Bit-Lit·Fantastique/Fantasy·Horreur

« Zombitions » d’Aurélie Mendonca

emilie Un avis de Saiwhisper

Titre : Zombitions
Auteur : Aurélie Mendonca
Genre : Horreur/Urban Fantasy/Bit-Lit
Editeur : Rebelle

J’ai découvert « Rebelle », cette maison d’édition, dans le cadre du salon des Imaginales en 2014. Les couvertures m’attiraient toutes, si bien qu’il fut difficile de choisir… Jusqu’à ce que bm_62289_aj_m_725l’on me présente « Zombitions » qui, comme son titre le suggère, parle de zombies. Étant fan de dystopie / post-apo / zombies-survie, je m’en était vite emparée afin de le dévorer d’une traite dans soirée…

Ce qui m’a le plus séduite, c’est l’héroïne de ce roman. En effet, il est rare qu’un personnage principal d’un univers zombie soit une femme… Enceinte, d’ailleurs ! Evangeline Rose (alias « Evy ») est une narratrice qui a beaucoup d’humour, si bien que les pages se tournent rapidement et toujours avec le sourire… Evangeline est une Nécrocide, c’est-à-dire une tueuse de revenants. Un peu comme dans Buffy contre les vampires, on apprend rapidement que seules les femmes peuvent être des « tueuses ». Ces tueuses ont la capacité d’utiliser la Magie, ce qui fait d’elles des femmes d’exception. Tous les jours, elles tentent de protéger les citoyens en abattant les zombies qui deviennent de plus en plus nombreux… L’équilibre du monde est sur le point de basculer… Or, Evy est tiraillée : elle est l’une des rares Nécrocides à être encore en vie alors qu’elle est « âgée » de vingt-cinq ans… Étant enceinte, elle se demande comment elle va pouvoir protéger et élever cet enfant (ou plutôt ce « microbe » selon ses propres mots) alors que le danger ne cesse de croître…

Dans cet ouvrage écrit sous forme de journal intime, les zombies ne sont pas uniquement de vieux cadavres en putréfaction qui marchent comme des escargots et qui ont le QI d’une huitre… Il existe des « Maitres Zombies » ! Ces derniers ont d’énormes capacités et peuvent rendre le quotidien d’une Nécrocide très difficile…

La plume d’Aurélie Mendonca est simple et efficace. On rentre très vite au cœur du récit, tout en s’attachant rapidement à Evy ou aux autres protagonistes. Enfin, j’ai apprécié le fait que le récit soit lié à la légende Maya de 2012 (fin du monde). Grâce à l’intrigue, à plusieurs scènes d’action et à l’humour de la narratrice, j’ai passé un très bon moment de lecture… J’ai récemment découvert la suite de cet ouvrage que j’espère aussi frais et original que le premier.

 

Citation :

A choisir entre la fin du monde et la vie de ma fille, je ne comprends même pas la nécessité d’hésiter. A quoi bon voir le monde survivre si elle n’est plus là ? La voir devenir une héroïne post-mortem ? Non merci.

 

Ma note :

♥  4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s