BD

« Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre et Christian de Metter

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Au revoir là-haut »
Auteurs : Pierre Lemaitre et Christian de Metter
Genre : Bande dessinée pour adultes / Historique
Éditeur : Rue de Sèvres

.

résumé du livre

Albert et Edouard sont des survivants de la Grande Guerre. Encombrants pour cette société qui veut oublier l’horreur, ils tentent de survivre tant bien que mal. Las d’être laissés pour compte, ces deux héros trop vite oubliés imaginent une arnaque aussi cynique qu’audacieuse, défiant le patriotisme français.

.

Ma critique

L’histoire resitue à merveille le roman en commençant aux derniers jours de la guerre, lorsque le lieutenant Pradelle envoie deux soldats espionner une ultime fois les allemands. couv37321888Les deux hommes se font tuer. Persuadés qu’il s’agit des allemands, le cœur rempli de haine et de vengeance, l’armée française lance un ultime assaut… Là, Édouard Péricourt et Albert Maillard remarquent les corps de leurs camarades, blessés d’une balle dans le dos à cause de Pradelle. Les scènes de bataille et l’horreur de la guerre sont très bien retranscrites… Le choix des couleurs est vraiment judicieux… D’ailleurs, la scène du cheval mort est toujours aussi oppressante, que ce soit en image comme en roman… J’ai également admiré la représentation d’Édouard qui, suite à un éclat d’obus, a le visage ravagé. Une gueule cassée… Honnêtement, le coup de crayon est fantastique : on ressent énormément d’émotions à travers les regards des personnages. De plus, les moments principaux de l’ouvrage sont bien adaptés.

Christian de Metter a su transposer le roman assez fidèlement. L’essentiel est là. Même si on en demanderait plus, on pallie ainsi aux quelques longueurs dont souffraient certains chapitres. Ce n’est pas beau et détaillé comme certaines bande-dessinées, toutefois les pages dégagent beaucoup de sentiments et font un bel écho au roman. Si on n’a pas lu l’ouvrage de Pierre Lemaitre, commencer par la BD ou par le film est un bon compromis. Pour ceux qui ont adoré le livre, je ne pense pas que vous serez déçu(e) par cette adaptation. Bref, il s’agit là d’une œuvre à découvrir d’une manière ou d’une autre, car elle vaut vraiment le détour et ne vous laissera pas indemne !

.

au-revoir-2

.

Citations

– La fin de la guerre, le lieutenant Pradelle, ça le tue.
– Pour un héros, une fin de guerre, c’est comme une défaite…
– Oui c’est con pour lui : un dernier exploit et il était capitaine à la démobilisation…

—————

Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient morts depuis longtemps. De la guerre, justement. Aussi, en octobre, Albert reçut-il avec pas mal de scepticisme les rumeurs annonçant un armistice. Il ne leur prêta pas plus de crédit qu’à la propagande du début qui soutenait, par exemple, que les balles boches étaient tellement molles qu’elles s’écrasaient comme des poires blettes sur les uniformes, faisant hurler de rire les régiments français. En quatre ans, Albert en avait vu un paquet, des types morts de rire en recevant une balle allemande.

—————

Pas de train, café tiède et soupe froide… C’est comme ça qu’on remercie les héros…

.

Ma note

♥ 4/5

12 réflexions au sujet de « « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre et Christian de Metter »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s