !!! :)))

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s