BD·Fantastique/Fantasy·Littérature jeunesse

« Razzia » (Les Légendaires Origines T5) de Patrick Sobral, Nadou et Jenny

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Razzia » (Les Légendaires Origines T5)
Auteurs : Patrick Sobral, Nadou et Jenny
Genre : Bande dessinée / Littérature jeunesse – ado / Fantasy
Éditeur : Delcourt

.

résumé du livreRazzia n’a pas toujours été connu sous ce patronyme. Auparavant, on l’appelait Korbo, l’ombre rouge. C’est sous ce nom qu’il vengea sa famille, tuant un à un les membres de l’armée des 1 000 loups. Cela dura 20 ans, jusqu’au jour où il croisa la route de Ténébris qui lui proposa de créer un monde meilleur et de la rejoindre diriger à ses côtés l’armée de son père, Darkhell, le sorcier noir.

.

Ma critique

Razzia est le personnage des légendaires qui m’intéresse le moins cependant, j’étais tout de même curieuse de découvrir son passé grâce à cette saga dédiée aux origines des cinq héros. Cette fois-ci, les auteurs ont décidé de nous plonger du côté des antagonistes : le sorcier noir Darkhell, sa fille Ténébris, la venimeuse Dasyatis et surtout Korbo l’ombre rouge qui n’est autre que Razzia ! Ancien méchant, on va le voir sous un nouveau jour : celui d’un homme cruel et rongé par la haine ainsi que le chagrin. couv59202427Persuadé que sa famille et son village ont été massacrés, il a intégré le range des premières personnes qui lui ont tendu la main : ceux de Darkhell. Bien évidemment, le guerrier fait toujours autant de bourde et n’a pas le sens de l’orientation… J’ai beaucoup apprécié suivre le tandem qu’il forme avec Ténébris, sa compagne. Ils ont une relation fusionnelle, complémentaire et taquine. On sent qu’ils sont très attachés l’un à l’autre…

Or, Razzia ne sera pas le seul à être au cœur de cette intrigue : une certaine Valiha, une orpheline élevée par le roi de Cymbalia, sera davantage l’héroïne de ce cinquième opus… Je trouve un peu dommage le fait de mettre autant en avant ce protagoniste car, à mon sens, le lien que Valiha entretient avec Razzia est rapidement visible. Je n’ai pas eu besoin d’attendre la révélation finale pour comprendre… Mais je suppose que les plus jeunes lecteurs seront surpris… Cette fois-ci, on est dans une ambiance de trahison, de manipulation et de coups bas. En effet, Larsen, le fils légitime du roi, est terriblement jaloux de Valiha et montrera qu’il est prêt à tout pour montrer sur le trône… Mais fait-il réellement confiance à de bons alliés ? Qui tire les ficelles et pourquoi ? C’est ce que l’on va se demander à plusieurs reprises lorsque les différents twists se succéderont. Globalement, cet ouvrage ne manque pas d’action. Il y a des batailles, des petits duels, des engueulades et des rebondissements scénaristiques.

Le coup de crayon est toujours aussi joli. De ce que j’ai compris, il y a eu discorde entre les différents auteurs, si bien que Jenny a dû prendre le relai au niveau des illustrations. J’ignore où le changement a opéré, car les styles de Jenny et de Nadou semblent assez similaires. En tout cas, le résultat est toujours très agréable esthétiquement. Il en va de même pour la gestion des couleurs et le dynamisme des planches qui sont toujours aussi maîtrisés. On note toujours la présence de clins d’œil à d’autres univers comme Aerith (FF VII) sur la place du marché. Le seul reproche que j’aurais à faire est la présence trop fréquente de poitrines, de courbes suaves ou de sous-entendus sexuels (notamment avec Ténébris)… C’est assez limite, car on s’adresse quand même à de jeunes lecteurs ! J’ai des petits emprunteurs de CM1-CM2 qui adorent cette saga… Alors cela me gêne assez qu’ils voient autant de seins ou de femmes bien en chair… Cela a d’ailleurs fortement influencé sur mon ressenti général… De même que la fin qui ne m’a pas nécessairement plu. Il manque quelque chose. Je referme donc cet ouvrage avec un sentiment mitigé.

.

Citations

Il y a quelque chose dans son regard… Comme une rage longtemps contenue.

—————

Quelle tristesse d’en arriver à de telles extrémités ! Combien de morts faudra-t-il encore pour que les gens comprennent la futilité de leur résistance ?

—————

– Est-ce dans les habitudes des hommes de Darkhell que de surgir par derrière ? Que faites-vous ici ? Et ne me dites pas que vous vous êtes perdu !
– Ben. En fait, euh…
– Sérieusement ?! Vos quartiers se trouvent à peine à 100 mètres !!

.

Ma note

♥ 3/5

saiwhisper-3etoiles-sympa-palmal

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Razzia » (Les Légendaires Origines T5) de Patrick Sobral, Nadou et Jenny »

  1. Je vais bientôt pouvoir le lire et comme toi, Razzia est le personnage qui m’intéresse le moins. Je continue ma découverte des origines plus par « tradition » que par envie, étant fortement déçue par la série de base. Je me suis arrêtée au tome 18 et j’ai été totalement dégoutée par cette fin, j’aurais préféré que ça se termine là et puis c’est tout.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s