BD·Science Fiction

« The end » de Zep

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « The End »
Auteur : Zep
Genre : Bande dessinée pour adultes / Science-Fiction
Éditeur : Rue de Sèvres

.

résumé du livre

Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ?

.

Ma critique

La bonne découverte que voilà ! Cela fait plusieurs titres pour adultes que je lis de Zep et, la plupart du temps, il réussit vraiment à me surprendre. On est bien loin de Titeuf et sa bande ! Les sujets sont bien plus matures et sérieux, tandis que le coup de crayon est très différent de celui avec notre petit héros à la mèche jaune. couv7168767Ici, il est question d’un récit futuriste et écologique où la nature va agir face aux mauvaises actions de l’Homme. On fera face à une ambiance d’abord scientifique, puis post-apocalyptique, ce qui m’a beaucoup plu. Même si ces pages défilent trop vite, on plonge aisément dans l’histoire et on se demande ce qu’il va se passer jusqu’à la dernière page.

Le coup de crayon est beau, épuré, simple, léger et efficace. Certains pourraient reprocher le manque de détails ou le choix des couleurs néanmoins, cela m’a plu ainsi. Ce style colle très bien à l’intrigue et apporte une ambiance particulière. Certes, on n’innove pas vraiment avec le phénomène des arbres provoquant la fin du monde toutefois, c’était intéressant. Pour ma part, cela m’a rappelé le film « Phénomènes » où les végétaux forcent les humains à se suicider pour réguler la population… Malgré cette similitude, j’ai passé un très bon moment de lecture. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas avoir mis en fond « The End » de Jim Morrison le temps de ma plongée entre les pages. Bref, voici une BD d’anticipation au message écologique important et dramatique

.

.

.

Citations

Ce sont les arbres qui nous protègent… et pas le contraire. Approchez-les humblement et peut-être apprendrez-vous quelque chose…
.
—————
.

– Les dinosaures n’évoluaient pas. Ils étaient nuisibles au développement des autres espèces, ils dévoraient les ressources terrestres et n’apportaient rien en retour…
– Un peu comme nous.
– Hum… pas exactement. Ils avaient simplement cessé de participer à l’équilibre général. Nous, nous créons le déséquilibre.
.

—————
.
Et nous avons peut-être après l’essentiel nous nous sommes les maître sur terre nous en sommes les hôtes elle nous laisse une seconde chance.
.

Ma note

4/5

7 réflexions au sujet de « « The end » de Zep »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s