Romances·Romans

« La force de renaître » de Brittainy C. Cherry

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « La force de renaître »
Auteur : Brittainy C. Cherry
Genre : Roman contemporain / Romance / New Adult
Éditeur : Hugo & Cie

.

résumé du livre .
C’est l’histoire de Hazel Stone et Ian Parker. Marqués tous deux par un environnement familial difficile, ils se débattent pour s’en sortir. Leurs points communs et leur relation sont électriques. À force de se côtoyer en travaillant à la ferme, ils se défont peu à peu de l’armure qu’ils portent, pièce par pièce, laissant leurs espérances s’exprimer, et l’amour pénétrer dans leur cœur. C’est l’histoire de leur résilience.

.

Ma critique

Brittainy C. Cherry est une autrice que je suis avec assiduité depuis l’année dernière. Or, quand on m’a proposé de découvrir son tout dernier roman en Masse Critique privilégiée, j’ai sauté de joie ! Mon enthousiasme était tel que je l’ai dévoré dès sa réception. Cette belle brique de 450 pages a fondu comme neige au soleil le lendemain ! Autant dire que c’était addictif, distrayant, fluide et très apprécié. Encore une fois, j’ai pris plaisir à découvrir des personnages forts en caractère, notamment l’héroïne et les grands-parents du héros (ce dernier a du tempérament, mais j’estime qu’on aurait pu davantage l’exploiter…). Entre le tandem principal et les personnages secondaires attachants, il m’a été pénible de tourner la dernière page tellement j’appréciais l’ambiance de cette ferme familiale !

Comme dans « Disgrace », le binôme va commencer par se juger d’entrée de jeu, que ce soit à travers leur vécu, leurs impressions et les racontars. On va avoir le droit à des joutes verbales bien senties et distrayantes ! Hazel était dans le même lycée que Ian. Ainsi, elle sait à quel point il accumule les conquêtes sans connaître leur nom. D’ailleurs, leurs retrouvailles lui confirmeront le fait qu’il est toujours un coureur de jupons ! Déterminée, franche et rentre-dedans, elle ne se gênera pas pour le lui faire savoir ou pour l’envoyer sur les roses. De son côté, Ian a une vision très négative de la jeune femme avec qui il refuse de créer un lien. Il lui reproche principalement de faire partie d’une famille de drogués pervertissant la ville. Il y a également un secret bien plus profond… Sans la connaître, il va donc la mettre dans le même panier que ce baron de la drogue tyrannique. En outre, son look gothique et son maquillage outrancier le laissent indifférent. Pourtant, les deux jeunes adultes vont devoir se côtoyer dans le cadre du travail. Malgré le ressentiment qu’elle suscite, Hazel va rapidement prouver qu’elle a sa place ici. Elle est débrouillarde, courageuse, travailleuse, et attentive. J’ai énormément apprécié cette demoiselle, que ce soit pour sa personnalité, ses qualités et ses faiblesses, mais également pour ses valeurs familiales. Quelle belle âme ! Hazel est tout simplement incroyable !!!

Et c’est sans doute là le problème avec Ian. Certes, le jeune homme est intéressant, émotif, touchant, protecteur et attentionné, mais il fait pâle figure à côté de son alter ego. Bien sûr que j’ai adoré ce personnage et son évolution cependant, j’ai trouvé que, malgré tous ces éléments, il manquait de nuances. En outre, je m’attendais à ce que l’on développe davantage son lien avec les membres du groupe ou ses parents. Hélas, on reste assez en surface et on se concentre surtout sur sa relation avec Hazel. Celle-ci prend énormément de place dans le récit, que ce soit au niveau des thématiques abordées ou en tant que narratrice. J’aurais espéré un meilleur équilibre à travers les héros.

Malgré mes regrets, je vous assure que ce roman est vraiment très bon ! J’ai ri, j’ai été émue, j’ai râlé auprès de certains twists, tandis que plusieurs personnages ne m’ont pas laissé indifférente. Les amis/collègues de Ian et ses grands-parents sont aussi adorables que le duo principal. Plusieurs personnages secondaires comme la mère d’Hazel ou son ex petit-ami sont des individus complexes avec une part d’ombre et de lumière. Les découvrir au fil des pages fut fascinant ! Quant aux antagonistes, ils m’ont fait forte impression, notamment le beau-père alcoolique, tyrannique, violent, manipulateur, influent et retors. On a réellement l’impression d’être face à un type sans scrupule qui a la main mise sur ses proches et sur la ville ! Hazel me faisait réellement de la peine et je me demandais sincèrement comment elle allait s’en sortir. (D’ailleurs, je pensais que l’on creuserait un peu mieux ce point… Mais c’est un ressenti purement personnel !)

Vous l’aurez compris, je me suis régalée avec cette romance new adult qui fait ressentir plusieurs émotions. Chaque lien prend le temps de se développer, ce qui donne une impression de récit crédible, sombre et sensible. On distingue aussi bien des passages dramatiques, des twists pénibles (éternelle engueulade du couple…) ainsi que des moments prévisibles (antagoniste caché) ou inattendus (père du bébé). Ce savoureux cocktail est accompagné de thèmes forts comme la violence conjugale, la drogue / la dépendance, l’amour, l’amitié, la famille, le travail, la passion / la célébrité, la musique et l’identité. Les messages qui en résultent sont vraiment très beaux ! Bref, encore une délicieuse lecture signée Brittainy C. Cherry ! Merci Babelio et Hugo & Cie !

.

babelionewlogo

 

Citations

Les choses qui comptent le plus pour nous méritent qu’on se batte pour elles. Sans écouter notre peur.

—————

– Nous recherchons des travailleurs agricoles, pas une fille qui a probablement trop peur de se salir les mains.
– Cela ne me fait pas peur du tout. Je me salirai les mains comme les autres.
– Tu devras être capable de soulever des charges de plus de trente kilos.
– J’en soulèverai trente-cinq.

—————

Du calme, mes hormones ! On regardera bientôt un film avec Chris Hemsworth et ça ira mieux.

.

Ma note

4,5/5

14 réflexions au sujet de « « La force de renaître » de Brittainy C. Cherry »

  1. N’ayant pas encore mis la main sur le mien, je n’ai lu que le début et la fin de ta chronique, mais la rapidité avec laquelle tu l’as dévoré et as écrit dessus est très très encourageant. J’ai juste entraperçu qu’il y avait une belle ambiance familiale et j’adore ça. Je sens qu’il ne va faire qu’un pli lui aussi ! Hâte 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s