Fantastique/Fantasy·Horreur·Romans policiers / Thriller

« Appartement 16 » d’Adam Nevill

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Appartement 16 »
Auteur : Adam Nevill
Genre : Fantastique / Horreur / Thriller surnaturel

Éditeur : Bragelonne

.

résumé du livre

Certaines portes devraient toujours rester fermées… A Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans. Jusqu’au jour où April, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter l’appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante. Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant. Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, April commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable…

.

Ma critique

J’aime lire des romans d’horreur, notamment ceux qui proposent une atmosphère angoissante et jouant avec le paranormal. Or, même si les notes globales étaient assez moyennes pour ce livre, j’ai eu envie de lui laisser sa chance en l’acquérant sur un site d’occasion… Ce fut malheureusement une erreur, car le soufflet est vite retombé ! Je ne voulais pas abandonner. Une fois le premier tiers du roman passé, je me suis mise à lire en diagonale en espérant un rythme plus rapide ou trouver des éléments plus captivants. Hélas, ces deux derniers ne sont jamais arrivés… Et ce fut encore pire avec la fin expéditive ! Quel dommage ! Certes, il s’agit d’un premier roman et j’ai déjà lu plus mauvais dans ce genre cependant, je n’ai vraiment pas accroché. Néanmoins, à l’occasion, il faudra que je teste d’autres publications de l’auteur afin de voir si ses derniers écrits sont plus intéressants…

Avec une couverture si attirante et un résumé accrocheur, je pensais que l’ambiance serait terrifiante. Cette fameuse force maléfique habitant l’immeuble m’intriguait. J’étais curieuse de la voir à l’œuvre ! Les premiers chapitres avaient réussi à éveiller ma curiosité, notamment avec ces étranges phénomènes auxquels le personnel de la réception avait assisté. Puis, les choses ont commencé à tirer en longueur et à devenir fouillis ! C’est en particulier le cas lorsque la narration se plaçait du côté de Seth, l’un des employés. Celui-ci va sans arrêt faire des rêves psychédéliques et dérangeants. Dès lors, j’ai trouvé ces nombreux cauchemars lourds, répétitifs, déments et sans queue ni tête. Je me demandais où l’auteur voulait en venir avec ces songes et cet artiste-peintre torturé. Je préférais lorsque la narration se plaçait du côté d’Apryl, une jeune femme ayant hérité de l’appartement de sa défunte grand-tante. J’appréciais ses premières découvertes, cette étrange ressemblance physique avec son aïeule, son enquête auprès des autres locataires ainsi que ses plongées dans les carnets de la vieille Lilian. De plus, je comprenais son envie insatiable de connaître son ancêtre.

Hélas, une pluie de défauts a commencé à me sauter aux yeux : l’action n’était toujours pas présente, le surnaturel s’était peu développé, les personnages n’étaient pas attachants ni creusés, certaines bonnes idées avaient été abandonnées en cours de route sans que l’on sache pourquoi, tandis que l’atmosphère avait perdu son intérêt. J’ai également serré les dents avec l’étrange relation entre Apryl et Miles, un vieil homme avec lequel elle va flirter. Les longueurs n’ont pas tardé à arriver, si bien que j’ai fini par baisser les bras. Comme je ne voulais pas avoir perdu mon temps, je me suis forcée à lire en diagonale afin de connaître le déroulé, puis le dénouement. Malheureusement, l’effroi et la tension ne seront pas beaucoup présents dans ce récit. Je me suis terriblement ennuyée ! Si vous cherchez un roman d’horreur, orientez-vous plutôt vers d’autres auteurs comme Stephen King, Graham Masterton ou James Herbert.

.

.

Citations

C’est ce qui se passe quand on assure un service de douze heures ici. On n’espionne jamais, mais on ne peut s’empêcher de remarquer des choses. Et on nous paie pour être attentifs.

—————

Je n’arrive pas à croire que ce que j’entends sort de votre bouche adorable. Vous savez, l’un de mes amis gay prétend que toutes les femmes sont folles d’une manière latente, et que la démence fait peu à peu. En ce moment même, vous êtes la preuve de son assertion.

—————

Les gens ici n’avaient pas besoin de rêver de choses terrifiantes. Ils vivaient parmi elles.

.

Ma note

1/5

12 réflexions au sujet de « « Appartement 16 » d’Adam Nevill »

  1. J’avais sauté sur ce roman en raison de sa couverture et de l’ambiance qui s’annonçait angoissante, puis après avoir lu des avis aussi négatifs les uns que les autres, j’avais remisé le roman dans un placard. À la lecture de ta chronique, je crois qu’il va y rester encore un petit moment… Si la plupart des défauts que tu soulignes ne sont pas rédhibitoires pour moi, il y a toutefois une chose que je ne supporte vraiment pas dans un roman, c’est l’ennui !

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas été aussi forte que toi. J’ai lu le premier tiers et j’ai abandonné les rêves délirants, les descriptions à rallonge boff… ça ne l’a vraiment pas fait. Je ne suis pas sur de lui laisser une nouvelle chance mais on sait jamais. Moi qui voulait découvrir un nouveau genre, c’était raté.
    Bonne chronique en tout cas !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais je comprends tellement ! Les descriptions étaient effectivement longue et les cauchemars pénibles gênaient au rythme… Apparemment, c’est le moins bon de l’auteur (et son 1er) et il a été mal traduit. Donc tu n’as rien loupé en t’arrêtant. (Surtout avec la fin précipitée et décevante !)
      Merci ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s