Fantastique/Fantasy·Horreur·Romans policiers / Thriller

« Unité 6 » de N. A. Illigan

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : « Unité 6 »
Auteur : N. A. Illigan
Genre : Thriller / Horreur / Fantastique
Éditeur : Auto-édition

.

résumé du livre

Niklas est infirmier de nuit à l’hôpital psychiatrique Pinel. Le soir du 7 juillet, lorsqu’il prend son service, il s’attend à une nouvelle nuit de travail calme. Seulement l’entrée en isolement dans la soirée d’une jeune femme retrouvée quelques heures plus tôt à son domicile en compagnie du cadavre de sa mère décédée depuis plusieurs mois pourrait bien venir changer la donne…

.

Ma critique

unite6Suite à l’un des lives Instagram de Filou (Mefil_longpoils_), j’ai fait la découverte de N. A. Illigan, passionné de SFFF. Or, « Unité 6 » a fortement retenu mon attention, notamment pour son lieu en huis-clos : un asile. L’auteur étant du métier, j’étais curieuse de le voir jouer avec les codes de l’horreur, tout en apportant un œil professionnel et crédible à cet endroit. (Ce point ne m’a pas déçue !) En outre, lorsque Filou a affirmé avoir apprécié le dénouement ainsi que l’ambiance « digne du film REC. », je n’ai plus hésité à passer à la caisse… Je ne le regrette pas, car il s’agit de ma meilleure lecture du mois ! Si vous cherchez une bulle d’épouvante le temps d’1h/1h30, alors foncez !

La narration va se placer du côté de Niklas, un infirmier travaillant dans un hôpital psychiatrique. Grand fumeur, sympathique et travailleur, il est apprécié par ses collègues, notamment par l’interne Dorina ou encore sa collègue Emeline. Au contact des patients, il sait toujours se montrer pédagogue, patient et calme. En ce qui me concerne, j’ai rapidement ressenti de l’empathie pour lui. J’ai même admiré certaines de ses réactions, en particulier face à certaines lubies des patients comme le poète / dessinateur ou à plusieurs remarques de son équipe. Malheureusement pour Niklas, son petit quotidien va basculer lors d’un accueil nocturne complètement imprévu… Cette Mme Lili est tout simplement terrifiante ! Je ne vais pas vous en dire plus, car ce serait dommage de spoiler toutefois, sachez que le comportement trouble, répugnant et insolite de ce personnage ne laisse pas le lecteur de marbre ! Chaque confrontation me donnait des sueurs froides…

Avant d’ouvrir « Unité 6 », j’ai attendu qu’il soit tard dans la soirée et que tout le monde soit couché… Enroulée sous un plaid, avec une maigre lumière, je me suis laissée emportée par l’atmosphère angoissante et bien gérée du récit ! Honnêtement, chapeau à N. A. Illigan ! Il y a longtemps que je n’avais pas flippé comme ça ! J’ai adoré éprouver cette sensation. Or, la construction du récit ainsi que la dynamique sont parfaitement efficaces. L’ouvrage est découpé temporairement. Un chapitre correspond à une heure. Plus on avance dans le temps, plus la tension monte crescendo. Évidemment, les éléments horrifiques, violents, intenses et inexplicables s’ajoutent également au compte-goutte… Arrivée au dernier tiers, j’étais incapable de m’arrêter ! C’est vraiment un one-shot addictif à lire d’une traite !

Le tout est servi avec une plume simple, mais très fluide. C’est presque cinématographique ! Honnêtement, j’imagine vraiment cette histoire à l’écran… J’ignore si l’ambiance sera aussi saisissante que par écrit cependant, on imagine très bien plusieurs scènes ! Dans ma tête, je percevais à merveille ces longs couloirs sombres et glauques (qui ne le sont pas à cause du décor, mais bien en raison de ce qu’il se passe entre les murs !) ou encore celles dans les chambres… Je recommande chaudement cette lecture aux adeptes d’horreur et de paranormal ! De mon côté, je guette le prochain écrit de l’auteur, en espérant qu’il propose un nouvel écrit horrifique aussi efficace que celui-ci.

.

Citations

Rien de plus désagréable que quelqu’un qui vous dévisage, surtout quand vous n’êtes pas bien.

—————

J’entre dans le secteur de soins intensifs. Les lumières du service se coupent à nouveau, évidemment.
– Ça devient lassant ton petit jeu avec la loupiote sale conne ! Tu t’es prise pour Jacquouille ?

—————

Elle ne réagit pas à ma voix, mais sa tête commence à s’incliner sur la gauche puis sur la droite dans un mouvement saccadé dérangeant.
– Mme Lili ? Vous avez besoin de quelque chose ?
Elle ne me répond pas, le tic-tac de sa tête s’accélère. Inutile d’insister, je décide de sortir. Certainement dû au stress de l’instant je fais une erreur de débutant, je lui tourne le dos pour sortir. Immédiatement mon système nerveux s’électrise, elle vient de bouger derrière moi.
.
.

Ma note

5/5

2 réflexions au sujet de « « Unité 6 » de N. A. Illigan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s