Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romances

« L’origine » (Alpha & Omega T0) de Patricia Briggs

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : L’origine (Alpha & Omega T0)
Auteur : Patricia Briggs
Genre : Bit-Lit/Urban Fantasy/Romance
Editeur : Milady

J’ai commencé la saga d' »Alpha & Omega » par cet ouvrage en espérant ne pas être perdue avec le premier tome (« Le cri du loup »). couv66000100Cela m’a permis de découvrir les différents protagonistes (leur relation, leur vécu, leur passé douloureux), ainsi que l’idée d’Omega dans une meute. Ayant déjà lu quelques ouvrages de la série « Mercy Thompson », je savais qu’il y avait une hiérarchie ainsi que des lois à respecter dans une meute, toutefois j’étais curieuse de voir la place ainsi que les « pouvoirs » d’une Oméga.

Le début du récit est assez difficile : la pauvre Anna a été une sorte de jouet pour sa meute. Véritable victime, elle s’est faite transformer de force, puis a été soumise, violée par les mâles et torturée par certaines femelles. On comprend aisément sa nature craintive et sauvage lorsqu’elle rencontre Charles… Même si ce dernier sait ce qu’elle est, il va devoir l’apprivoiser en lui prouvant qu’elle est une personne exceptionnelle. Ce talent d’Oméga est rarissime et assez mal perçu par la plupart des loups-garous car ils n’ont pas l’habitude d’avoir un(e) Oméga qui leur tient tête… En effet, un(e) Oméga est capable d’apaiser les tensions de la meute, d’éviter les conflits et de ne pas obéir. De coutume, si un Alpha use de son pouvoir, ses interlocuteurs sont contraints d’abdiquer. Or, un(e) Oméga est, en quelque sorte, en dehors de la meute : l’autorité ne la/le touche pas. Étant jugée comme « différente », la pauvre Anna a été brisée en servant de bouc émissaire… Heureusement, l’arrivée du fils du Marrok a tout changé. Le duo « Anna-Charles » est bien singulier : l’une est craintive et fragile, tandis que l’autre est fort et protecteur. Ils se complètent assez bien, ce qui rend leur relation très touchante.

La plume de Patricia Briggs est toujours aussi plaisante : l’auteure va droit au but et entraîne le lecteur dans une série de rebondissements où se mêlent amour, crime et magie. Bien que l’héroïne ne soit pas une femme à fort caractère (nb : Anna finira par s’affirmer dans d’autres volumes), je me suis attachée à elle… J’ai finalement dévoré cet ouvrage en une petite heure (120 pages avec une plume agréable comme celle de Briggs, c’est un pur bonheur) et, je l’avoue, ce fut une sacrée mise en bouche ! Sitôt le livre refermé, j’avais envie de m’attaquer au premier tome de cette saga.

 

Citation :

Charles se surprit à sourire encore, un vrai sourire cette fois-ci, et il la sentit se détendre un peu plus… et son visage ne lui faisait pas mal du tout. Il devrait appeler son frère Samuel pour lui dire qu’il avait finalement appris que son visage ne craquerait pas s’il souriait.

 

Ma note :

♥  4/5

Enregistrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s