Bit-Lit·Fantastique/Fantasy

« Le Souffle du Mal » (Mercy Thompson T11) de Patricia Briggs

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Le Souffle du Mal » (Mercy Thompson T11)
Auteur : Patricia Briggs
Genre : Bit-Lit / Urban Fantasy
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Mon nom est Mercedes Athena Thompson Hauptman, et je suis mécanicienne. Et changeuse coyote… Et la compagne de l’Alpha de la meute du bassin du Columbia. Mais rien de tout ça ne poserait de problème si je n’avais pas accepté d’endosser la responsabilité de protéger tous ceux qui vivent sur notre territoire. Sur le moment, ça semblait être la chose à faire. Ça aurait dû se limiter à traquer des gobelins tueurs, des chèvres zombies et un troll de temps à autre. Au lieu de cela, notre foyer est à présent considéré comme une zone neutre où les humains peuvent négocier avec les faes sans danger. En réalité, rien ni personne n’est en sécurité. Tandis que généraux et politiciens affrontent les Seigneurs Gris des faes, une tempête approche… Et son nom est la Mort. Mais nous sommes la meute, et nous avons donné notre parole. Qu’importe le prix.

.

Ma critique

couv32026763Que j’avais hâte de retrouver Mercy et ses compagnons ! À chaque annonce d’un nouveau tome, je frétille d’impatience et je ne peux m’empêcher d’être admirative du talent artistique de Daniel Dos Santos qui est toujours chargé des couvertures de cette saga. Avec les ossements, les pierres runiques et les plumes indiennes qui volent autour de notre chère mécano, cette nouvelle illustration donne un léger indice sur ce que l’on va trouver dans « Le Souffle du Mal » : de la sorcellerie ! C’était un point que l’on avait un peu développé dans les opus précédent cependant, il y avait encore matière à approfondir, notamment avec la magie noire. J’ai particulièrement apprécié cette ambiance mystique et morbide qu’il y a entre les pages. La pauvre Mercy va devoir encore une fois user de courage, de ruse et d’alliés puissants pour contrecarrer ces nouveaux problèmes ! Le rythme est correct : entre plusieurs scènes où l’on creuse les personnages, on a quelques rebondissements et des combats ponctuellement, tandis que le dernier quart propose un rythme haletant. La petite coyote va devoir encore une fois se brûler les ailes et mettre sa vie en danger. Comme souvent, Patricia Briggs joue la carte de l’humour avec quelques répliques savoureuses, une meute qui s’amuse (surtout à un jeu de pirates) et des situations loufoques (des chèvres miniatures zombies). Le cocktail fonctionne toujours avec moi, j’ai donc été ravie !…

… Toutefois, je dois reconnaître que cette suite n’est pas révolutionnaire ! D’ailleurs, je ne sais pas si j’en garderais un souvenir impérissable. Je pourrais résumer l’intégralité de ce onzième volet en quelques lignes… De plus, l’intrigue principale n’avance pas spécialement. On a simplement pointé du doigt un plan de grande envergure qui menace la négociation entre le gouvernement et les Faes… Et c’est à peu près tout ! À force d’en entendre parler, j’espérais qu’elle allait avoir enfin lieu, cette fameuse rencontre ! Je souhaitais également avoir un peu plus de choses à me mettre sous la dent. Hélas, j’ai plutôt eu l’impression d’avoir eu une énième aventure avec Mercy et la meute. Certes, c’était sympathique et on a creusé des personnages secondaires comme Sherwood (un loup unijambiste qui a des talents magiques cachés) ou encore Wulfe (ce vampire est toujours aussi intriguant que puissant !) néanmoins, ce n’est pas suffisant. « Le Souffle du Mal » est donc prenant, rempli de magie et d’action cependant, c’est encore un tome de transition… J’espère donc que le prochain m’apportera pleinement satisfaction.

.

Imprimer     

.

Citations

Il faut parfois tuer le premier pour ne pas mourir.
.
—————
.
Je sentis le regard de Wulfe peser sur moi, mais pris bien soin de garder mon attention fixée sur la route.
– J’adore Wikipédia ! s’exclama-t-il. Tu as lu l’article sur les loups-garous ? Je n’arrête pas de l’éditer, mais quelqu’un, je crois que c’est Bran Cornick, annule toujours mes modifications.
.
—————
.
J’ai l’étrange manie de parler aux voitures, non seulement quand je les conduis, mais aussi quand je les répare. Je ne suis pas sûre que ça aide beaucoup, mais, en tout cas, ça ne peut pas faire de mal.
.

—————
.
– Sauf votre respect, madame, vous ne connaissez pas l’étendue de nos capacités.
– Sauf ton respect, Renny, je connais sacrément bien l’étendue de vos capacités, et je pense que M. Traegar a pris la bonne décision en faisant appel à nous, intervint Mary Jo. Même nous, on se demande toujours ce qui nous attend avec les faes. Vous n’auriez pas su dans quoi vous mettiez les pieds. Il y a un autre loup avec nous, mais, sans le roi des gobelins, nous n’aurions pas réussi à venir à bout.
– OK, pendant une minute, mais rien qu’une, je vais faire comme si mon côté geek n’était pas ravi d’apprendre qu’il existe un roi des gobelins. Et qu’il est apparemment ici, dans les Tri-Cities. Même si David Bowie n’est plus là, ça me rend tout chose.
.
.

Ma note

4/5

2 réflexions au sujet de « « Le Souffle du Mal » (Mercy Thompson T11) de Patricia Briggs »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s