Science Fiction·Young adult

« La symphonie des abysses » T1 de Carina Rozenfeld

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La symphonie des abysses » T1
Auteur : Carina Rozenfeld
Genre : Young Adult / Science-Fiction
Éditeur : Robert Laffont (Collection R)

.

résumé du livre

Un chant de liberté s’élève du fond des abysses, mais comment répondre à son appel quand un mur infranchissable vous en sépare ?
VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.
IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
ARTICLE 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.
VOUS N’ÊTES PERSONNE.
VOUS APPRENDREZ À OBÉIR.

.

Ma critique

Voici une lecture déroutante qui a su me conquérir pour son originalité, en particulier à partir de la seconde partie ! Le début semble être assez classique : on se retrouve face à une société entourée d’un mur protecteur où la musique est interdite… De nombreuses règles régissent le quotidien de ces citoyens qui ont tout intérêt à suivre cette dictature imposée… couv53302905Abrielle, l’héroïne, est souvent pointée du doigt, car lorsqu’elle avait quatre ans, la malheureuse enfant avait poussé la chansonnette en jouant gaiement. Sa mère a réussi à lui épargner la mort en raison de son jeune âge… Hélas, depuis ce jour, Aby est rejetée par l’ensemble des habitants. Les persécutions vont assez loin ; il ne s’agit pas uniquement de mots blessants… C’est surtout Braden, son ancien ami d’enfance, qui va pousser l’adolescente à fuir pour survivre… J’ai été très intéressée par le personnage de Braden (même si je l’ai régulièrement insulté) : il est violent, amoureux, colérique, mauvais, possessif, blessé et torturé par la mort de son père… Il désire autant qu’il hait Aby… On voit vraiment à quel point il est tiraillé et rongé par ses sentiments… Hélas, ce gardien de nuit laisse souvent parler sa rage plutôt que son amour et finit toujours par regretter ses gestes… Abrielle est également partagée, cependant ses doutes sont surtout dus au changement de comportement de son ancien ami… Même si elle est affreuse, leur relation est assez intéressante à découvrir au fil des chapitres.

Je pensais qu’on allait rester sur une dystopie classique avec une héroïne différente des autres et obligée de fuir ses origines pour s’élever, néanmoins je me suis fourvoyée… La moitié du roman abandonne Aby pour se concentrer sur Sa et Ca, deux créatures asexuées résidant sur la même île que les humains. Le lecteur se retrouve alors face à une autre société, de nouvelles règles et des injustices différentes mais pourtant bien présentes. Ici, l’amour et le contact sont prohibés… Mais c’est surtout le passage d’enfant/adolescent à l’âge adulte qui m’a passionnée ! Les êtres sont « neutres », il faut réaliser une cérémonie douloureuse afin de devenir quelqu’un : on choisit son sexe, son prénom et son métier… Or, Sa et Ca s’aiment… Ces deux êtres au « corps inachevé » n’ont pas le droit de vivre cette romance qui peut leur coûter la vie… symphoniedesabyssesUn autre problème vient s’ajouter : les deux tourtereaux veulent devenir des hommes ! Il y a donc toute une réflexion sur l’acceptation de l’autre, de l’homosexualité, du corps humain… L’histoire de Sa et Ca m’a beaucoup touchée…

Les trois protagonistes vont évidemment finir par se croiser et vont longuement discuter. J’aime beaucoup les sujets soulevés par Carina Rozenfeld : ils sonnent juste et sont d’actualité. Derrière cette aventure émergent de nombreuses thématiques qui peuvent faire débat et qui poussent à la réflexion sur le monde, les sociétés et l’individu… Je suis curieuse de voir quels chemins vont emprunter le trio… En tout cas, je suis agréablement surprise par ce roman young adult ! Il comporte quelques défauts comme le début un peu long, un changement de narration brutal et déstabilisant ainsi que des personnages assez manichéens, mais j’adhère ! À voir ce que nous réserve le second et dernier opus !

.

Citations

– On ne peut pas empêcher l’océan de chanter, ma chérie. On pourra nous bâillonner tant qu’on voudra, les abysses continueront à fredonner, leur symphonie retentira toujours pour ceux qui veulent bien l’entendre…
La mélodie était alors devenue plus grave, plus triste. Un regret, une nostalgie qui avait pris Aby aux tripes. Quelque chose vivait là-dessous, quelque chose qui avait le droit de chanter, de faire de la musique, sans frontière, sans limite. Quelque chose qui l’attendait, elle, Abrielle.
.
—————
.
– Iel ?
– Oui, iel, ou il-elle. Nous sommes ni l’un ni l’autre, et nous sommes la promesse des deux à la fois.
.
—————
.
– Un baiser…, avait-iel chuchoté. Pourquoi me donnes-tu un baiser ?
– Pourquoi pas ? Faut-il une raison à chaque geste ?
Sa s’était redressé sur ses coudes, le sommeil encore posé sur ses traits tel un voilage opaque.
– Non, c’est juste… Un autre, donne-m’en un autre !
.

Ma note

♥ 4/5

15 réflexions au sujet de « « La symphonie des abysses » T1 de Carina Rozenfeld »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s