Romances·Romans·Romans policiers / Thriller

« La regrettable importance de la beauté » d’Amanda Filipacchi

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : La regrettable importance de la beauté
Auteur : Amanda Filipacchi
Genre : Roman/Polar/Romance
Editeur : XO

Si vous aimez l’absurde et les histoires déjantées, alors « La regrettable importance de la beauté » est faite pour vous ! 41qcthlag7l-_sx210_Pour ma part, je dois avouer que ce ne fut pas ma tasse de thé… J’ai lu cet ouvrage dans le cadre du club des lecteurs de la médiathèque, cependant ce fut loin d’être un coup de cœur, bien au contraire !… Comme Iris29, j’ai trouvé l’histoire très « fouillis » et pleine d’incohérences.

Tout d’abord, les personnages principaux ne m’ont pas séduite. Ils sont tous (trop) farfelus. Il y a Georgia qui n’a que son livre en tête mais qui perd sa créativité ou son envie d’écrire une fois son ordinateur retrouvé. Ensuite, on discerne Penelope et ses vases/objets cassés qui a pété un câble depuis qu’elle a été enfermée et traumatisée… On notera sans vraiment y faire attention : Jack, l’ancien flic assez peu développé qui ne sert pas à grand chose si ce n’est représenter un protagoniste masculin parmi une troupe de nanas. On distingue aussi Lily, la musicienne plutôt laide, qui cherche à embellir ce qui l’entoure avec sa musique, puis Barbara, la narratrice avec sa fausse graisse. Cette dernière aurait pu être très intéressante.

Au début, sa façon de se comporter ou de s’adresser aux Hommes me plaisait. J’aimais l’idée de séduction, puis de « mise à nu » lorsqu’elle enlevait tout l’attirail qui l’enlaidissait. Finalement, je me suis lassée de son comportement… Je ne pensais pas que l’idée de la beauté tournerait ainsi… Je pensais à quelque chose de plus enchanté, tel un conte… Tout a finalement tourné autour de ces cinq compagnons atypiques…
Honnêtement, l’idée de groupe d’amis à qui il arrive des choses loufoques et romantiques me plaisait. Cela me faisait songer aux séries télévisées comme « Friends » ou « How I meet your mother ». J’ai bien aimé le fait que les cinq héros se réunissent souvent lors de soirées qu’ils appellent « Nuit de la table ronde »… Sauf que cela a vite dégénéré en dîner de co… fous ! Je pense notamment à la scène avec Strad où cet idiot n’est même pas capable de faire la part des choses ou de voir ce que mijotent ses convives…

Une chose m’a dérangée : le mélange de style/genre. Très vite, l’auteure a instauré une intrigue policière avec EVE, un assassin qui se trouverait parmi le groupe des protagonistes. Qui est EVE ? Comment l’empêcher de tuer Strad ? Tout le monde s’accuse, les énigmes s’enchaînent et des consignes ressemblant à celles de « Death Note » en plus « lourdingue » font leur apparition. C’était un peu trop pour moi… Comme je l’ai dit précédemment, le repas avec Strad était l’une des scènes qui m’a le plus agacée. Les réactions des personnages étaient peu crédibles… Et je ne parle même pas de certains dialogues peu réalistes, des suppositions de coupables répétitives et longues ou de la découverte d’armes à répétition. C’était interminable… J’avais envie de refermer le livre… Mais j’ai tenu bon, quitte à lire en diagonale quelques paragraphes…

Ce qui est curieux, c’est que l’enquête de EVE est partie aussi vite qu’elle est venue… Une fois le repas avec Strad achevé, on est passé à un roman à l’eau de rose avec deux romances en simultané. le rendez-vous chez Barnes et Noble m’a fait sourire… Mais ensuite, tout m’a lassée. J’avais de nouveau envie de refermer l’ouvrage ou de passer à autre chose ! De plus, les répliques d’Adam, le portier, se faisaient de plus en plus insistantes. Barbara pensant qu’il a le syndrome de la tourette n’ose pas lui rabattre le caquet. Au début, c’était drôle, mais à force, c’était terriblement lassant… J’ai toutefois eu une surprise concernant ce personnage vers la fin du livre… Mais je n’en dis pas plus !

Globalement, ce roman ne m’a pas plu… Je me suis ennuyée, si bien que j’ai lu en diagonale de nombreuses scènes que je jugeais trop longues ou redondantes (comme cette critique, j’ai l’impression). Il y avait plus de cent cinquante pages en trop… Certes, le début était prometteur, néanmoins ce n’était pas mon humour. De plus, certaines scènes étaient trop farfelues voire impossibles (exemple : Lily…). L’ambiance ne m’a pas séduite, les personnes ne m’ont pas touchée, les dialogues ne semblaient pas réalistes et le style d’écriture n’avait rien de particulier… Ce fut donc une déception. Iris29 disait que la beauté du titre n’avait d’égal que la déception que procurait cette lecture… Et je ne peux que lui donner raison…

 

Citations :

Quand nous avons raccroché, je me lave les dents, j’enlève ma fausse graisse, je la pends soigneusement. J’adore la protection sensuelle que m’offre mon déguisement. C’est comme être une tortue, ou un escargot : on peut aller se promener sans perdre les avantages qu’il y a à ne pas sortir de chez soi. Personne ne vous embête.

—————

– Attends, lui dis-je. Laisse-moi vérifier auprès du portier qu’il y a vraiment un paquet. On t’a peut-être fait une farce.
Je décroche l’interphone, j’appelle le rez-de-chaussée. Adam répond.
– Salut, c’est Barbara…
– Qu’est-ce que tu veux, pauvre tête de nœud ? Sois brève. Ta voix me perce le tympan.
– Quelqu’un a déposé un colis pour un de mes invités ?
– Ouais.
– Vraiment ? Personne ? Vous en êtes sûr ?
Adam reste un instant silencieux, perplexe, puis il dit :
– C’est de naissance ou tu fais tout pour être idiote ?
– Il s’appelle Strad. Vous n’avez pas de paquet pour Strad ?
– Je l’ai ici même.
– Hum. C’est bizarre. Nous avons reçu un message disant qu’il vous avait été remis.
– Si tu as un caillot qui te nique le cerveau ou n’importe quoi d’autre qui nécessite un défibrillateur, merci de cogner la tête trois fois contre le téléphone et je prendrai soin de te le faire parvenir quand il sera trop tard.
– Très bien, merci.

 

 

Ma note :

♥  1/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s