Romans policiers / Thriller

« Les Morsures de l’ombre » de Karine Giebel

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Les Morsures de l’ombre »
Auteur : Karine Giebel
Genre : Roman policier / Roman noir / Horreur
Éditeur : Pocket

.

résumé du livre

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

.

Ma critique

couv26666457Enfin, je lis mon premier Karine Giebel ! Je dois reconnaître que l’auteure a du talent dès qu’il s’agit d’offrir une ambiance angoissante à son lecteur ! Dans cet ouvrage mêlant polar, thriller psychologique, suspense, roman noir et horreur, on va suivre Benoît, un commandant et père de famille aimant. Un homme à première vue respecté pour son travail, mais surtout… connu pour être un séducteur ! Il semble que derrière ce corps d’Apollon et ce visage charmeur se cache une âme plus sombre qu’il n’y paraît. Une âme qui se complaît à séduire, collectionner la gente féminine et s’en vanter avec arrogance ! Voilà un personnage qui m’a rapidement paru détestable et auquel je ne me suis pas du tout attachée. En revanche, je reconnais avoir ressenti énormément de pitié pour lui ! En effet, le pauvre Ben va se faire enlever, puis séquestrer par Lydia, une superbe rouquine qui va lui faire subir mille et une atrocités ! La lubricité du commandant justifie-t-elle cette torture psychologique et physique ? Que lui veut sa belle geôlière ? Est-ce une simple histoire de vengeance ? Jusqu’où est-elle capable d’aller ? Les collègues de Benoît arriveront-ils à temps pour le sauver ? Comment aurais-je réagi si j’étais à la place de Ben, fatiguée, affamée, affaiblie et hurlant mon innocence ? Ces questions m’ont hanté tout au long de ma lecture et, tandis que je serrais les dents en observant le policier endurer l’horreur, j’essayais de comprendre.

À plusieurs reprises, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un « Misery » de Stephen King revisité. Les relations entre Benoît et Lydia sont assez similaires : un mélange de peur, haine, dépendance, attirance et démence. Ben exècre cette psychopathe le retenant captif cependant, il doit contenir ses émotions pour survivre. Il est ainsi contraint de l’apaiser, de la flatter, de se murer dans le silence, de répondre à ses questions, d’attendre inlassablement. Car, au moindre geste ou réplique ne lui plaisant pas, Lydia explose et sort les griffes… C’est terrifiant ! Le traitement infligé m’a vraiment donné des sueurs froides ! L’auteure a réellement bien su retranscrire les souffrances ainsi que les scènes de tortures intolérables. Gare aux âmes sensibles ! Lydia est une antagoniste à la fois fascinante, cruelle et troublante. Bien qu’extrême et assez caricaturale, elle éveille la curiosité du lecteur. Aux côtés de la victime, on cherche à comprendre sa folie, ses gestes de tendresse et sa rage démentielle digne d’Annie !

Les autres personnages sont malheureusement assez peu dépeints et manquent de personnalité. J’aurais souhaité qu’on les creuse un peu plus, quitte à sacrifier quelques chapitres à la fin un peu longs et répétitifs dans la cage… Toutefois, j’ai aimé l’avancée de l’enquête ainsi que les révélations découvertes par l’équipe d’Auguste et de Djamila. Avancer en eaux troubles m’a conquise et Karine Giebel a failli m’avoir ! Hélas, j’ai fini par saisir le dénouement vers les deux tiers du roman, lorsque Lydia a eu des doutes sur la culpabilité de son prisonnier. Cela ne m’a pas empêchée d’être happée par cette lecture anxiogène à l’ambiance aussi glauque que dérangeante.

.

Citations

Mieux qu’une armada de caméras de surveillance : une mamie postée derrière une fenêtre !
.

—————
.
Benoît inflige de grands coups de pied à la grille indifférente. Il pousse des cris de rage, qui s’échouent dans le néant. Qui se heurtent au couvercle étanche de son tombeau.
Il appuie son crâne sur le béton, ferme les yeux.
– Je suis tombé sur une malade mentale, putain ! gémit-il. Ça m’apprendra à tromper ma femme !…
Mais… est-ce qu’on a couché ensemble, au moins ? Je m’en souviens même plus ! En tout cas, si je l’ai sautée, ça n’a pas dû lui plaire ! Sinon, je me serais réveillé dans son pieu, pas dans sa cave !
.
—————
.
Le pire, c’est ce venimeux silence qui l’enveloppe tout entier, l’absorbe chaque jour un peu plus. S’infiltre sournoisement dans sa tête jusqu’à remplir les failles que le désespoir y a creusées.
Ce silence et… Cette abominable solitude qui l’aspire vers des mondes inconnus.
Qui finira par le digérer entièrement dans ses viscères nauséabonds.
Bientôt, il franchira la limite, il le sait.
Bientôt, il sera fou.
.
—————
.
Maman, j’aurais dû te dire je t’aime, simplement. Au moins une fois.
Je crois te l’avoir prouvé, si souvent. Alors, pourquoi ne pas te l’avoir avoué ?
Pourquoi ne pas avoir dit ou accompli toutes ces choses simples lorsque je possédais encore un avenir ?
Que le mot lendemain avait encore un sens…
Maman… Pourquoi m’as-tu donné la vie si on doit un jour me la reprendre ?

.

Ma note

 4/5

22 réflexions au sujet de « « Les Morsures de l’ombre » de Karine Giebel »

  1. Je n’ai lu qu’un roman de l’autrice, mais je retrouve dans ta chronique cette ambiance angoissante et cette noirceur qu’elle arrive si bien à dépeindre… Quant au fait d’arriver à faire ressentir de la pitié pour un personnage pas forcément sympathique, je trouve cela assez fort de la part de l’autrice !

    Aimé par 1 personne

    1. C’était lequel que tu as lu ? J’avoue que cette lecture angoissante et noire a éveillé ma curiosité. J’ai encore « ce que tu as fait de moi » à lire, mais je cherche d’autres bons retours sur ses autres romans afin de définir, peut-être, une prochaine lecture.^^
      Oui, c’est très fort pour ce personnage !

      Aimé par 1 personne

      1. J’avais lu Toutes blessent, la dernière tue que j’avais adoré. Mais avec du recul, mon avis est plus mitigé : bien que je lui laisse le bénéfice du doute, l’autrice semble, dans chacun de ses romans, glorifier les relations amoureuses violentes qui célèbrent plus la domination que l’amour. Et puis il y a quand même une surenchère de drames… Le roman reste néanmoins super efficace et se dévore tout seul.

        Aimé par 1 personne

  2. C’est le premier livre que j’avais lu de l’auteur et j’avais adoré l’ambiance lourde avec ce duel entre les deux personnages. Il faudrait que je le relise maintenant que je connais bien son style.
    Je ne me rappelle pas si je mettais attachée à la victime, en tout cas, je ressentais sa peur et sa haine envers sa kidnappeuse.

    Aimé par 1 personne

      1. Je suis beaucoup plus convaincue par ses « premiers » romans donc je te conseillerai Juste un ombre qui est très réussi, Purgatoire des innocents et Jusqu’à ce que la mort nous unisse (moins dynamique, plus focalisé sur la psychologie des personnages, il faut donc être plus patient avec celui-là, le rythme est plus lent).

        Aimé par 1 personne

    1. Nous avons commencé par le même titre de l’auteure alors.^^
      Oh ?! Premier thriller ! Ca marque bien, en général. Je comprends tellement ta sensation d’être tenue en haleine ! C’est vrai que c’est diablement addictif.
      Tu as lequel à lire ? Bonne lecture, en tout cas ! 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Je l’avais pris au hasard dans la bibliothèque et j’avoue que c’est juste parce qu’il avait été mis en avant par la bibliothécaire 😉
        Premier thriller parce que je ne savais pas que ça en était un ^^ je pensais que c’était juste un roman policier et quand j’ai vu la 4ème de couverture avec la mention « thriller » je me suis dit que cela serait l’occasion de commencer ^^ Le livre est si addictif c’est fou comment des mots et notre imagination nous fait tenir !
        C’est « Meurtres pour rédemption » je ne sais pas si tu connais 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s