Romances

« La crêperie des petits miracles » d’Emily Blaine

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La crêperie des petits miracles »
Auteur : Emily Blaine
Genre : Romance / Littérature contemporaine / Feel Good
Éditeur : Harlequin

.

résumé du livre

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

.

Ma critique

Même si plusieurs titres d’Emily Blaine ayant un résumé plus tentant m’attendent dans ma pile à lire, j’ai eu envie de découvrir le dernier écrit de l’auteure, afin de voir si sa plume a évolué et si elle continue d’étendre les thématiques abordées entre ses pages. J’avoue que j’ai été surprise de ce côté-là : on n’est pas dans de la comédie romantique « classique » ni sur une histoire américaine ! Pour une fois, l’histoire se déroule en France : à Saint-Malo et à Paris. De plus, on est davantage sur du style feel good avec deux héros écorchés qui vont retrouver le bonheur grâce à des rencontres, des épreuves et de l’amour. Ce n’est pas forcément ce à quoi je m’attendais toutefois, l’écrivaine a réussi à proposer un roman distrayant contenant de beaux messages. couv57677207Ce n’était pourtant pas gagné car, pendant longtemps, je me suis demandée où elle voulait en venir. Il faut reconnaître que le couple a mis du temps avant de se rencontrer… Et c’est finalement là l’une des forces de cet ouvrage : séparément, les narrateurs parviennent très bien à se débrouiller. Chacun a son quotidien, ses amis, ses collègues, ses petits tracas et ses projets. Certes, ils sont mignons une fois qu’ils se cherchent, puis s’aiment, mais ce sont avant tout des héros avec du tempérament qui savent être indépendants et autonomes.

Adèle est une jeune femme altruiste, franche, ambitieuse, sûre d’elle et intelligente. Suite à un black-out ainsi que des problèmes d’ordre professionnel avec d’anciens associés, elle a décidé il y a trois ans de changer complètement de vie. Depuis, elle semble trouver réconfort dans l’amitié et dans une crêperie tenue par Joséphine une vieille femme à fort caractère. (Cette dernière m’a plu néanmoins, elle aurait mérité un approfondissement !) Adèle est une personne généreuse et entière : elle passe son temps à aider les autres, les conseiller ou les écouter. Sa relation avec Elisa, une amie attendant une greffe de rein mais qui ne trouve pas de donneur, m’a bouleversée. J’ai adoré les scènes à l’hôpital où je ressentais peine, compassion, joie et douceur. Ce qu’Adèle a fait pour Elisa lors d’une soirée et leurs petits rituels avec les lettres aux acteurs m’ont charmée ! C’était drôle, beau et plein de belles attentions ! D’ailleurs, c’est cette facette que j’ai préféré chez la narratrice. Bien sûr, sa passion pour la cuisine est agréable à suivre cependant, j’ai préféré les petits moments d’échange avec ses compagnons.

Arnaud m’a semblé moins construit que sa future compagne toutefois, il a une personnalité attachante. J’ai accroché à son côté bosseur, drôle, attentionné et patient. Le PDG a malheureusement préféré sa carrière à sa famille. Ainsi, il divorce après dix ans de vie commune. Au centre du problème : sa fille, Zoé. Ce jeune père essayant de recoller les morceaux avec sa fille, notamment en cuisinant avec elle alors qu’il n’y connaît rien, m’a émue. Ils forment un joli duo touchant ! On imagine assez bien les passages les mettant en scène. Hélas, je regrette que l’entourage d’Arnaud soit finalement assez creux alors qu’il y avait du potentiel. Il y avait de quoi faire entre la secrétaire pimpante et taquine, le meilleur ami que l’on entrevoie deux fois et l’ex qui ne fait que lui mettre des bâtons dans les roues, etc.  Quel dommage que tout ce petit monde soit lisse. Il en va de même pour les compagnons d’Adèle. Seule Elisa méritera de la consistance. C’est dommage !

Cette romance contemporaine fut globalement plaisante. Je ne pense pas qu’elle me laissera un souvenir impérissable, car il existe d’autres ouvrages mettant en scène une cuisinière retrouvant une vie normale ailleurs grâce à sa passion et à son entourage… Je regrette aussi le traitement des personnages secondaires. Mais cela reste une bonne lecture avec deux héros attachants qui forment un couple mignon, étonnant et pas toujours rose. Si vous cherchez un ouvrage feel good, celui-ci fait bien son job ! Et, à mes yeux, c’est l’essentiel.

.

Citations

Je ne sais pas comment l’expliquer. C’est comme si, pendant des années, j’avais été dans le noir et que, soudain, une fille aux cheveux fous avait allumé la lumière.
.
—————
.
Je ne sais faire que ça, Arnaud. Cuisiner. J’aime ça. J’aime voir les gens sourire quand ils dégustent leurs assiettes, j’aime voir leurs yeux pétiller de joie, j’aime me dire que je fais partie d’histoires d’amour, de demandes en mariage, de repas de famille, d’annonces de grossesse. Est-ce que vous réalisez ce que je vous propose ? Je vous propose de faire partie de ces moments-là, d’être au cœur de milliers d’histoires en général, et dans la mienne, en particulier.
.

—————
.
La solitude n’est pas une question d’entourage, Adèle. D’ailleurs, généralement, cette foule autour de moi ne fait que me rappeler à quel point je suis seule.

.

Ma note

 

♥♥♥ 3,5/5

 

6 réflexions au sujet de « « La crêperie des petits miracles » d’Emily Blaine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s