Romans

« L’infini des possibles » de Lori Nelson Spielman

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « L’infini des possibles »
Auteur : Lori Nelson Spielman
Genre : Roman contemporain / Chick Lit / Feel Good
Éditeur : Cherche Midi

.

résumé du livre

Paulina Fontana, vieille dame pleine de fantaisie et de créativité en rupture de ban avec sa famille américaine, invite ses petites-nièces, Emilia et Lucy, à visiter son pays natal, l’Italie. Elle leur fait une déclaration fracassante : le jour de son quatre-vingtième anniversaire, elle rencontrera l’amour de sa vie et mettra fin une fois pour toutes à la « malédiction de la deuxième fille de la famille Fontana ». Cette « malédiction » n’est probablement rien d’autre qu’une coïncidence, un vieux mythe. Pourtant, personne ne peut nier que pendant des siècles, pas une seule deuxième née de la famille Fontana n’a trouvé l’amour.
Que se passerait-il si ce supposé sort était brisé ? Emilia, qui, à 29 ans, semble accepter cette malédiction, trouverait-elle à son tour le grand amour ? Au cœur de la campagne Toscane, Paulina va finalement révéler des secrets de famille autrement plus troublants qu’une malédiction vieille de plusieurs siècles…

.

Ma critique

Que ce soit à travers les publicités ou les réseaux sociaux, ce titre m’est souvent passé sous les yeux au point d’éveiller ma curiosité. D’ailleurs, des copines comme Kimysmile l’avaient dévoré et en étaient ressorties bouleversées ! Quand j’ai appris que ce titre était en lice pour le Prix Roman Contemporain Livraddict 2021, je me suis dit qu’il était temps de céder à la curiosité… J’ai donc voyagé à la rencontre de mon alter ego : Emilia. Sur le papier, tout était là pour me plaire : secrets de famille, Femmes de caractères, plongée dans Venise, humour, sensibilité, héroïne avec (presque) le même prénom que moi et dont les origines sont, en partie, Italienne (comme moi). Le début a directement su m’interpeller, notamment avec cette idée de malédiction familiale ! En effet, chez les Fontana, il semble planer quelque chose de terrible : les cadettes ne seront jamais heureuses en amour et, à l’inverse des aînées, finissent vieilles filles ! Le mythe n’a jamais fait d’exception. Emilia, elle-même cadette, accepte son sort… Jusqu’au jour où Paulina / Poppy, la grand-tante d’Emilia, invite celle-ci à la rejoindre en Italie pour lui raconter un récit incroyable… Celui de son mariage, lorsqu’elle avait vingt-quatre ans !

Bien qu’Emilia soit narratrice, l’histoire de Paulina sert de fil rouge. On a quelques chapitres dédiés à son enfance, son adolescence, sa rencontre avec son époux, puis sa vie. Le tout est bien dosé, ce qui permet de conserver le mystère et de donner envie au lecteur de progresser dans sa lecture. Quels secrets cache Poppy ? Pourquoi est-elle seule en Italie, alors que le reste de la famille est en Amérique ? Pourquoi la Nonna, sa sœur, la déteste autant et refuse que tout le monde lui adresse la parole ? C’est ce qui m’a tenue le plus en haleine. J’avais réellement envie de savoir ce qu’il était arrivé pour diviser autant les Fontana. Cependant, la petite vie d’Emilia m’a paru bien fade à côté… Et c’est sans doute ce qui m’a le plus chagriné dans ce roman contemporain ! Certes, ce que la narratrice va encaisser de la part de ses proches est révoltant toutefois, son voyage et ses journées m’ont semblé convenus, sans originalité et peu dynamiques. Il me manquait une petite touche de peps ! Pourtant, le langage édulcoré de la cousine Lucy et la gouaille de Paulina auraient pu contrebalancer cette impression… Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Emilia fait pâle figure à côté de son aïeule.

Je suis un peu dure, car le contenu est riche en thématiques et la plupart d’entre elles sont bien développées, notamment la quête identitaire, la confiance en soi, la liberté, l’Amour sous toutes ses formes, la résilience, … Néanmoins, j’en attendais beaucoup plus ! Les chroniques étaient si dithyrambiques que je pensais trouver autre chose… Après, je ne nie pas : certains passages ont été bouleversants, surtout ceux en rapport avec le mari de Poppy ! En outre, j’ai été révoltée par les propos ou le traitement de la Nonna, de la sœur d’Emilia et des autres personnes habitant aux Etats-Unis. La pauvre héroïne se fait clairement marcher sur les pieds et a besoin de quitter les siens pour prendre du recul, de se concentrer sur elle, découvrir qui elle est et ce qui lui permettrait d’être heureuse. Sa quête initiatique est d’ailleurs agréable à lire, bien que peu novatrice si on a déjà lu des ouvrages similairesMalheureusement, l’ensemble est un peu trop « mignon » et idyllique. On est sur un conte de fées des temps modernes. Or, il me manque du piquant, des personnages plus travaillés et touchants, plus d’humour, plus d’émotions et plus de nuances. Bref, quelque chose qui me fasse décoller ! Ici, j’ai passé un bon moment, mais c’était sans plus. Je garderais surtout en mémoire Paulina, son tempérament ainsi que son vécu émouvant.

.

Citations

Une personne qui exige le respect ne l’inspirera jamais.

—————

Je ne suis qu’une petite colline, tu sais. Je suis désolé si tu m’as pris pour une montagne.

—————

L’amour, pour moi, c’est plutôt un emprunt à la bibliothèque. Pour ne pas le perdre, il faut le renouveler sans cesse. Sinon, on le paye cher.

—————

Ceux qui ne peuvent pas gagner les cœurs par l’amour contrôlent souvent par la peur.

.

Ma note

 

3,5/5

4 réflexions au sujet de « « L’infini des possibles » de Lori Nelson Spielman »

  1. je l’ai aussi lu dans le cadre du prix livraddict la semaine dernière 🙂 j’ai bien aimé le message derrière l’histoire comme quoi le destin n’est pas « figé », mais c’est vrai que c’est dur d’apprécier vraiment Emilia tellement elle se laisse manipuler par tout le monde 😦

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s