Littérature jeunesse

« Gaspard dans la nuit » de Seng Soun Ratanavanh

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Gaspard dans la nuit »
Auteur : Seng Soun Ratanavanh
Genre : Album jeunesse
Éditeur : La Martinière

.

résumé du livre

Blotti dans son lit, Gaspard attend le sommeil qui ne vient pas, la nuit l’intimide un peu beaucoup, les ombres ne sont-elles pas habitées, un bruit n’est-il pas suspect ? Seul dans l’obscurité, si seul… jusqu’à l’arrivée d’une petite souris qui croit pouvoir l’aider à trouver un ami, ou au moins le sens de l’amitié. Leur quête les conduira dans toutes les pièces de la maison, où ils vont faire de drôles de rencontres…

.

Ma critique

9782732493909_largeCet album jeunesse, c’est mon chouchou de la sélection GS/CP du concours MoseL’Lire ! L’ambiance, les illustrations, les couleurs, l’histoire, les messages transmis par l’autrice, … Tout est tellement beau ! J’étais tellement sous le charme que j’ai présenté cette petite merveille à ma mère qui, comme moi, a été conquise. Les pages dégageant énormément de couleurs, d’éléments asiatiques et de somptueux patchworks, nous avons cherché à déterminer l’inspiration ou les origines de la dessinatrice. Seng Soun Ratanavanh est née à Laos. Curieuses, nous avons fait des recherches et avons découvert l’art du Laos avec, notamment les merveilleuses créations de Marisa Darasavath ! « Gaspard dans la nuit » fait écho à tout cet art fascinant. En effet, on retrouve l’idée de nombreux patchworks, de détails, de teintes judicieusement choisies et de planches impressionnantes. Honnêtement, une lecture ne suffit pas : sans cesse, j’ai repéré des petits éléments subtilement mis en retrait, comme les animaux ou encore d’autres petites surprises. C’est chouette !

Onirique et bienveillant, le texte est à la hauteur de ce coup de crayon merveilleux ! On suit les aventures de Gaspard, un enfant qui a peur du noir, de la nuit et de la solitude. Un soir, une petite souris va répondre à son cri de détresse et va l’emmener se promener à travers toute la maison… Ensemble, les deux acolytes feront des découvertes poétiques et des rencontres singulières, mais toujours délicates et rassurantes. Émerveillement garanti ! Le seul bémol qui me fait échapper au coup de cœur est la lisibilité du texte. En effet, parfois, les lignes sont difficilement déchiffrables. On pourrait penser que c’est pour jouer avec les lumières et la nuit, mais j’en doute. Une police de texte plus grasse, une couleur plus contrastée avec le fond, une ombre derrière le texte, … Ce n’est pas grand chose cependant, trois ou quatre pages nous ont fait plisser les yeux… Certes, c’est un peu chipoter néanmoins, ayant plusieurs lecteurs dys, je pense qu’ils peineront à tout déchiffrer… Je tiens donc à le signaler ! Cela dit, cet élément reste minime. Le reste de l’album est une pépite ! Je suis curieuse de découvrir le travail de Seng Soun Ratanavanh à travers d’autres œuvres.

.

gaspard-dans-la-nuit-illu

.

bandeau_mosellire2022_1

.

Citations

Sous les tuiles en ardoise d’un immeuble douillet
Vit un garçon solitaire du nom de Gaspard.
Alors que toute la ville est depuis longtemps endormie,
Gaspard, comme bien des soirs, à les yeux grands ouverts,
Il voyage.
.

—————
.
Suis-moi, je vais te montrer, ordonne Aglaé. Tout d’abord, il faut savoir où chercher pour trouver, annonce-t-elle en poussant une lourde porte.

.

Ma note

4,5/5

6 réflexions au sujet de « « Gaspard dans la nuit » de Seng Soun Ratanavanh »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s