Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Romans policiers / Thriller

« L’empreinte de la fumée » (Mercy Thompson T12) de Patricia Briggs

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’empreinte de la fumée » (Mercy Thompson T12)
Auteur : Patricia Briggs
Genre : Bit-Lit / Fantastique / Polar
Éditeur : Milady

.

résumé du livre

Les seuls pouvoirs de Mercy sont de se transformer en coyote et de réparer les voitures. Mais elle a des amis partout et une meute de loups-garous qui assure ses arrières. Heureusement, car elle risque fort d’en avoir besoin. Il y a des siècles, les faes vivaient En-Dessous, jusqu’à ce qu’ils en soient chassés. Ils y ont abandonné leurs châteaux, leurs trésors… et leurs prisonniers. Laissés en liberté, ces créatures se sont entretuées jusqu’à ce que seules les plus dangereuses survivent. Et à présent, l’une d’entre elles s’est échappée. Avide de chaos et de destruction, le monstre peut changer d’apparence, et s’emparer de la volonté de ceux qu’il mord, les pousser à attaquer ceux qui leurs sont chers. Mais il a commis une erreur en pénétrant sur le territoire de la meute, car Mercy ne reculera devant rien pour défendre les siens.

.

Ma critique

couv61352607Commencerais-je à me lasser de Mercy ? Telle est la question que je me suis souvent posée en parcourant les chapitres de ce douzième volet… Or, ce genre de réflexions me met un petit coup au moral. La belle métamophe a été l’un de mes déclics lorsque je lisais moins : elle m’a refait basculer dans l’imaginaire et donné goût à la bit-lit, genre que je ne connaissais pas à l’époque. Replonger dans la meute de Mercy, c’est un peu retrouver une série « doudou » qui fait du bien au moral et qui annonce toujours un moment de lecture distrayant… Hélas, j’ai senti dans cet opus que cela ne suffisait plus.

Certes, j’ai pris grand plaisir à retrouver le couple Adam/Mercy, les différents membres de leur clan, une enquête à résoudre et de nouvelles créatures à affronter toutefois, je reste sur ma faim. Il y a longtemps que cette série ne progresse plus : un fait surnaturel attire l’attention de la changeuse, celle-ci fait appel à ses compagnon, triomphe de tout, se blesse, met ses émotions ou son corps à rude épreuve, puis se remet des événements en quelques jours. Adam est présent, mais finalement larmoyant ou très en retrait afin de permettre à son épouse de faire face à une nouvelle épreuve. Les personnages secondaires comme Aiden, Stefan, Bran, Auriele, Ben, Jesse, Zee ou d’autres individus sympathiques sont toujours là toutefois, ils sont à l’image de leur l’Alpha local : peu développés et aussi intouchables que l’héroïne. À croire que la mort ne touche que les voisins ou des inconnus…

J’ai également réalisé que l’auteure passait trop de temps à se répéter au fil des livres, que ce soit sur la hiérarchie de la meute, sur la relation de chaque protagoniste ou les habitudes de chacun. Si l’on est au douzième tome, on a déjà connaissance de tout cela. Le répéter encore et encore nuit clairement au rythme du récit… Or, la mise en place de cette nouvelle affaire met plus de temps que d’habitude à s’installer. Il faudra attendre un bon tiers voire la moitié de l’ouvrage pour que les choses bougent un peu. Comme de coutume, l’action se concentrera principalement sur les cent dernières pages, rendant enfin la lecture immersive et haletante. Un schéma plutôt efficace, mais trop classique. Je suis sans doute cruelle cependant, cela m’agace : cette saga ne prend plus d’initiatives et se contente d’une trame scénaristique réchauffée ! De plus, que Mercy et Adam se querellent ou ne fassent plus l’amour m’a laissée de marbre : je ne doutais pas un seul instant que les choses s’arrangeraient à la fin du volume. Où est passée la surprise que je ressentais dans les premiers opus ? Pourquoi ne pas creuser davantage les personnages secondaires ? (Par exemple Wulfe qui m’intrigue toujours autant, mais qui se contentera de jouer les espions retors !) Ne pourrait-on pas tuer l’un de nos chouchous afin d’ébranler nos certitudes ? Cela fait plusieurs volumes que le scénario principal stagne et que les protagonistes n’évoluent plus. Quand cela va-t-il changer ? Ne serait-il pas temps pour Mercy de tirer sa révérence ?

Vous l’aurez compris : je suis assez en colère sur l’avenir de cette série. Pourtant, j’adore les aventures de la jolie coyote qui mélangent humour, enquête, amitié et magie. De plus, je fonds toujours face à la belle couverture signée Daniel Dos Santos (quel talent !) et je me suis régalée avec cette nouvelle chasse au monstre (l’identité du lapin fumée était d’ailleurs plaisante !). Mais j’aurais souhaité que la série sorte des sentiers battus et se renouvelle… Je lirai tout de même la suite néanmoins, j’attends un retour aux sources ou un réel changement.

.

.

Citations

 

Le hasard n’a rien à voir là-dedans. Il était normal que je sois là, puisque je suis Mercy partout. C’est mon nouveau hobby.

—————

– On m’a annoncé sa mort il y a cinq ou six ans.
Il se souvenait de l’âge que j’avais quand je n’avais pas fait exploser de bombe à paillettes dans son bureau, mais était incapable de se rappeler quand Fiona était morte ?

—————

– Peut-être qu’il n’a pas de mauvaises intentions, dis-je sans grande conviction.
– Par les poils de cul de sainte Elme, tu parles qu’il n’a pas de mauvaises intentions ! explosa Ben. Bordel de merde ! Si Wulfe te suit partout, ce n’est pas pour te vendre un abonnement à un magazine, Mercy !

—————

– Qu’est-ce qu’on attend au juste ? demanda Nonnie d’un ton sec.
Adam la considéra d’un air songeur. Au bout d’un moment, elle commença à se tortiller, mal à l’aise.
– On attend que ma femme risque sa vie pour votre compagnon, finit-il par dire à mi-voix.

—————

– Mercy ?
– Désolée, j’avais la tête ailleurs.
– Tout va bien ? J’ai bien reçu ton avertissement. Merci pour ton manque de précision, au fait. J’adore les avertissements vagues.

.

Ma note

3,5/5

5 réflexions au sujet de « « L’empreinte de la fumée » (Mercy Thompson T12) de Patricia Briggs »

  1. Cette série faisant partie de mes sagas chouchous, je comprends ta déception quant au manque de renouveau et la manière dont l’autrice tend à se reposer sur ses lauriers, employant toujours les mêmes ficelles. Il y a heureusement l’affect qui nous relie à Mercy 🙂 C’est d’ailleurs ce qui me pousse toujours à avoir envie de me tourner vers ses aventures.

    Aimé par 1 personne

  2. Tu expliques peut être pourquoi ça fait tellement longtemps que je n’ai pas lu un nouveau tome alors es qu’ils sont dans ma PAL.
    Je n’y ai jamais réfléchi mais en te lisant je me dis que oui je sentais déjà à l’époque cette répétition.
    Il faut quand même que je me motive pour reprendre ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s