BD·Littérature jeunesse

« L’empreinte de H. Price » (Lucien et les mystérieux phénomènes T1) de Delphine Le Lay et Alexis Horellou

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’empreinte de H. Price » (Lucien et les mystérieux phénomènes T1)
Auteurs : Delphine Le Lay et Alexis Horellou
Genre : Bande dessinée jeunesse-ado
Éditeur : Casterman

.

résumé du livre .
Lucien et sa petite sœur Violette sont installés avec leurs parents dans un village breton, afin de mener une vie au contact de la nature. Passionné des histoires de fantômes, le jeune garçon pénètre dans un manoir hanté avec des petits voisins.

.

Ma critique

Sans être inoubliable, cette bande-dessinée fut une lecture sympathique ! J’ai aimé suivre les aventures de Lucien, un passionné des Ghostbusters, et de Violette, sa pétillante petite sœur. Tous deux vont braver leurs peurs en se rendant dans un étrange manoir hanté qui fait l’objet de bien des légendes morbides… Y a-t-il réellement un spectre qui erre dans la bâtisse depuis une quinzaine d’années ? Ensemble, les enfants découvrir la vérité. L’intrigue ne met d’ailleurs pas très longtemps à se mettre en place, ce qui est très agréable ! En quelques pages, on découvre ce petit village, on apprend à connaître tous les personnages, puis on va se rendre au manoir. Bien que la suite des événements ne comporte pas spécialement de rebondissements ou de fantastique (ce que je pensais en voyant la couverture), on va de découverte en découverte, si bien que l’on ne s’ennuie pas.couv60901484 En revanche, le dénouement est, à mon sens, trop expéditif. En deux pages, tout se bouscule ! On a à peine le temps de comprendre que tout se conclut d’un coup. Ainsi, même si l’ultime planche atténue le choc et amène de nouvelles questions, j’ai quand même trouvé que c’était très rapide…

De prime abord, les personnages sont très stéréotypés. On distingue ainsi les jumeaux qui harcèlent le p’tit nouveau, le suiveur qui soutient les deux canailles, l’ami gentil mais un peu autiste, la fille qui protège ceux dans le besoin, les parents plus ou moins à l’écoute, le vieux monsieur qui a des choses à transmettre ainsi que la petite sœur taquine mais gentille. Pourtant, les auteurs vont creuser certains d’entre eux, notamment les deux frères tyranniques dont la famille est en difficulté. C’est également le cas du vieil homme qui va tisser une très belle amitié intergénérationnelle avec Lucien et Violette. Ce trio m’a touchée, car on les voit réellement construire une relation petit à petit. Le cas d’Honoré pousse à la réflexion, en particulier dans son mode de vie. Le vieil homme permet par exemple de mettre en avant la thématique du gaspillage, de l’écologie, de la surconsommation, de l’autogestion, de l’indépendance et de l’isolement.

Malgré les belles couleurs judicieusement choisies, j’ai d’abord eu du mal avec le coup de crayon. En effet, je n’appréciais pas spécialement les visages des personnages. Finalement, je m’y suis habituée ! J’ai même fini par apprécier certaines planches pour leur découpe judicieuse ainsi que quelques scènes dont les teintes (souvent orangées) apportent de chouettes ambiances ! On a là une BD à destination d’enfants et adolescents (dès le CM) avec une aventure prenante, de belles valeurs et des relations qui font chaud au cœur. De plus, les auteurs ont proposé un dossier complémentaire à la fin de l’album très sympathique ! On y trouve par exemple des conseils pour concevoir son herbier, fabriquer des couleurs végétales ou encore une recette de poil à gratter ! De quoi amuser les petits bricoleurs… Enfin, il est à noter que le premier opus semble suffire à lui-même, puisque le premier mystère du jeune Lucien est résolu… Néanmoins, je reconnais que je suis curieuse de lire la suite, ne serait-ce que pour voir la direction que va prendre le récit !

.

bandeau_page_mosellire_2020

(Livre lu dans le cadre du concours MoseL’Lire.
N’hésitez pas à cliquer sur la bannière !)

.

Citations

– Tu sais que je ne suis pas seulement le directeur de l’école. Je suis aussi le maire du village. Eh bien, je suis doublement bien placé pour te dire que les nouveaux habitants doivent faire quelques efforts pour s’intégrer. Il faut y aller en douceur, leur laisser le temps de t’apprécier. Tu ne peux pas arriver et t’opposer à eux d’emblée.
– C’est eux qui m’ont cherché, j’avais rien fait.
– Ils te testent, Julien. Quand ils te connaîtront mieux, vous vous apprécierez. Ce ne sont pas de mauvais garçons.

—————

Vois-tu, Lucien, il y a quelques années, j’ai compris que le monde n’irait jamais bien si on continuait à gaspiller à produire des déchets et j’ai décidé de vivre selon mes règles, qui sont en fait celles de la nature.

—————

Et voilà la partie vitale à mon existence : mon jardin. 

.

Ma note

3,5/5

4 réflexions au sujet de « « L’empreinte de H. Price » (Lucien et les mystérieux phénomènes T1) de Delphine Le Lay et Alexis Horellou »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s